Changer d'édition

Jean Asselborn choqué par les commentaires haineux
Luxembourg 06.11.2016 Cet article est archivé
Sur Facebook

Jean Asselborn choqué par les commentaires haineux

Jean Asselborn ne veut pas tolérer plus longtemps des propos haineux d'extrême droite.
Sur Facebook

Jean Asselborn choqué par les commentaires haineux

Jean Asselborn ne veut pas tolérer plus longtemps des propos haineux d'extrême droite.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 06.11.2016 Cet article est archivé
Sur Facebook

Jean Asselborn choqué par les commentaires haineux

Maurice FICK
Maurice FICK
Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a décidé de publier sur son compte Facebook des mails haineux qui lui étaient adressés. Il est choqué et ne veut plus tolérer le ton radical utilisé.

(ps/tom - Trad. MF) – Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a décidé de publier sur son compte Facebook des mails haineux qui lui étaient adressés. Il est choqué et ne veut plus tolérer le ton radical utilisé.

Au départ, il voulait simplement se servir de son réseau social Facebook pour mettre en scène son loisir favori: le cyclisme. Mais il a décidé de faire une exception. Visiblement la coupe était pleine pour Jean Asselborn. Samedi matin, il a publié plusieurs mails d'un citoyen mécontent dans lesquels le ministre des Affaires étrangères est insulté et offensé.

L'homme y laisse libre cours à son mécontentement à l'encontre du politicien. A un moment, il écrit: «Asselborn, fermez simplement votre gueule. Ce que vous racontez n'est plus supportable!»

Dans un autre mail, l'auteur fustige d'un trait la politique gouvernementale sur un ton agressif et politiquement incorrect: «De toute façon, je ne comprends pas que notre gouvernement gai et juif permette que nous acceptions ceux-là dans notre pays».

Même si on est habitué à encaisser...

Jean Asselborn justifie la publication de ces messages, qui proviennent tous de la même personne, par le fait qu'il ne tolèrera pas plus longtemps des commentaires haineux d'extrême droite. Même en tant que politicien, on devrait avoir le droit de lâcher de temps en temps la pression, quand bien même on est habitué à encaisser beaucoup de choses.

Comme on pouvait s'y attendre, la publication de ces messages haineux par Jean Asselborn a déclenché un vif débat sur le réseau social. Plusieurs centaines de commentaires ont déjà été publiés sous le post et la grande majorité d'entre eux condamnent farouchement le ton employé par l'auteur des mails adressés au ministre.

Jean Asselborn n'est pas le premier homme politique qui doit faire face à un ton cassant sur internet. Il y a quelque temps, le Premier ministre Xavier Bettel a fait l'objet d'attaques d'un autre acabit encore: un utilisateur de Facebook avait publié des menaces de mort à l'encontre du Premier ministre. Il avait été condamné à quinze mois de prison, en novembre 2015. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre de la Culture et du Logement a dû faire face à une lettre anonyme critiquant sa coiffure et ses tenues vestimentaires; et n'hésite pas à répondre sur les réseaux sociaux.
Sam Tanson - Wohnungsbau Ministerin - Ministre du logement - Dei Greng - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Plusieurs ministères et institutions ont ouvert leurs portes ce samedi pour accueillir les visiteurs. Un événement qui a rencontré un certain intérêt auprès du public.
In jenen Räumlichkeiten schlief einst Sonnenkönig Ludwig XIV.
Des membres du réseau social Facebook et leurs amis ont eu un bref choc vendredi quand ils ont découvert que leur profil signalait... leur décès! Une «terrible erreur» dont le groupe américain s'est platement excusé.
Comme 2 millions d'autres, cette jeune fille s'est vu signifier sa mort par Facebook
Jean Asselborn avait publié, sur son compte Facebook le 5 novembre des mails qui lui avaient été adressés et contenant des propos haineux. L'auteur de ces courriels a adressé une lettre d'excuses au ministre.
Jean Asselborn avait été choqué par la teneur des propos qui lui avaient été adressés.
Politique et médias sociaux
Notre "rédacteur en chef d'un jour", Mars Di Bartolomeo, a souhaité aborder le thème des messages politiques sur le web au Luxembourg. Nous avons rencontré deux experts: leur constat est accablant.
Sven Clement et Jerry Weyer du cabinet Clement & Weyer, consultants en communication digitale