Changer d'édition

L'ACL lance 40 YellowCab sur les routes
Luxembourg 2 min. 10.07.2012

L'ACL lance 40 YellowCab sur les routes

Pascal Marchese, responsable du projet YellowCab à l'ACL: "D'ici la fin de l'année, notre flotte comptera de 100 à 120 véhicules".

L'ACL lance 40 YellowCab sur les routes

Pascal Marchese, responsable du projet YellowCab à l'ACL: "D'ici la fin de l'année, notre flotte comptera de 100 à 120 véhicules".
Photo: Maurice Fick
Luxembourg 2 min. 10.07.2012

L'ACL lance 40 YellowCab sur les routes

"Quarante YellowCab seront sur la route lundi", assure Franck Schmit. D'ici la fin de l'année, le nouveau service de mobilité flexible réservé aux membres de l'ACL, comptera jusqu'à 120 véhicules. Coût du service: 25 euros l'heure, en journée.

Le YellowCab "n'est pas un service taxi mais un service de mobilité flexible pour nos membres", pose Franck Schmit. Le responsable du Service des membres à l'Automobile Club Luxembourg (ACL) n'exclue toutefois pas d'étendre le service en cours d'année "lorsqu'on aura trouvé une solution juridique" car "la loi sur le taxi est très stricte".

Dès lundi 16 juillet, les membres de l'ACL pourront faire appel au service YellowCab moyennant 25 euros par heure en journée et 45 euros la nuit, c'est-à-dire entre 22 heures et 6 heures. Quelque soit la distance parcourue dans l'heure!

Mais toute heure entamée sera facturée. Ce qui fait dire à Franck Schmit que le service est adapté "aux trajets plus longs" et non de quelques kilomètres, "là, il y a d'autres solutions".

70 chauffeurs ont signé la charte de qualité

Contrairement aux apparences, le YellowCab ne sera pas qu'une flotte de nouvelles voitures colorées (des voitures électriques ou hybrides comme l'Opel Ampera ou la Toyota Prius) mais sera constituée de voitures de sociétés de taxi et de chauffeurs indépendants qui ont signé une charte de qualité avec l'ACL.

Pour pouvoir arborer la plaque YellowCab sur les flancs et le toit, les chauffeurs "s'engagent à avoir des véhicules économiques (âgés de moins de six ans) et écologiques (moins de 115g de CO2 émis par kilomètre), des tarifs accessibles et transparents, un comportement digne d'un chauffeur de taxi (être courtois et prendre le chemin le plus adapté) et à suivre une formation d'éco-conduite et de conduite sécurisée", résume Pascal Marchese, responsable du projet.

L'ACL fait baisser les coûts fixes

En contrepartie, l'ACL met à disposition des chauffeurs différents services leur permettant de "réduire les coûts fixes qui expliquent, en partie, les prix élevés pratiqués par les taxis", résume Franck Schmit. Comme une centrale téléphonique pour gérer tous les appels, une flotte de voitures de remplacement (avec plaques et taximètres), un service pour travaux importants (qualibrage, contrôle des taximètres, etc.) et un service d'assistance pour les petits travaux. De sorte à "réduire de 40%, voire 60% pour certains, les coûts fixes", glisse Franck Schmit.

Pour l'heure, "nous avons signé avec plus de 70 chauffeurs et 45 voitures pour garantir un service 24 heures sur 24 dans tous le pays", explique le responsable du Service des membres de l'ACL. "D'ici la fin de l'année, notre flotte comptera de 100 à 120 véhicules", assure Pascal Marchese.

Maurice Fick