Changer d'édition

Josée Lorsché n'a pas voulu «lâcher ses engagements»
Luxembourg 2 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Josée Lorsché n'a pas voulu «lâcher ses engagements»

Josée Lorsché entend veiller sur les deux nouvelles députées, Chantal Gary et Semiray Ahmedova

Josée Lorsché n'a pas voulu «lâcher ses engagements»

Josée Lorsché entend veiller sur les deux nouvelles députées, Chantal Gary et Semiray Ahmedova
Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Josée Lorsché n'a pas voulu «lâcher ses engagements»

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Longtemps, le nom de la cheffe de fraction Déi Gréng a bruissé pour entrer au gouvernement remanié. Au final, la parlementaire et élue de Bettembourg préfère mener à bien le travail mené auprès des députés verts, de la Chambre et dans sa commune.

Ce ne sont pas les responsabilités qui font peur à Josée Lorsché (Déi Gréng). La politicienne l'a prouvé tout au long de son parcours. Aussi, en apprenant que son pari se devait de proposer les remplaçants à Sam Tanson pour le ministère du Logement (partie à la Justice) et pour aider François Bausch (promu vice-Premier ministre), sa candidature paraissait-elle évidente. «C'étais sans compter sur mon sens de l'engagement», sourit l'intéressée.

Hier, c'est elle qui se retrouvait au pupitre de Déi Gréng pour commenter les nominations. En bon chef de fraction, elle a distribué les rôles. A Henri Kox le ministère du Logement et les fonctions de ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Défense. Le congrès extraordinaire Déi Gréng devrait valider ce choix, ce jeudi soir. Un vote sans doute dans une ambiance un peu morose au vu des derniers événements ayant secoué les élus écologistes Traversini ou Dieschbourg.

Un rôle de mère poule

Et pourquoi pas Josée Lorsché, alors? «Parce qu'il me reste des choses à faire ailleurs, et que je ne me suis pas sentie capable de laisser ces missions en route. Je crois qu'être responsable politique implique de la continuité dans l'action.»


Henri Kox sitzt seit 2004 für die Grünen im Parlament.
Henri Kox «proposé» officiellement au ministère du Logement
L'annonce a été faite ce samedi matin par le tout récemment nommé vice-Premier ministre, François Bausch (Déi Gréng). L'ancien bourgmestre de Remich devrait récupérer le poste de Sam Tanson, qui elle, remplace Félix Braz au ministère de la Justice.

Ces «choses» dont parle l'élue Déi Gréng, c'est avant tout son travail pour le parti. Depuis l'an dernier, c'est elle qui veille sur le travail des députés écolo. «Et avec six nouveaux élus, il a fallu bien faire attention pour coordonner les travaux, encourager les uns, orienter les autres, bien veiller à leur intégration dans la fraction et dans la coalition», confie-t-elle. Un rôle de mère poule qu'elle entend donc poursuivre.

Autre «chose»: son implication dans la vie communale de Bettembourg. Désormais échevine, notamment pour les questions d'Éducation, l'ancienne institutrice a mis en place des projets qui lui «tiennent trop à cœur pour être abandonnés». Et puis, vis-à-vis des électeurs qui lui ont accordé leur confiance, l'élue ne se voyait pas devoir faire une croix sur cet ancrage local.

Semiray Ahmedova et Chantal Gary ont été prévenues par Josée Lorsché de leur possible nomination au poste de députée. Maintenant, la cheffe de fraction va s'occuper de leur intégration.
Semiray Ahmedova et Chantal Gary ont été prévenues par Josée Lorsché de leur possible nomination au poste de députée. Maintenant, la cheffe de fraction va s'occuper de leur intégration.
Photo: Gerry Huberty

«La vie de ministre mérite d'être occupée à plein temps. Entrer au Logement m'aurait privée de ces champs d'action fondamentaux dans mon équilibre», commente Josée Lorsché. Privée de poste donc mais pas de travail.


Lokales, Conference de presse Roberto Traversini, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Roberto Traversini renonce à son poste de député
Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.

D'ailleurs, réflexe, la voilà qui tourne son regard vers les deux toutes nouvelles candidates Déi Gréng à la députation: Chantal Gary et Semiray Ahmedova. La première remplaçant Henri Kox sur les bancs de l'assemblée, la seconde Roberto Traversini démissionnaire depuis ce mercredi matin.

C'est Josée Lorsché qui les a informées de leur futur rôle. «Et convaincues!», se satisfait la meneuse de fraction devant ses protégées de 31 et 38 ans. Dame de l'ombre mais femme active, comme elle le souhaite.


Sur le même sujet

Henri Kox à la tête du ministère du Logement
Déi Gréng confirme officiellement ce mercredi que le député de la circonscription Est succède à Sam Tanson, place de l'Europe. Il sera parallèlement le bras droit de François Bausch puisqu'il devient aussi ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Défense.
Roberto Traversini renonce à son poste de député
Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.
Lokales, Conference de presse Roberto Traversini, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La ministre Dieschbourg se défend de toute erreur
Montrée du doigt par le CSV pour d'éventuelles irrégularités dans le traitement du dossier qui a coûté sa place au bourgmestre de Differdange, la ministre de l'Environnement (Déi Gréng) a présenté l'ensemble des pièces à disposition de ses services. Et ainsi justifié ses choix.
Carole Dieschbourg est prête à répondre aux questions de la commission Environnement «dès cette semaine».
Henri Kox «proposé» officiellement au ministère du Logement
L'annonce a été faite ce samedi matin par le tout récemment nommé vice-Premier ministre, François Bausch (Déi Gréng). L'ancien bourgmestre de Remich devrait récupérer le poste de Sam Tanson, qui elle, remplace Félix Braz au ministère de la Justice.
Henri Kox sitzt seit 2004 für die Grünen im Parlament.
François Bausch devient vice-Premier ministre
L'absence prolongée du ministre de la Justice et vice-Premier ministre, Félix Braz a conduit Déi Gréng à proposer un remaniement gouvernemental. Ses adhérents en seront informés au cours d'un congrès extraordinaire, le 3 octobre prochain.
François Bausch devient vice-Premier ministre