Changer d'édition

Un médecin opposé au vaccin anti-covid interdit d'exercer
Luxembourg 14.07.2021
Justice

Un médecin opposé au vaccin anti-covid interdit d'exercer

S'il fait appel de la décision, le praticien pourra continuer d'exercer en attendant la réévaluation de son dossier.
Justice

Un médecin opposé au vaccin anti-covid interdit d'exercer

S'il fait appel de la décision, le praticien pourra continuer d'exercer en attendant la réévaluation de son dossier.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 14.07.2021
Justice

Un médecin opposé au vaccin anti-covid interdit d'exercer

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Le conseil de discipline du Collège médical a condamné mercredi le Dr Benoît Ochs pour avoir enfreint le code de déontologie. Le généraliste prescrivait notamment des dispenses de port de masque et qualifiait la vaccination des enfants contre le virus «d'infanticide».

Prétendre que le vaccin anti-covid n'a pas d'effet contre le virus peut avoir des conséquences. Surtout lorsqu'on est médecin. Ainsi le Dr Benoît Ochs a été condamné par ses pairs ce mercredi, pour ses choix médicaux controversés. Interdit d'exercer pendant un an, le médecin généraliste a été sanctionné par le conseil de discipline du Collège médical pour avoir enfreint une dizaine d'articles du code de déontologie. 


Luxtimes,Xavier Bettel bekommt Coronaimpfung.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Bettel et «la piqûre de rappel du principe de réalité»
Le maintien de l'hospitalisation du Premier ministre constitue un événement aux multiples conséquences, selon le politologue Philippe Poirier. Ce dernier y voit notamment le fait que certains ont oublié que la pandémie pouvait encore avoir «de vrais effets» au Luxembourg.

Exerçant à Gonderange, le professionnel de santé aurait notamment administré des traitements non autorisés à certains de ses patients atteints du covid, dont l'hydroxychloroquine. Il aurait également prescrit «une dispense de masque pour une étudiante», rapporte son avocat Christian Bock, et a plusieurs fois qualifié en public la vaccination des 12-15 ans «d'infanticide». 

«Il peut dire que lui ne se fait pas vacciner mais pas risquer la vie des gens, il n'est pas en ligne avec le monde scientifique et le ministère», indiquait à L'Essentiel avant l'audience le Dr Tom Ulveling, vice-président du Collège médical. Le généraliste se prévalait également d'études «contestées par le monde scientifique», ce qui a poussé ses pairs à le sanctionner. 

Jugeant la décision «trop sévère», son avocat entend faire appel, ce qui permettrait à son client de continuer à exercer en attendant la réévaluation de son dossier. Estimant qu'il s'agit là d'une volonté de «faire du médecin un exemple», Maître Bock a affirmé vouloir défendre  «l'esprit critique dans une société démocratique».

A plusieurs reprises, le praticien avait pris la parole sur les réseaux sociaux pour «dénoncer le protocole sanitaire» instauré au Luxembourg. Il aurait également participé à des manifestations contre la loi covid. Ce qui en soit n'a rien de répréhensible.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le maintien de l'hospitalisation du Premier ministre constitue un événement aux multiples conséquences, selon le politologue Philippe Poirier. Ce dernier y voit notamment le fait que certains ont oublié que la pandémie pouvait encore avoir «de vrais effets» au Luxembourg.
Luxtimes,Xavier Bettel bekommt Coronaimpfung.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Depuis dimanche, les mesures sanitaires sont allégées au Grand-Duché. Levée du couvre-feu, nombre de convives à table, jauges, retour sur les principaux changements entrés en vigueur.
A picture taken on July 15, 2011 shows spectators during the 27th edition of the Francofolies de La Rochelle music festival in La Rochelle, western France. AFP PHOTO / XAVIER LEOTY
Comment le gouvernement a réagi face à l'épidémie de Covid-19 ? Quelles mesures ont été mises en place aux moments-clés de la première et de la deuxième vague ? Revivez ces événements qui ont bousculé notre quotidien au travers d'une chronologie interactive détaillée.
Le ministère de la Santé a cru bon de rappeler par communiqué qu'aucun traitement ou vaccin anti-covid n'était disponible sur le marché. Certains patients ayant tendance à prendre par eux-mêmes certains traitements pas encore homologués.
A woman wearing a face mask or covering due to the COVID-19 pandemic, walks past a sign for a pharmacy in Liverpool, north west England on October 2, 2020, following the  announcement of new local restrictions for certain areas in the northwest of the country, due to a resurgence of novel coronavirus cases. - The British government on Thursday extended lockdowns to Liverpool and several other towns in northern England, effectively putting more than a quarter of the country under tighter coronavirus restrictions. Health Secretary Matt Hancock said limits on social gatherings would be extended to the Liverpool City region, which has a population of about 1.5 million. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
Depuis le début de la pandémie, l'utilisation de l'antipaludique comme traitement contre le covid-19 fait débat. Si son efficacité n'a toujours pas été démontrée rigoureusement à ce jour, une équipe de scientifiques a en revanche confirmé son inutilité pour prévenir la maladie.
(FILES) In this file photo taken on May 20, 2020 a bottle and pills of Hydroxychloroquine sit on a counter at Rock Canyon Pharmacy in Provo, Utah. - The World Health Organization announced on June 3, 2020 that clinical trials of the drug hydroxychloroquine will resume as it searches for potential coronavirus treatments. On May 25, the WHO announced it had temporarily suspended the trials to conduct a safety review, which has now concluded there is "no reason" to change the way the trials are conducted. The UN health agency's decision came after a study published in The Lancet medical journal suggesting the drug could increase the risk of death among COVID-19 patients. (Photo by GEORGE FREY / AFP)