Changer d'édition

Jean-Louis Schiltz perd (un peu) de son influence aux HRS
Luxembourg 3 min. 19.04.2021 Cet article est archivé

Jean-Louis Schiltz perd (un peu) de son influence aux HRS

Depuis 2016 président du conseil d'administration de HRS SA et de la Fondation, Jean-Louis Schiltz perd le premier titre. Mais conserve ses fonctions à la tête de l'organisation faîtière.

Jean-Louis Schiltz perd (un peu) de son influence aux HRS

Depuis 2016 président du conseil d'administration de HRS SA et de la Fondation, Jean-Louis Schiltz perd le premier titre. Mais conserve ses fonctions à la tête de l'organisation faîtière.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 19.04.2021 Cet article est archivé

Jean-Louis Schiltz perd (un peu) de son influence aux HRS

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Réuni ce lundi, le conseil d'administration des Hôpitaux Robert Schuman SA a validé un changement de gouvernance. L'ancien ministre CSV perd la présidence du conseil d'administration de la société chargée de chapeauter les activités hospitalières, mais conserve celle de la Fondation.

Les instances dirigeantes des Hôpitaux Robert Schuman (HRS) changeront bel et bien. Ou du moins, celle de HRS SA. Selon nos confrères de la Radio 100,7, Jean-Louis Schiltz a été évincé de son poste de président du conseil d'administration de la société en charge de la supervision de l'ensemble des activités hospitalières du groupe, lors de la réunion du conseil et de l'assemblée générale organisée ce lundi. Il conservera, en revanche, son poste de président du conseil d'administration de la Fondation, actionnaire unique de Hôpitaux Robert Schuman SA, mais aussi de  Santé Service S.A.


19.10 Zitha Klinik / Hopitaux Robert Schuman foto: Guy Jallay
Changements en perspective à la tête des HRS
Sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines après la vaccination de plusieurs membres de son conseil d'administration et le départ forcé de leur directeur général, les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) devraient bénéficier d'une nouvelle gouvernance dans les prochains jours.

Toujours selon nos confrères, l'ancien ministre CSV redevenu avocat n'est pas le seul à voir évoluer ses fonctions au sein du groupe puisque Michel Wurth et Claude Seywert, tous deux jusqu'à présent vice-présidents de HRS SA et de la Fondation, ne pourront plus siéger dans les deux instances. Dans un communiqué publié lundi, le groupe confirme les «changements au niveau de la gouvernance» et précise que «Georges Heirendt est nommé nouveau président du conseil d'administration qui est complété par le Dr Jacques Blondelot et le Dr Marco Hirsch».

Pour justifier cette décision, les Hôpitaux Robert Schuman indiquent que «Jean-Louis Schiltz et Michel Wurth n'ont pas sollicité le renouvellement de leurs mandats d'administrateurs de la HRS SA». Car ces derniers avaient accepté ces fonctions parce qu'elles devaient être assumées «pour une période maximale de douze mois». Ces derniers restent bel et bien aux commandes de la Fondation, au poste de président et vice-président. Claude Seywert restant vice-président de HRS SA, il cède sa place de vice-président de la Fondation au Dr Robert Steinmetzer.

Ces modifications à la tête des HRS interviennent dans un contexte de suspicion autour de la direction de l'établissement qui compte plus de 260 médecins et quelque 2.300 salariés. Que ce soit en raison de la polémique autour de la vaccination indue du président et des deux vice-présidents des conseils d'administration, des accusations de harcèlement professionnel sur le personnel ou bien encore de la tentative de mise en place d'une stratégie vaccinale privée.


Lokales, Coronavirus, Covid-19, Hopitaux Robert Schuman, HRS, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les Hôpitaux Robert Schuman s’étendront au Kirchberg
Le groupe hospitalier a reçu, début novembre, un accord de principe pour son projet de construction d’une annexe à la Clinique Bohler et d’une tour à son site du quartier d'affaires de la capitale.

Pour mémoire, le groupe Hôpitaux Robert Schuman chapeaute les activités de l'hôpital du Kirchberg, de la clinique Bohler, de la Zithaklinik et de la clinique Sainte-Marie et a été fondé par la Congrégation des Franciscaines de la Miséricorde et la Congrégation des Sœurs de Sainte-Elizabeth. Le groupe devrait, à l'avenir, concentrer ses activités principalement au Kirchberg avec la création d'une nouvelle tour de 15 étages et de l'extension de la clinique Bohler. La construction de ce nouvel ensemble a été validé en novembre 2020 en Conseil de gouvernement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Six mois après le départ du Dr Schummer du poste de directeur général des Hôpitaux Robert Schuman, son successeur semble avoir été trouvé. Du moins officieusement, car le candidat qui affirme avoir obtenu le poste n'a reçu le soutien que de Jean-Louis Schiltz, président du conseil d'administration.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Hopitaux Robert Schuman, HRS, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines après la vaccination de plusieurs membres de son conseil d'administration et le départ forcé de leur directeur général, les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) devraient bénéficier d'une nouvelle gouvernance dans les prochains jours.
19.10 Zitha Klinik / Hopitaux Robert Schuman foto: Guy Jallay
La vaccination en priorité des membres du conseil d'administration de l'institution regroupant l'hôpital Kirchberg, la Zithaklinik, la clinique Bohler et la clinique Sainte-Marie suscite de plus en plus de critiques. Notamment de la part du monde politique.
19.10 Zitha Klinik / Hopitaux Robert Schuman foto: Guy Jallay