Changer d'édition

Condamné au Luxembourg, libéré en Espagne
Luxembourg 2 min. 13.09.2021
Justice

Condamné au Luxembourg, libéré en Espagne

Au fil des années, la police avait modifié la morphologie du suspect recherché partout en Europe pour un assassinat au Luxembourg.
Justice

Condamné au Luxembourg, libéré en Espagne

Au fil des années, la police avait modifié la morphologie du suspect recherché partout en Europe pour un assassinat au Luxembourg.
Luxembourg 2 min. 13.09.2021
Justice

Condamné au Luxembourg, libéré en Espagne

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Voilà un an, la police espagnole mettait un terme à 16 ans de cavale de Jean-Marc Sirichai Kiesch, recherché pour un crime datant de 1999. Mais les autorités luxembourgeoises qui réclamaient son extradition n'ont pu obtenir satisfaction.

3.275 jours de prison. Voilà ce qui attendait a priori Jean-Marc Sirichai Kiesch, après son arrestation, en août 2020 non loin de Séville. La police espagnole mettait alors la main sur ce trentenaire condamné pour l'homicide d'une retraitée. Sauf que la justice ibérique a choisi d'ajouter un énième rebondissement dans ce fait divers qui n'en a pas manqué depuis janvier 1999, et un meurtre commis à Eppeldorf.


Verhaftung Jean-Marc Sirichai Kiesch
Après sa cavale, Kiesch ne risque pas plus de prison
Il aura passé 16 ans à fuir toutes les polices à ses trousses. Mais maintenant qu'il a été rattrapé, Jean-Marc Kiesch ne sera pas condamné à une peine supplémentaire. Un particularisme luxembourgeois.

En effet, à la date du 10 septembre 2021, le Parquet général du Luxembourg a été informé de la décision des autorités judiciaires espagnoles «de libérer immédiatement» Jean-Marc Sirichai Kiesch. Coup de tonnerre plus fort encore donc que celui d'il y a onze mois quand le tribunal de Madrid avait repoussé la demande de remise aux autorités judiciaires luxembourgeoises de celui qui venait de passer près de seize ans à fuir les enquêteurs de toute l'Europe.

En effet, depuis octobre 2004, le jeune homme était recherché après qu'il eut profité d'un congé pénal pour ne plus réintégrer le centre pénitentiaire de Luxembourg. Il y purgeait une peine de réclusion de 20 ans en tant qu’auteur d’un meurtre et d’une tentative d’incendie. Sanction prononcée en 2000 par la chambre criminelle du tribunal d’arrondissement de Diekirch. 

Sauvé car mineur

Mais, aux yeux de Madrid, le dossier ne tient pas du fait qu'au moment du crime reproché, le condamné était mineur (à un jour près de sa majorité d'ailleurs). Fait sur lequel la justice ibérique s'appuie pour renier la condamnation, refuser de remettre l'individu aux autorités luxembourgeoises, et aussi de laisser sous les verrous dans une prison espagnole celui qui a toujours dix ans d'emprisonnement à solder... Abracadabrantesque! 

Voilà donc Jean-Marc Sirichai Kiesch condamné ici, mais libre là-bas. Décision dont le Parquet luxembourgeois ne peut que prendre acte. Aucun recours n'étant possible.


Deux chiens renifleurs attendus en prison
Quatre nouveaux effectifs vont bientôt entrer dans les rangs de l'administration pénitentiaire : deux malinois et leurs maîtres-chiens chargés de traquer les stupéfiants dans les prisons luxembourgeoises.

Mais dans un communiqué publié lundi, la justice luxembourgeoise souligne que son homologue espagnol a choisi de ne pas tenir compte «de la procédure pénale luxembourgeoise qui a, en l’espèce, permis les poursuites et la mise en jugement d’un mineur âgé de plus de 16 ans selon les formes et compétences ordinaires applicables aux majeurs devant les tribunaux répressifs» du pays. Couleuvre difficile à avaler d'autant que les magistrats du Grand-Duché entendaient faire jouer «le principe de reconnaissance mutuelle aux jugements en matière pénale prononçant des peines ou des mesures privatives de liberté aux fins de leur exécution dans l’Union européenne» pour que le condamné puisse retrouver une cellule.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour garantir l'égalité entre parents séparés, certains experts veulent systématiser le principe de garde une semaine sur deux. Un moyen de permettre une meilleure répartition des allocations familiales et d'assurer le lien entre les enfants et leurs deux géniteurs.
Les parlementaires vont réviser la loi fixant les règles de possession et d'usage d'une arme au Luxembourg. Chasseur, collectionneur ou simple particulier : chacun sera concerné par ces modifications.