Changer d'édition

Jean-Marc Sirichai Kiesch (enfin) capturé en Espagne
Luxembourg 3 min. 11.08.2020

Jean-Marc Sirichai Kiesch (enfin) capturé en Espagne

En 2018, des spécialistes allemands avaient artificiellement vieilli une photographie de Jean-Marc Kiesch pour le compte de la police judiciaire luxembourgeoise.

Jean-Marc Sirichai Kiesch (enfin) capturé en Espagne

En 2018, des spécialistes allemands avaient artificiellement vieilli une photographie de Jean-Marc Kiesch pour le compte de la police judiciaire luxembourgeoise.
Photo: Europes most wanted
Luxembourg 3 min. 11.08.2020

Jean-Marc Sirichai Kiesch (enfin) capturé en Espagne

Europol a une traque de moins à mener. Le meurtrier luxembourgeois a été localisé et interpellé non loin de Séville, lundi. Depuis 16 ans, l'homme était recherché pour l'homicide d'une retraitée à Befort, de 69 ans.

(pj avec str) Lundi soir, Jean-Marc Sirichai Kiesch s'est rendu à la police, près de Séville. Depuis 2016, le Luxembourgeois figurait en tête de la liste des criminels les plus recherchés d'Europe. A 18 ans, il avait commis l'irréparable, frappant mortellement une dame de 69 ans à son domicile de Befort. Les faits remontent au 5 janvier 1999.

Rapidement, les enquêteurs avaient suivi la piste de deux adolescents, dont Jean-Marc Kiesch, fils adoptif d'une famille asiatique d'une ville voisine. Le garçon, ce jour-là, vient tout juste d'avoir 18 ans... Avec une demoiselle, mineure, ils avaient décidé de voler cette femme. Avec l'argent dérobé, le couple avait l'intention de s'enfuir loin du Luxembourg.

A sa première sortie de prison

Sauf que le larcin a fini par virer au drame. Blessant la dame sérieusement, il la ligote avant que celle-ci ne finisse par mourir étouffée par son sang. Maladroitement, le duo tentera d'effacer les traces de son méfait en mettant le feu à l'habitation de la victime. Le jeune homme et sa complice sont arrêtés finalement.

Un an plus tard, Jean-Marc Sirichai Kiesch devait être condamné à 20 ans d'emprisonnement, dont cinq avec sursis, pour homicide involontaire coupable. Mais en octobre 2004, à l'occasion de la première permission qui lui est accordée, le jeune homme réussit à prendre la fuite. Où? Nul ne le sait. Avec quels moyens? Pas plus de piste. Le tueur a bel et bien disparu, alors qu'Europol en fait une de ses cibles de traque en Europe.

Pour les enquêteurs, plus le temps passe, plus la recherche devient compliquée. Aucun indice et un seul signe de reconnaissance distinctif à mettre en avant dans leur avis de recherche : sous sa lèvre inférieure, le visage de Jean-Marc Sirichai Kiesch est marqué par une petite verrue. En 2018, un service spécialisé de police remet à jour le visuel du recherché, tentant de vieillir ses traits, de lui donner une apparence plus mature. Rien n'y fera : le meurtrier reste introuvable.

Mais la diffusion du portrait-robot à l'échelle européenne aura fini par porter ses fruits. Un indicateur signalera à la plateforme eumostwanted.eu qu'il lui semble bien que le fugitif, désormais âgé de 39 ans, vit dans un petit village d'Espagne. A deux pas de Séville, à Punta Umbria. Les enquêteurs espagnols ont finalement localisé le domicile du suspect et l'ont arrêté peu après 20h lundi soir. 

Pour l'heure, le ministère de la Justice luxembourgeoise n'a fait aucun commentaire. Ni sur l'arrestation, ni sur la demande d'extradition du trentenaire qui aura passé près de la moitié de son existence en cavale.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.