Changer d'édition

L'A400M «luxembourgeois» découvre le Findel
Luxembourg 3 min. 07.10.2020 Cet article est archivé

L'A400M «luxembourgeois» découvre le Findel

L'appareil aura coûté près de 197 millions d'euros au Luxembourg.

L'A400M «luxembourgeois» découvre le Findel

L'appareil aura coûté près de 197 millions d'euros au Luxembourg.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 07.10.2020 Cet article est archivé

L'A400M «luxembourgeois» découvre le Findel

Le premier avion de transport grand-ducal, destiné à opérer au sein d'une unité belgo-luxembourgeoise basée à l'aéroport militaire de Melsbroek s'est posé ce mercredi à l'aéroport de Luxembourg.

 (DH) - Malgré son envergure de plus de 42 mètres, ses 45 m de long et ses 141 tonnes au décollage, l'appareil ne semblait pas pouvoir être affecté par un petit virus. Pourtant, l'A400M luxembourgeois a manqué ses deux premiers rendez-vous avec le Grand-Duché. En mai d'abord puis lors de la fête nationale en raison de l'impact du covid-19 sur l'industrie aérienne. C'est donc avec un peu moins de quatre mois de retard que l'appareil immatriculé CT-01 - estimé à plus de 197 millions d'euros - s'est posé ce mercredi à l'aéroport du Findel.

Une arrivée en grande pompe sous le regard admiratif de François Bausch (Déi Gréng), le ministre de la Défense, accompagné pour l'occasion par Steve Thull, le nouveau chef d'état-major de l'armée. Et sitôt arrivé, le gros porteur capable de transporter jusqu'à 37 tonnes de fret sur 4.500 km, a eu droit au traditionnel arrosage effectué par les véhicules d’incendie aéroportuaires.

Une entrée remarquée au Grand-Duché qui sera, ce jeudi, poursuivie par une cérémonie d'accueil officiel. Le grand-duc Henri, François Bausch et le général Steve Thull seront présents à l'aéroport de Luxembourg et seront accompagnés du ministre belge de la Défense. Et pour la première fois de l'histoire du royaume, ce sera une ministre en la personne de Ludivine Dedonder. Cette dernière sera accompagnée du général-major Marc Thys, selon un communiqué adressé à la presse belge.


Le ravitailleur commandé par le Luxembourg pourrait alimenter l'A400 attendu en juin dans ses missions au long cours.
L'Etat triple son investissement dans l'aviation militaire
Le gouvernement s'apprête à investir 598 millions d'euros au lieu des 172 millions initialement prévus pour l'achat de huit avions ravitailleurs et de transport polyvalents. Une hausse importante du budget qui s'explique par l'augmentation de la quote-part luxembourgeoise au bon fonctionnement de l'OTAN.

L'avion luxembourgeois, dont le numéro de série est MSN 104 puisqu'il est le 104e construit sur les 174 commandés à ce jour, est attendu vendredi à Melsbroek après le survol des principales villes du pays si les conditions météorologiques le permettent. Pour la symbolique, l'appareil sera accompagné d'un C-130 Hercules, le modèle qu'il est appelé à remplacer.

Pour mémoire, l'Airbus A400M avait effectué son premier vol le 14 avril au départ de l'usine de l'avionneur européen à Séville. L'appareil, qui porte à la fois les cocardes grand-ducales et une tête de sioux, sera exploité en commun par les armées belge et luxembourgeoise au sein de la 20e escadrille du 15e wing de transport aérien.


Lokales,Cérémonie d'Acceuil du premier des deux hélicopteres Airbus H145M,Polizeihubschrauber,Polizeihelicopter. Armee, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un cadeau de Noël pour la police et l'armée
Le nouvel Airbus H145M estampillé «Police Lëtzebuerg» servira aussi bien pour des missions policières que militaires. L'engin a été accueilli officiellement par deux ministres ce vendredi après-midi à l'aéroport.

Si le Luxembourg va partager son gros porteur avec la Belgique, le pays poursuit aussi ses efforts dans le domaine aérien. C'est ainsi qu'à la fin du mois de septembre, l'Agence de soutien et d'acquisition de l'Otan a annoncé avoir commandé un nouvel Airbus A330 ravitailleur. Une option levée grâce au Luxembourg qui a décidé de maximiser sa participation au programme de la flotte multinationale MRTT (MMF) avec une augmentation significative de 200 à 1.200 heures de vol contractées.

Par contre, le Grand-Duché a dernièrement abandonné l'opération d'acquisition de nouveaux hélicoptères militaires, selon François Bausch qui répondait, le 29 septembre, à une question  parlementaire du  député Fernand Kartheiser (ADR). 

Pour rappel, le Luxembourg ne disposait plus de force aérienne depuis le retrait de trois avions légers d’observation Piper PA-18 Super Cub en 1968.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Grand-Duché possède désormais, et officiellement, son premier avion de transport militaire. Livré à la mi-octobre pour être ensuite intégré au sein d'une unité belgo-luxembourgeoise à Melsbroek, l'Airbus A400M Atlas est estimé à plus de 197 millions d'euros.
Das Militärtransportflugzeug soll Mitte Oktober geliefert werden.
Le chef d'état-major s'apprête à quitter l'armée luxembourgeoise après lui avoir consacré 42 ans. L'officier laisse un millier d'hommes. Un effectif qui va être renforcé bien vite, autant que les capacités opérationnelles.
online.fr, Portrait Alain Duschene  Armee Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le gouvernement s'apprête à investir 598 millions d'euros au lieu des 172 millions initialement prévus pour l'achat de huit avions ravitailleurs et de transport polyvalents. Une hausse importante du budget qui s'explique par l'augmentation de la quote-part luxembourgeoise au bon fonctionnement de l'OTAN.
Le ravitailleur commandé par le Luxembourg pourrait alimenter l'A400 attendu en juin dans ses missions au long cours.
Le nouvel appareil commandé par l'armée luxembourgeoise a effectué son vol inaugural le lundi de Pâques. L'exemplaire MSN104, qui devrait être prêt à être livré dans le courant de l'année, a décollé à 16h08 de Séville, où se trouve la chaîne d'assemblage.
Futur fer de lance de la composante aérienne, le premier avion de transport militaire luxembourgeois pourrait bien être l'invité de marque de la prochaine fête nationale. Ses hélices tournent déjà bien et il devrait décoller «dans les prochaines semaines».
En participant à l'achat d'un nouvel avion ravitailleur aux côtés de cinq autres pays, le Grand-Duché entend appliquer sa nouvelle stratégie militaire. Si l'appareil ne sera pas stationné au Findel, le pays pourra en bénéficier pour ses missions de soutien logistique.
A peine arrivé que le nouvel hélicoptère Airbus H145M commandé par le Luxembourg a pris la voie des airs. D'ici décembre, il sera rejoint par un second appareil. Le dispositif devant être partagé entre les missions de l'armée ou de la police.