Changer d'édition

L'Allemagne ne discrimine pas ses voisins luxembourgeois
Luxembourg 4 min. 28.07.2020

L'Allemagne ne discrimine pas ses voisins luxembourgeois

Se rendre à Trèves pour faire du shopping reste autorisé à l'heure actuelle.

L'Allemagne ne discrimine pas ses voisins luxembourgeois

Se rendre à Trèves pour faire du shopping reste autorisé à l'heure actuelle.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 4 min. 28.07.2020

L'Allemagne ne discrimine pas ses voisins luxembourgeois

Les rumeurs selon lesquelles les résidents du Grand-Duché sont particulièrement visés en Allemagne ne sont pas fondées. Et si c'était le cas, cette attitude serait illégale. «La nationalité seule n'est en aucun cas une raison valable» précisent les autorités allemandes.

(ER avec dho) - Les Luxembourgeois seraient-ils persona non grata en Allemagne? Des résidents grand-ducaux se sont vu refuser l'accès à certains hôtels allemands la semaine dernière sous prétexte qu'ils venaient d'un «pays à risque». Et ces derniers jours, certaines informations, relayées notamment sur les réseaux sociaux, font état de clients luxembourgeois qui n'ont pas été servis à cause de leur nationalité. 

Une telle action peut logiquement justifier l'indignation même si aucune information concrète n'est venue confirmer ce phénomène et que les personnes visées par cette action n'ont pu être identifiées. Nos confrères du Luxemburger Wort ont mené l'enquête de l'autre côté de la frontière allemande. 


Wirtschaft, Trierer Einzelhandel in der Krise / Schließung Karstadt Filiale, Corona, Covid-19, Trier, Porta Nigra, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Des élus allemands plaident en faveur du Luxembourg
Suivant l'exemple du bourgmestre de Trèves, dix-huit élus de Rhénanie-Palatinat viennent d'adresser un courrier aux autorités afin qu'elles révisent le statut du Grand-Duché toujours qualifié de "zone à risque covid".

Direction Möbel Martin à Konz, un des magasins accusés. «Il n'y a pas eu d'incident de ce genre dans notre magasin la semaine dernière», déclare le directeur. «Le plan d'hygiène est strictement respecté et on attend avec impatience les clients du Luxembourg. Ce n'est pas comme si un client ne veut pas porter un masque sans raison valable, dans ce cas, il peut être expulsé du magasin.»

Contacté par nos confrères à ce sujet, Jean Asselborn (LSAP) déclare que les plaintes seront examinées avec soin. «Si les allégations s'avèrent justifiées, nous conseillons aux personnes concernées de contacter l'ambassade d'Allemagne à Luxembourg», dit-il. 

Le ministre des Affaires étrangères précise également que les bonnes relations entre les deux pays pourraient être mises à mal par ces refus.  «Il n'y a ni peste ni choléra au Luxembourg. Nous respectons les règles officielles de Berlin», a-t-il déclaré tout en précisant que toute personne qui présente un test négatif devrait être admise ou servie. 

«Aucune base juridique pour ne pas servir les Luxembourgeois»    

Pour rappel, de nombreuses informations peuvent être obtenues auprès de la chancellerie d'Etat de Rhénanie-Palatinat, Etat fédéral limitrophe du Luxembourg. «Le propriétaire d'un magasin ou d'un hôtel n'est pas tenu de vérifier si les conditions de quarantaine sont respectées. C'est une tâche réservée à la police», précise Janosch Littig, porte-parole adjoint du gouvernement du Land de Rhénanie-Palatinat.

Cela signifie qu'un propriétaire peut refuser l'accès à un client pour une raison valable. «Par exemple si la personne a de la fièvre ou une très mauvaise toux. Cependant, la nationalité seule n'est en aucun cas une raison valable», explique Janosch Littig. De plus, le responsable de l'établissement ou du magasin ne peut pas savoir si le client a été mis en quarantaine ou s'il est un Luxembourgeois vivant en Allemagne. «Les magasins et les hôtels n'ont donc aucune base juridique pour ne pas servir les clients du Luxembourg.»   


Entrevue Jean Asselborn Heiko Maas - Schengen -  - 16/05/2020 - photo: claude piscitelli
Asselborn précise les modalités d'accès en Allemagne
Le ministre des Affaires étrangères rassure : aucun Land ne bloque ses entrées aux résidents luxembourgeois, et cela malgré le classement comme "zone à risque infectieuse" du Grand-Duché. Les frontières restent donc ouvertes, et les déplacements libres.

La violation de la loi sur la protection contre les infections, c'est-à-dire dans ce cas sans tenir compte de la quarantaine, peut être sanctionnée en Allemagne par une amende pouvant aller jusqu'à 25.000 euros. Toutefois, seule la personne qui a enfreint la loi et non l'exploitant d'une entreprise, est alors tenue responsable. «Pour l'instant, il n'y a pas de contrôle à la frontière allemande avec le Luxembourg», souligne encore le porte-parole adjoint du gouvernement du Land.

Uwe Konz, responsable de la communication de la police d'Etat de Trèves précise que toutes ces histoires sont des rumeurs. «Elles ne sont pas fondées. Dans cette zone frontalière, il y a beaucoup de gens qui se rendent tous les jours au Luxembourg pour leur travail et qui conduisent parfois des véhicules avec des plaques d'immatriculation luxembourgeoises». 


Prof. Dr. Ulf Nehrbass, directeur du LIH et représentant de la Task Force COVID-19 Research Luxembourg
«Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé»
Pour Ulf Nehrbass, directeur du Luxembourg Institute of Health (LIH), la hausse du nombre de nouvelles infections covid-19 ralentit. Et ce dernier d'estimer que le Luxembourg se trouve «sur la bonne voie» malgré la présence évidente de la deuxième vague.

«Actuellement, aucun contrôle aux frontières n'est effectué et les véhicules en provenance du Luxembourg ne sont pas spécialement visés», rappelle la police de Trèves. Précisons tout de même que la quarantaine est obligatoire pour les résidents luxembourgeois entrant en Allemagne depuis le 14 juillet. La seule façon d'éviter cette «mise à l'écart» de deux semaines est d'être en possession d'un test covid-19 négatif 48 heures avant le déplacement. Les frontaliers ou les personnes qui travaillent en Allemagne ou au Luxembourg n'entrent pas en ligne de compte dans ce règlement

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les restrictions se multiplient dans le monde
«Bulle de contact» rétrécie en Belgique, tests de dépistage en Allemagne ou encore déplacements restreints au Maroc : de nombreux pays durcissent leurs mesures sanitaires pour tenter de freiner la pandémie, qui a franchi la barre des 650.000 morts.
Relatives mourn the death of a loved one, victim of COVID-19, outside the La Bermeja municipal cemetery in San Salvador on July 27 2020. (Photo by Yuri CORTEZ / AFP)
Le casse-tête des voyageurs luxembourgeois
Pour l'heure en Europe, seule la Lituanie se refuse à accueillir les résidents luxembourgeois sur son sol. Mais où aller, avec ou sans test covid préalable? Les ministères de la Santé et des Affaires étrangères jouent les guides au jour le jour.
la voix du luxembourg
Asselborn précise les modalités d'accès en Allemagne
Le ministre des Affaires étrangères rassure : aucun Land ne bloque ses entrées aux résidents luxembourgeois, et cela malgré le classement comme "zone à risque infectieuse" du Grand-Duché. Les frontières restent donc ouvertes, et les déplacements libres.
Entrevue Jean Asselborn Heiko Maas - Schengen -  - 16/05/2020 - photo: claude piscitelli