Changer d'édition

L'agrivoltaïque bientôt au Luxembourg
Luxembourg 4 min. 20.10.2022
Energie

L'agrivoltaïque bientôt au Luxembourg

Selon certaines firmes commercialisant déjà ce type d'infrastructures pour panneaux solaires en Europe et en Asie, l'agrivoltaïque serait une protection contre les températures extrêmes (gel ou canicule).
Energie

L'agrivoltaïque bientôt au Luxembourg

Selon certaines firmes commercialisant déjà ce type d'infrastructures pour panneaux solaires en Europe et en Asie, l'agrivoltaïque serait une protection contre les températures extrêmes (gel ou canicule).
Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 20.10.2022
Energie

L'agrivoltaïque bientôt au Luxembourg

Megane KAMBALA
Megane KAMBALA
Dans la lignée de sa stratégie en faveur de la neutralité climatique à l'horizon 2050, le gouvernement lance un appel d'offres aux agriculteurs pour l'installation de centrales agrivoltaïques.

Nous vous le disions déjà au début du mois, bien que l'objectif global de réduction des émissions de CO₂ ait été atteint pour l'année 2021, un examen plus approfondi de la répartition sectorielle de la charge jette une ombre sur les perspectives ensoleillées de la neutralité climatique souhaitée d'ici 2050 au Luxembourg.


WI , PK Claude Turmes&Joelle Welfring, Dana LangEtat des lieux Klima&Energie ,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le Luxembourg a atteint son objectif climatique en 2021
Sur la voie de la neutralité climatique en 2050, le Luxembourg s'en tient à la feuille de route tracée dans la loi sur le climat pour réduire le poids des émissions nationales.

Pour cela, le gouvernement mise plus que jamais sur les énergies renouvelables. Et notamment les panneaux photovoltaïques. Après l'annonce de la première station hydrogène du pays en septembre dernier, le ministre de l'Energie Claude Turmes (déi Gréng) a présenté ce jeudi l'attrait que représentent les panneaux solaires dans le domaine agricole. 

Par définition, l'agrivoltaïque se caractérise par un système étagé de panneaux photovoltaïques sur un espace de production agricole. La coexistence de panneaux solaires et de cultures implique alors un partage de la lumière, tout en favorisant également le développement de la biodiversité. Plusieurs cultures peuvent bénéficier de ce procédé, par exemple la production de fruits, mais aussi certains élevages (volaille, ovins, etc.). Né au début des années 1980, le concept a été massivement mis en œuvre au Japon à partir de 2004 et se développe depuis lors en Asie et en Europe.

Rendre les agriculteurs acteurs de la transition énergétique

Le ministre de l'Énergie, Claude Turmes, a d'ailleurs tenu à souligner lors de la conférence de presse que «l'énergie solaire joue un rôle central dans la transition énergétique au Luxembourg». Une initiative qui permettra donc aux agriculteurs qui répondront à cet appel d'offres de devenir précurseurs en la matière et d'être «des acteurs à part entière dans cette transition vers une production d’énergie propre et produite localement».

Une nécessité plus que jamais d'actualité, qui permettrait de renforcer l'indépendance du Grand-Duché «par rapport aux pays exportateurs d’énergies fossiles». D'autant plus que le pays a jusqu'ici déjà lancé quatre appels d'offres pour la promotion de grands projets photovoltaïques depuis 2018, quoiqu'essentiellement sur des bâtiments.

Un premier workshop organisé en janvier 2022

La mise en place de panneaux dans le domaine agricole répond d'ailleurs à «une certaine demande pour la réalisation de centrale au sol» dans le secteur.

Raison pour laquelle un workshop a été instauré en janvier dernier, impliquant tous les acteurs intéressés et les ONG concernées. Une consultation qui a permis une analyse des différents avis et recommandations émises pour les uns et les autres, mais surtout d'élaborer un cahier des charges et une boite à outils à destination des personnes désireuses de tenter l'aventure.


Die aktuelle Krise dürfe nicht dazu führen, dass der Klimaschutz vernachlässigt wird, sagt der Energieminister.
«Nous sommes en situation de guerre»
Le ministre de l'Énergie Claude Turmes évoque dans un entretien avec le Wort les perspectives pour l'hiver, la crise énergétique actuelle et les moyens de la surmonter.

La ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Joëlle Welfring (déi Gréng), a pour sa part précisé lors de la conférence que «ce projet-pilote vise à démontrer à quel point des synergies et intérêts peuvent être trouvés entre le développement de l’énergie renouvelable, la protection de la nature et la pratique agricole au Luxembourg.»

Selon elle, il est d'autant plus «intéressant», puisque «tous les projets seront soumis à un suivi écologique, et plus particulièrement de la flore. Je suis curieuse et impatiente de lire attentivement les résultats». La révision du plan national concernant la protection de la nature est justement en phase de consultation publique pour intégrer ces nouveautés à venir.

Un dépôt d'offres possible jusqu'en août 2023

Enfin, le ministre Claude Haagen (LSAP) a profité de la conférence pour rappeler que les terres agricoles qui seront sélectionnées «devront rester primordialement vouées à la production durable de denrées alimentaires, et continueront donc à être éligibles aux aides à la surface prévues dans le cadre de la politique agricole commune».

Raison pour laquelle une collaboration étroite est souhaitée avec des agriculteurs actifs possédant déjà des installations photovoltaïques sur leurs bâtiments. Les surfaces éligibles concernent les prairies pauvres en espèces, en terres arables, et les terres destinées aux cultures spéciales (espaces fruitiers et maraichers, vignobles, etc.). Les dépôts d'offres seront permis jusqu'en août 2023.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Entretien avec Claude Turmes
Le ministre de l'Énergie Claude Turmes évoque dans un entretien avec le Wort les perspectives pour l'hiver, la crise énergétique actuelle et les moyens de la surmonter.
Die aktuelle Krise dürfe nicht dazu führen, dass der Klimaschutz vernachlässigt wird, sagt der Energieminister.
Unique au Luxembourg et dans la Grande Région
Et si le décarbonisation de l'industrie immobilière passait par la reforestation? C'est le pari de l'entreprise Eaglestone qui vient de reboiser 18 hectares de forêt en Moselle afin de compenser son empreinte carbone.
Le Luxembourg sera en mesure d'atteindre les 11% d'énergies renouvelables dans sa consommation en 2020. Le ministre Claude Turmes l'affirme au vu du développement de l'éolien et du photovoltaïque sur le pays.
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dévoilé ce mercredi un ambitieux programme qui a pour ambition de devenir neutre en carbone d'ici 2050.
View of a gas flare in Anelo, Argentina, in the Vaca Muerta Formation, on November 28, 2019. - Vaca Muerta is an enormous non-conventional oil and gas deposit nestled in a geologic formation. It occupies over 30,000 square kilometers in the states of Neuquen, Rio Negro, La Pampa and Mendoza and provides 43% of the total oil production and 60% of the gas production of Argentina. (Photo by Emiliano Lasalvia / AFP)