Changer d'édition

«Je ne céderai pas devant la haine et la violence»
Luxembourg 2 min. 24.12.2021
Mesures sanitaires

«Je ne céderai pas devant la haine et la violence»

Xavier Bettel assure que de nombreux dossiers restent encore à traiter à un an des prochaines législatives.
Mesures sanitaires

«Je ne céderai pas devant la haine et la violence»

Xavier Bettel assure que de nombreux dossiers restent encore à traiter à un an des prochaines législatives.
Photo: Christophe Olinger
Luxembourg 2 min. 24.12.2021
Mesures sanitaires

«Je ne céderai pas devant la haine et la violence»

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Interviewé par nos confrères de L'essentiel, le Premier ministre dit ne pas regretter les décisions prises pendant la pandémie. Il souhaite un débat au Parlement sur l'obligation vaccinale.

Pas question de faire machine arrière ou de «se dérober» pour le Premier ministre Xavier Bettel (DP). Dans un entretien accordé à L'essentiel, le chef du gouvernement dit qu'il «ne cédera pas parce que certaines personnes ne sont pas d'accord avec des mesures».


De nouvelles manifestations sont attendues ce week-end
Comme le week-end précédent, de nouvelles manifestations sont prévues dans la capitale. La police met en garde et annonce son dispositif.

Mais pas de trêve de Noël pour les opposants aux mesures sanitaires. Ils comptent encore manifester ce week-end. Dans son interview, Xavier Bettel a à nouveau condamné les violences qui ont marqué les précédentes manifestations, dont certains slogans: «Les comparaisons à Adolf Hitler, à l'étoile jaune et au nazisme sont inacceptables». Dans son interview, le Premier ministre souligne que «les choix politiques sont guidés par des faits et par la réalité. Pas par les fausses informations, la haine ou la violence». 


IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , neues Covidgesetz , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Il menaçait Bettel et des ministres
La police a identifié un des possibles auteurs des courriers de menace de mort reçus par le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement. Ce trentenaire a été placé en détention préventive.

Si la question de l'obligation vaccinale doit être discutée en janvier, Xavier Bettel assure que le gouvernement analyse encore comment il serait envisageable de mettre en place un tel dispositif. «Quelles sanctions? Seront-elles administratives? Qu'est-ce qui se passe pour les non-vaccinés? Il faut connaître tous les tenants et aboutissants pour choisir une direction.» A ce stade, seuls les soldats doivent avoir reçu leurs injections anti-covid au 1er janvier 2022. Et pour le reste de la population, les salariés devront se soumettre au régime Covidcheck (testé, guéri ou vacciné) à partir de la mi-janvier. 

Face à la menace du variant Omicron et de ses répercussions sur l'économie, Xavier Bettel assure que l'Etat mobilisera un budget de deux milliards d'euros. Avec la nouvelle loi covid qui doit être votée ce vendredi, les établissements du secteur Horeca devront fermer à 23 heures et appliquer le système 2G+.

Si le nouveau variant risque de perturber encore l'agenda du gouvernement durant les prochains mois, Xavier Bettel assure que de nombreux dossiers restent encore à traiter à un an des prochaines législatives. Parmi les réformes majeures à venir, le libéral évoque notamment «la nouvelle Constitution, le logement, le digital et la presse».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Premier ministre Xavier Bettel a justifié ce mercredi sur les ondes de 100,7 l'assouplissement des mesures sanitaires, alors que le texte sur l'obligation vaccinale doit être prêt «dans les prochaines semaines».
Les Sages ont rendu leur copie ce jeudi sur l'adaptation de la nouvelle loi covid. Suite aux annonces du gouvernement, le texte actuel voté à peine la semaine dernière doit être modifié ce vendredi.
22.12.2021 Covid Check , covidcheck in Bar , Restaurant , Horeca , 2G Booster Irish Pub  , Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Malgré les nouvelles restrictions imposées aux bars et aux restaurants, le secrétaire général de l'Horesca préfère voir le verre à moitié plein. Pour lui, le secteur a évité de justesse une fermeture et peut compter sur les aides de l'Etat.
Si le gouvernement ne manque pas de projets pour la nouvelle année, 2021 restera inévitablement marquée par le covid-19. Pour le Premier ministre, la crise sanitaire se trouvera donc toujours au cœur des décisions gouvernementales.
Lokales, Luxembourg geht in den Lockdown II, Coronavirus, Covid-19, Grand Rue, Luxembourg Ville. Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort