Changer d'édition

L'accord sur le télétravail allemand prolongé à son tour
Luxembourg 29.06.2021
Covid-19

L'accord sur le télétravail allemand prolongé à son tour

L'accord initialement conclu entre l'Allemagne et le Luxembourg devait s'achever le 30 juin... soit dans un jour.
Covid-19

L'accord sur le télétravail allemand prolongé à son tour

L'accord initialement conclu entre l'Allemagne et le Luxembourg devait s'achever le 30 juin... soit dans un jour.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 29.06.2021
Covid-19

L'accord sur le télétravail allemand prolongé à son tour

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Après les Belges et les Français, les frontaliers allemands pourront continuer de travailler à domicile jusqu'au 31 décembre sans perdre leur affiliation à la CNS, a indiqué le ministère de la Sécurité sociale ce mardi.

Les négociations auront duré jusqu'au dernier moment, mais c'est acté: l'Allemagne et le Luxembourg ont renouvelé ce mardi l'accord concernant l'affiliation à la sécurité sociale des frontaliers en télétravail. Si la tolérance administrative en matière fiscale est renouvelée tacitement tous les mois, celle concernant la couverture sociale devait prendre fin le 30 juin, soit dans un jour.


Six jours avant la date butoir du 31 août, les frontaliers français peuvent à nouveau s'organiser. Ils savent désormais qu'ils pourront continuer à travailler chez eux, quatre mois supplémentaires.
Quand le télétravail des frontaliers devient coûteux
Après la fin de l'exemption de la double imposition, les travailleurs résidant de l'autre côté des frontières sont à nouveau menacés de pertes financières s'ils veulent travailler à domicile plus d'un jour par semaine.

Mais tout comme leurs homologues belges et français, les Allemands forcés de télétravailler pourront continuer de dépendre de la Caisse nationale de santé du Luxembourg. Une exception mise en place dès le début de la pandémie, alors qu'en temps normal les travailleurs effectuant plus de 25% de leur activité professionnelle en télétravail changent de pays d'affiliation, pour dépendre de celui où ils résident. 

Remerciant son homologue allemand Hubertus Heil, Romain Schneider (LSAP), s'est réjoui de ce renouvellement. «La prolongation de cette mesure permet de limiter la propagation du virus», a indiqué le ministre luxembourgeois de la Sécurité sociale dans un communiqué. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En visite officielle ce mercredi au Luxembourg, le ministre-président de la Région wallonne s'est dit favorable au passage de 24 à 48 jours de la limite imposée aux frontaliers belges, mais rappelle que «des déplacements devront avoir lieu». Et plaide pour une mobilité «harmonieuse».
Politik, Xavier Bettel und Elio Di Rupo, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Comme leurs homologues belges et allemands, les télétravailleurs français pourront continuer de bénéficier des accords conclus entre la France et le Luxembourg jusqu'au 30 septembre. Le gouvernement français a donné son feu vert à la prolongation des exceptions sanitaires ce mardi.
Young female gardener in glasses using laptop, communicates on internet with customer in home garden/greenhouse, reusable coffee/tea mug on table.Cozy office workplace, remote work, E learning concept
Ce vendredi, le Luxembourg et la Belgique ont arrêté deux nouvelles dates concernant les télétravailleurs frontaliers belges: le 31 décembre pour l'affiliation à la sécurité sociale et le 30 septembre en matière fiscale. Des négociations seraient en cours sur les mêmes sujets avec la France et l'Allemagne.
Après la fin de l'exemption de la double imposition, les travailleurs résidant de l'autre côté des frontières sont à nouveau menacés de pertes financières s'ils veulent travailler à domicile plus d'un jour par semaine.
Six jours avant la date butoir du 31 août, les frontaliers français peuvent à nouveau s'organiser. Ils savent désormais qu'ils pourront continuer à travailler chez eux, quatre mois supplémentaires.
Conséquence de la prolongation des accords de télétravail avec l'Allemagne, la Belgique et la France, l'ensemble des salariés non résidents restent sous le régime luxembourgeois jusqu'à l'été prochain, annonce lundi le ministère de la Sécurité sociale.
Wirtschaft, Gesundheitskasse ,CNS, sécurité sociale, AAA, association d'assurance accident, Unfallversicherung, zum Artikel Homeoffice, Guillaume Schimberg,