Changer d'édition

L'activité chirurgicale sérieusement amputée
Luxembourg 2 min. 15.12.2020

L'activité chirurgicale sérieusement amputée

Les urgences chirurgicales, elles, sont maintenues dans l'activité hospitalière.

L'activité chirurgicale sérieusement amputée

Les urgences chirurgicales, elles, sont maintenues dans l'activité hospitalière.
Photo : Reuters
Luxembourg 2 min. 15.12.2020

L'activité chirurgicale sérieusement amputée

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Selon les établissements hospitaliers, le nombre d'opérations pratiquées a chuté de 14,5% jusqu'à 50%. De quoi mobiliser des chambres et des personnels au service des malades covid.

Dernier exemple en date, le Centre hospitalier du Nord a annoncé devoir recentrer son activité chirurgicale, au moins jusqu'à début 2021. Autrement dit, à Ettelbruck, comme au CHL, au CHEM ou à Robert-Schuman, la pression du nombre de patients covid accueillis est telle qu'il est temps de concentrer l'activité chirurgicale aux seules urgences non déprogrammables. Une mesure autorisée depuis le 17 novembre dernier, date où l'entrée en vigueur de la phase 4 du plan sanitaire national a été décidée. 

Mardi, la ministre de la Santé a rappelé en quoi ce dispositif était indispensable. A la députée Martine Hansen (CSV) qui l'interrogeait sur le sujet, Paulette Lenert (LSAP) a ainsi rappelé que ce choix permettait de redistribuer les effectifs notamment vers les services subissant l'impact du nouvel afflux de patients atteints ou suspectés de covid-19. Un nombre qui a atteint son record en ce début de semaine, avec 294 infectés pris en charge dans les différents hôpitaux du pays.

La ministre de la Santé constate que, selon les services, l'activité chirurgicale au Luxembourg a pu baisser de 14,5% à 50% (en comparaison de la première semaine de décembre 2019 à celle de 2020). Sachant que la décision d'opérer ou de déplacer l'acte chirurgical ne relève uniquement que de l'appréciation du médecin, après consultation de son patient.

Cette déprogrammation est fréquemment rendue nécessaire pour s'adapter à un manque de personnels qualifiés dans tel ou tel service. Ainsi, au 8 décembre, 586 salariés étaient absents de l'ensemble du personnel soignant des différents hôpitaux. Des médecins, professionnels de santé et autres personnels de l'hôpital pour diverses raisons qui ne pouvaient assurer leur travail soit en raison d'un arrêt maladie, mais aussi un éventuel placement en quarantaine ou à l'isolement, sans oublier les arrêts pour cause de grossesse, congé pour raisons familiales ou l'accompagnement d'un proche vulnérable.

Il convient aussi de signaler que certaines déprogrammations peuvent trouver leur origine pour des «raisons externes», note Paulette Lenert. Ainsi, certains  patients choisissent de ne pas se confier aux mains de leur chirurgien en ce moment, par anxiété notamment ou parce qu'ils sont en quarantaine.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg prêt à accueillir des patients portugais
Le ministre Jean Asselborn et la ministre de la Santé Paulette Lenert indiquent ce mardi que les hôpitaux luxembourgeois pourraient soulager le système de santé du Portugal, où près de 4.200 personnes atteintes du covid-19 sont hospitalisées.
Imagem de arquivo
L'e-consultation en pleine forme
Depuis mars, les échanges entre médecins et patients ne se font plus seulement en présentiel. Question santé aussi, le "à distance" a pris une nouvelle dimension depuis le début de l'épidémie covid.
Close up of a mother consulting with her doctor with her baby in the lap
Le stock national de sécurité sous bonne garde
Le Luxembourg dispose d'une réserve de matériels de protections, médicaments et ustensiles médicaux pour faire face à toute sorte de crise. Sa gestion vient d'être confiée à une nouvelle association.
A virologist wearing protective mask working on antibodies taken from a llama animal, hoping to find a treatment against COVID-19, the novel coronavirus at the Vlaams Institute of Biotechnology of Ghent University on May 08, 2020 in Ghent. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)