Changer d'édition

L'Airbus A400M luxembourgeois prend son premier envol
Luxembourg 14.04.2020 Cet article est archivé

L'Airbus A400M luxembourgeois prend son premier envol

Les règles de distanciation sociale ont aussi été respectées sur le tarmac sévillan lors du vol inaugural de l'Airbus A400M

L'Airbus A400M luxembourgeois prend son premier envol

Les règles de distanciation sociale ont aussi été respectées sur le tarmac sévillan lors du vol inaugural de l'Airbus A400M
Photo: Airbus
Luxembourg 14.04.2020 Cet article est archivé

L'Airbus A400M luxembourgeois prend son premier envol

Le nouvel appareil commandé par l'armée luxembourgeoise a effectué son vol inaugural le lundi de Pâques. L'exemplaire MSN104, qui devrait être prêt à être livré dans le courant de l'année, a décollé à 16h08 de Séville, où se trouve la chaîne d'assemblage.

(JFC, avec Sarah Cames) - Début février, le nouvel Airbus A400M commandé par les forces armées luxembourgeoises effectuait ses premiers essais moteurs au centre «Airbus Defence and Space» situé à Séville, dans le sud de l'Espagne. Deux mois plus tard, en ce lundi 13 avril, l'appareil a enfin pris les airs. L'exemplaire MSN104 a décollé de Séville à 16h08 exactement. Il est resté en l'air pendant environ cinq heures avant de retourner à son point de départ. Selon Airbus, l'avion militaire devrait être livré à l'armée luxembourgeoise «dans le courant de l'année 2020», malgré la pandémie du coronavirus.

À la mi-mars, Airbus avait dû suspendre l'activité dans ses unités de production en France et en Espagne pendant plusieurs jours en raison des mesures adoptées contre la propagation du covid-19. Après que l'entreprise a mis en place des mesures de sécurité et d'hygiène plus strictes, la production a pu partiellement reprendre dès le 23 mars.

D'un coût de plus de 197 millions d'euros, l'Airbus A400M volera sous pavillon luxembourgeois. Il sera stationné à l'aéroport militaire de Melsbroek, en Belgique dès son entrée en service au sein d'une unité militaire binationale.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Bausch s'explique sur le «tour d'honneur» de l'A400M
Avant de gagner sa base belge de Melsbroek vendredi, le nouvel Airbus de l'armée luxembourgeoise s'est offert quelques «détours» dans le ciel belge. Le ministre de la Défense justifie cette dépense de carburant jugée «inutile» par le député Marc Goergen.
Cérémonie d’accueil de l’avion de transport A400M à l’aéroport du Findel - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les moteurs de l'A400M rugissent déjà
Futur fer de lance de la composante aérienne, le premier avion de transport militaire luxembourgeois pourrait bien être l'invité de marque de la prochaine fête nationale. Ses hélices tournent déjà bien et il devrait décoller «dans les prochaines semaines».
La flotte luxembourgeoise prend peu à peu son envol
En participant à l'achat d'un nouvel avion ravitailleur aux côtés de cinq autres pays, le Grand-Duché entend appliquer sa nouvelle stratégie militaire. Si l'appareil ne sera pas stationné au Findel, le pays pourra en bénéficier pour ses missions de soutien logistique.
L'A400M luxembourgeois atterrira en avance au Findel
Le drapeau luxembourgeois figure déjà sur son empennage. Depuis ses hangars de Séville, Airbus fait savoir que le futur avion militaire de l'armée luxembourgeoise est en train d'être mis en peinture. Il sera livré dans six mois.
L'A400 luxembourgeois décollera en 2021
Une délégation belge et luxembourgeoise a visité mardi les installations d'Airbus à Séville, où le premier avion A400M belgo-luxembourgeois est en cours de création.