Changer d'édition

«Je n'ai pas encore la date de mon départ»
Luxembourg 2 min. 17.12.2019 Cet article est archivé

«Je n'ai pas encore la date de mon départ»

En février prochain, Etienne Schneider fêtera ses huit ans de présence au gouvernement.

«Je n'ai pas encore la date de mon départ»

En février prochain, Etienne Schneider fêtera ses huit ans de présence au gouvernement.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 2 min. 17.12.2019 Cet article est archivé

«Je n'ai pas encore la date de mon départ»

Etienne Schneider (LSAP) a démenti les informations selon lesquelles il quitterait ses fonctions gouvernementales au 3 février 2020 et assure également ne «pas négocier de poste». Référence à un transfert potentiel vers un poste d'administrateur d'ArcelorMittal.

(ER) - «Si Reporter annonce des dates et des négociations chez Arcelor Mittal, et que RTL reprend ces "informations", cela ne les rend pas plus justes», a commenté Etienne Schneider au Luxemburger Wort. Ce dernier réagissait aux informations, publiées par nos confrères de Reporter, qui affirmaient ce mardi matin que l'actuel ministre de l'Economie et de la Santé quitterait ses fonctions le 3 février prochain. Notamment pour convoiter une place d'administrateur au sein d'ArcelorMittal. 

Indiquant non seulement qu'«il n'avait pas encore de date» quant à son départ et qu'il la «communiquerait» le cas échéant, Etienne Schneider affirme également qu'il «ne négocie pas de poste». Autrement dit, il réfute toute idée d'exploitation de son carnet d'adresses obtenu par ses fonctions ministérielles à des fins personnelles et privées. 

Succession ouverte

Si le fait que l'actuel pensionnaire du boulevard Royal ne finirait pas son mandat au sein du gouvernement était annoncé depuis la fin 2018, la date de son départ reste encore inconnue. Fin octobre, le vice-Premier ministre avait rappelé à nos confrères du Quotidien que cette question n'était pas une urgence absolue. «J'ai répété maintes fois que je ne dépasserais pas les dix ans en tant que ministre et il reste encore deux ans, alors pas de stress.»


Franz Fayot - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Franz Fayot se voit en successeur d'Étienne Schneider
Pour le président du LSAP, le départ annoncé du vice-Premier ministre, ministre de l'Économie et de la Santé de ses fonctions au gouvernement représente «un défi» qu'il souhaite relever, annonce-t-il jeudi. Un poste qui intéresserait également Marc Angel.

Si Etienne Schneider assure que son départ ne sera pas acté en février 2020, son retrait du gouvernement entraîne d'ores et déjà une course à sa succession. Franz Fayot, président du LSAP, s'est officiellement positionné pour lui succéder, a priori au poste de ministre de l'Economie. Le nom de Dan Kersch, actuel ministre du Travail, circule également pour récupérer les fonctions de vice-Premier ministre et de ministre de la Santé.

Agé de 48 ans, Etienne Schneider a fait son entrée au gouvernement le 2 février 2012 en succédant à Jeannot Krecké (LSAP). Ministre de l'Economie depuis près de huit ans, celui qui est entré en politique en 2005 à Kayl est connu pour son franc-parler mais aussi pour ses idées novatrices. Outre la limitation à deux mandats pour les ministres proposée lors du référendum de 2015, il est à l'origine de l'initiative Spaceresources.lu, qui vise à faire du Luxembourg un hub pour l'économie spatiale. Mais aussi de l'implantation prochaine de Google au Grand-Duché à Bissen. 


Sur le même sujet

Etienne Schneider «heureux» de remettre les pieds sur terre
Vice-Premier ministre et ministre de l'Economie durant huit ans, Etienne Schneider, a «volontairement» démissionné ce mardi. Le départ de «Mister space mining» provoque un troisième remaniement gouvernemental en treize mois et propulse Franz Fayot.
Politik, Rücktritt Etienne Schneider und Vereidigung Franz Fayot  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Franz Fayot sur orbite
Le président du parti socialiste, le député Franz Fayot, reprend ce mardi les rênes du ministère de l'Economie. Il est perçu comme bien plus critique envers une économie libérale que ses prédécesseurs camarades du LSAP.
IPO ,Europawahlen 2019 , Wahlparty LSAP , vlnr Bettel , Fayot Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Etienne Schneider démissionnera en février
Le ministre de l'Economie et de la Santé a annoncé, ce lundi, qu'il déposerait sa démission auprès du Grand-Duc le 4 février 2020. Le gouvernement de Xavier Bettel perd aussi un de ses vice-Premier ministres.
Schneider s'expliquera sur son avenir lundi
La date du départ du ministre de l'Economie du gouvernement devrait être connue ce 23 décembre. Etienne Schneider (LSAP) a prévu de donner plus de détails sur ses futurs projets lors d'un point presse.
POL - Débats Budget 2019,  Etienne Schneider, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Un remaniement de gouvernement sans surprise
Ce vendredi, le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé la nouvelle composition officielle. François Bausch devient vice-Premier ministre, Sam Tanson (Déi Gréng) prend le portefeuille de la Justice tandis que Henri Kox fait son entrée à la tête du ministère du Logement. Une recomposition verte au sein de la coalition.