Changer d'édition

L'annus horribilis de Roberto Traversini
Luxembourg 4 min. 18.09.2020

L'annus horribilis de Roberto Traversini

Roberto Traversini s'explique devant la presse le 18 septembre 2019. Deux jours plus tard, il quittera son poste de bourgmestre de Differdange.

L'annus horribilis de Roberto Traversini

Roberto Traversini s'explique devant la presse le 18 septembre 2019. Deux jours plus tard, il quittera son poste de bourgmestre de Differdange.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 4 min. 18.09.2020

L'annus horribilis de Roberto Traversini

Il y a douze mois, l'élu Déi Gréng démissionnait de son poste de bourgmestre de Differdange avant de quitter la Chambre quelques jours plus tard. Retour sur une affaire qui a débuté par des travaux dans un petit cabanon.

(ER avec NA) - «dentrainer.lu», c'est le site internet de Roberto Traversini dans lequel l'ancien entraîneur de football prodigue ses conseils aux amateurs. Un retour aux sources en quelque sorte pour l'ancien bourgmestre de Differdange qui, il y a un an, était emporté par l'affaire «de la plus célèbre cabane de jardin du pays». La  rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée a subitement mis fin à ses ambitions politiques. Une instruction judiciaire est d'ailleurs toujours ouverte. 

Tout a commencé le 11 septembre 2019. Les élus d'opposition au conseil communal de Differdange (Déi Lénk et DP) demandent le départ de Roberto Traversini. Selon le LSAP, l'élu Déi Gréng aurait entrepris des travaux sans autorisation sur un bien immobilier situé sur une zone naturelle. Ses opposants évoquent notamment la transformation d'un petit hangar attenant, situé dans une zone protégée Natura 2000, en «une sorte de chalet».


Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'«affaire Traversini»
Pour avoir mené des travaux sur une maison en n'ayant, a priori, pas respecté la loi, celui qui était bourgmestre de Differdange et député du Sud (Déi Gréng) a dû démissionner. Les faits font l'objet de plusieurs enquêtes par le parquet.

Autre reproche adressé à l'ancien entraîneur du Progrès Niederkorn, l'AS Differdange et des Red Boys: le recours à la main-d'œuvre du Centre d'Initiative et de Gestion Local de sa commune pour la réalisation de travaux. Une «erreur» reconnue par le natif de Cantanio le 19 septembre. Ce dernier s'est engagé à «payer les heures prestées par le personnel».

Le lendemain, c'est le coup de tonnerre. Le vendredi 20 septembre à 11h, Roberto Traversini annonce sa démission tout en rappelant qu'il compte «continuer à exercer ses fonctions de député à la Chambre». Dans la foulée, la Justice se saisit officiellement du dossier. Des perquisitions sont menées dans les locaux de l'administration communale de Differdange ainsi que dans les bureaux du Centre d'initiative et de gestion locale que présidait le bourgmestre Déi Gréng.

Dans son communiqué, le parquet de Luxembourg déclare avoir libellé les infractions suivantes: détournement de deniers publics ou privés, prise illégale d’intérêts, blanchiment mais aussi violation de la loi concernant l'aménagement communal et le développement urbain.

De profondes cicatrices

Alors que Georges Liesch est considéré comme le probable successeur de Roberto Traversini à la tête de la commune differdangeoise, les sections locales de Déi Gréng et du CSV trouvent un terrain d'entente et proposent la candidature de Christiane Brassel-Rausch (Déi Gréng) le 25 septembre. Le lendemain, elle devient la première bourgmestre féminine de la Cité du Fer. 

Alors que la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg (Déi Gréng) est pointée du doigt par des élus du CSV à propos de la gestion du dossier le 30 septembre, Roberto Traversini quitte son poste de député le 2 octobre. Une décision motivée dans une lettre ouverte. A la Chambre, il est remplacé par  Semiray Ahmedova. L'ancienne architecte urbaniste au ministère de l'Energie et de l'Aménagement du territoire prête serment le 8 octobre

En l'espace de trois semaines, Roberto Traversini a vu ses ambitions politiques voler en éclats. Alors qu'il pouvait ambitionner un poste de ministre au sein du gouvernement Bettel II, l'ancien bourgmestre de la Cité du Fer tente aujourd'hui de se reconstruire. Les plaies que ce dossier a provoquées sont loin d'être cicatrisées.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Roberto Traversini revient à ses premières amours
L'ancien bourgmestre de Differdange et ex-député du Sud (Déi Gréng), privé de tous mandats politiques depuis octobre dernier suite à l'affaire dite de «l’abri de jardin», se relance via le sport. L'ex-entraîneur de football revient dans le monde du coaching.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
Fin du jeu de chaises musicales dans la Cité du Fer
Christiane Brassel-Rausch et David Viaggi ont prêté serment respectivement comme bourgmestre de Differdange et Bissen, ce vendredi. Ultimes actes officiels de deux longues sagas politiques qui ont rythmé la fin de l'été.
Christiane Brassel-Rausch (à dr.) a prêté serment comme nouvelle bourgmestre de Differdange entre les mains de Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur
Roberto Traversini renonce à son poste de député
Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.
Lokales, Conference de presse Roberto Traversini, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La ministre Dieschbourg se défend de toute erreur
Montrée du doigt par le CSV pour d'éventuelles irrégularités dans le traitement du dossier qui a coûté sa place au bourgmestre de Differdange, la ministre de l'Environnement (Déi Gréng) a présenté l'ensemble des pièces à disposition de ses services. Et ainsi justifié ses choix.
Carole Dieschbourg est prête à répondre aux questions de la commission Environnement «dès cette semaine».
Le parquet enquête sur Roberto Traversini
La Justice s'est officiellement saisie de l'«Affaire Traversini» ce vendredi. Des perquisitions ont déjà été menées à l’administration communale de Differdange ainsi que dans les bureaux du Centre d’initiative et de gestion locale que présidait le bourgmestre Déi Gréng.
Démission Roberto Traversini - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Roberto Traversini démissionne
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.