Changer d'édition

L'AMMD craint «un effondrement du système de santé»
Luxembourg 2 min. 29.10.2020

L'AMMD craint «un effondrement du système de santé»

L'AMMD souhaite que le personnel hospitalier soit prioritairement affecté aux tâches cliniques.

L'AMMD craint «un effondrement du système de santé»

L'AMMD souhaite que le personnel hospitalier soit prioritairement affecté aux tâches cliniques.
Archives LW
Luxembourg 2 min. 29.10.2020

L'AMMD craint «un effondrement du système de santé»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
L'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD) appelle à davantage de transparence dans l'organisation des différents services hospitaliers et propose d'unir les efforts de tout un secteur pour éviter le naufrage.

«Le risque de l'écroulement de notre système de santé est bien réel.» L'AMMD tire la sonnette d'alarme et appelle l'ensemble de tous les acteurs du secteur hospitalier de reconsidérer le modèle de gestion de la pandémie. 

La deuxième vague tant redoutée est bien là. Plus que jamais, les services hospitaliers se retrouvent devant des défis inédits avec depuis le début du mois d'octobre, des records en ce qui concerne de nouvelles infections mais aussi des hospitalisations en progression constante. 

Pour faire face à la menace de saturation et à un manque d'effectif, l'AMMD demande «de procéder sans délai à un recensement des professions de santé et de leurs fonctions ou missions» avant de mettre en place une réorganisation du secteur. 

 «Seul un relevé systématique exhaustif pourra apporter les informations nécessaires en amont de décisions de réaffectations, qui ne peuvent pas se limiter à une gestion locale», précise le communiqué publié ce jeudi.   


Les hôpitaux Robert Schuman interdisent les visites
Une mesure qui vise à «protéger au mieux patients et professionnels de la santé contre le coronavirus et d’éviter à tout prix un reconfinement».

Pour l'AMMD, cette démarche est absolument «nécessaire en termes de maintien de santé publique». En effet, dans le but de rationaliser les effectifs, l'association plaide pour une «concentration des patients covid», une opération qui permettrait aussi de pouvoir faire face aux besoins des patients non covid. 

Mais la réorganisation du secteur hospitalier s'avère difficile face à l'attitude de certains établissements hospitaliers qui «se montrent réticents à un débat ouvert et constructif», regrette l'AMMD.


A medical worker cleans the tomograph at the General Hospital Ajusco Medio in Mexico City on August 27, 2020, amid the COVID-19 novel coronavirus pandemic. - Young doctors around the world are starting their careers in the midst of the battle against the novel coronavirus, while in Mexico it is sometimes particularly challenging due to budget shortages. (Photo by Pedro PARDO / AFP)
Et si un hôpital «spécial covid» voyait le jour?
L'idée lancée par l'Association des médecins et médecins-dentistes refait surface. C'est un des points du bilan sur la crise sanitaire dressé par l'AMMD à la demande de la ministre de la Santé.

Et cette dernière de rappeler l'urgence de la situation. Elle espère que les établissements hospitaliers répondront favorablement à la demande. A défaut de cette approche commune, «ce sont les patients qui en souffriront».  

Pour rappel, la mobilisation de l'ensemble du secteur n'est pas neuve pour l'AMMD. En septembre dernier, elle avait déjà émis l'idée de mettre sur pied une structure nationale inédite.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid remet la pression sur l'hôpital
Avec des chiffres en progression préoccupante, l'épidémie de covid-19 vient à nouveau bouleverser les prises en charge hospitalières. Jusqu'à présent les services font face.
A patient infected with COVID-19 is transferred back to intensive care from an especially created Post Resuscitation Unit (Unité Post Réanimation Respiratoire) after his condition went worse on April 17, 2020 at the Emile Muller hospital in Mulhouse, eastern France, as France is on the 32nd day of a strict lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
Le télétravail ne doit pas empêcher de rester actif
Depuis la pandémie sanitaire et la mise en place du travail à domicile, les comportements sédentaires des résidents et frontaliers augmentent. Avec pour conséquences, alertent les médecins, des risques pour leur santé.
Illustration Arbeiten von Zuhause aus, Telearbeit, Télétravail, Coronavirus, Covid-19, Homeoffice, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Face au covid, les dentistes serrent les dents
Durant les six semaines de confinement, la profession a soigné quelque 3.000 patients. Aujourd'hui, les nouvelles contraintes sanitaires bouleversent le travail quotidien d'un métier exposé au risque d'infection.
«Une coopération optimale entre les hôpitaux»
Alors que la sortie de l'état de crise se profile, le Dr Philippe Turk, directeur médical de la clinique Zitha évoque la situation du secteur hospitalier au Luxembourg. Le praticien tire les premières leçons de la pandémie et esquisse des pistes pour l'avenir.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort