Journée mondiale des sans-abri

Georges Christen: "Le sport peut aider à garder sa dignité"

Georges Christen entraîne gratuitement et trois fois par semaine les sans-abri qui le souhaitent.
Georges Christen entraîne gratuitement et trois fois par semaine les sans-abri qui le souhaitent.
Caritas

(VO) - Comment garder une bonne estime de soi lorsque l'on vit la pauvreté et la rue? Le Luxembourgeois Georges Christen, l'homme le plus fort du monde, apporte sa réponse en accompagnant les sans-abri qui le souhaitent à faire du sport régulièrement.

"Cela fait onze ans que cette salle existe", débute le Luxembourgeois en nous montrant les installations sportives qui se trouvent dans la cave d'un bâtiment de la rue Michel Rodange, dans le quartier de la gare.

"L'année dernière une centaine de personnes a fréquenté de manière régulière les lieux. Les entraînements ont lieu trois fois par semaine et une fois par mois, nous nous rendons dans une salle à Sandweiler, histoire de changer d'air!", note-t-il.

Ce mardi 10 octobre, c'est la Journée mondiale des sans-abri: une action afin d'éveiller les consciences aux besoins des personnes vivant dans la rue.

"Les villes attirent les personnes marginales car c'est là qu'elles peuvent trouver ce dont elles ont besoin", poursuit le sportif, "ce sont souvent des personnes ayant une dépendance à l'alcool ou à la drogue et les intéresser au sport peut les aider à s'en sortir".

En 2017, 2.763 personnes ont été hébergées dans des hébergements d'urgence, dans des foyers d'accueil et des logements encadrés. Mais d'après Caritas qui met à disposition les locaux pour l'entrainement sportif, seulement 2% des logements sont subventionnés, un chiffre bien en dessous de celui des pays voisins. Selon les estimations de Caritas Luxembourg, environ 30.000 logements sociaux manquent au Luxembourg.

Appel aux nouveaux élus

Au lendemain des élections communales, cette journée mondiale est un espace dont Caritas s'empare pour faire passer les messages qui tiennent à coeur: "Nous faisons appel aux nouveaux élus dans les conseils échevinaux et communaux pour développer le logement social de manière renforcée et conséquente et pour soutenir les organisations sociales dans leurs démarches pour aider les personnes précaires à trouver un logement et pour les accompagner par des agents qualifiés en travail social".

Pour Georges Christen, il est clair que le logement est une condition sine qua non à la dignité des gens mais pour ceux qui attendent d'en obtenir un, l'espace qui leur est offert pour s'entraîner est important: "Beaucoup de gens me disent qu'ils se sentent mieux en ayant fait du sport, qu'ils ont l'esprit plus serein et les idées plus nettes. Je pense que le sport peut être un moyen de conserver une bonne estime de soi quand on est dans une situation précaire".

L'ancien champion du monde poursuit: "Ce n'est pas pour devenir athlète, cet entraînement! Mais pour que le sport devienne un repère, une hygiène de vie. L'année dernière, nous avons eu 980 participations réparties sur une centaine de personnes"

Après l'entraînement, Caritas propose des repas gratuits afin que les sportifs reprennent des forces. Des vêtements de sport sont également mis à la disposition des participants ainsi que des vestiaires et des douches.

La salle étant petite, seulement 10 personnes peuvent venir s'entraîner en même temps. Elle se trouve au 16, rue Michel Rodange dans le quartier de la gare. Les horaires sont les suivants:

  • mardi: 18h15 - 19h45
  • mercredi: 9h30 - 11h30
  • jeudi: 9h30 - 11h30

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.