Changer d'édition

Jamais la forêt n'a été autant fragilisée
Luxembourg 3 min. 07.11.2019

Jamais la forêt n'a été autant fragilisée

L'inventaire phytosanitaire réalisé cet été dans les forêts montre que seuls 13,4 % de tous les arbres sont sains, contre encore 31,8 % l'an passé.

Jamais la forêt n'a été autant fragilisée

L'inventaire phytosanitaire réalisé cet été dans les forêts montre que seuls 13,4 % de tous les arbres sont sains, contre encore 31,8 % l'an passé.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 07.11.2019

Jamais la forêt n'a été autant fragilisée

Maurice FICK
Maurice FICK
Soumise aux sécheresses et attaques d'insectes, la forêt luxembourgeoise était en état d'urgence cet été. Le verdict est tombé: seuls 13,4 % des arbres sont sains. C'est partiellement «récupérable», estime le directeur de l’Administration de la nature et des forêts.

La forêt luxembourgeoise a particulièrement souffert cet été à cause d'une météo estivale exceptionnelle et d'un manque crucial de précipitations. Mais aussi à cause des foyers d'infection de bostryches typographes qui «ont continué à progresser de façon alarmante cette année», avait reconnu  Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement (Déi gréng).  


Bei einem Befall durch Borkenkäfer kann die Fichte sich nicht mehr ausreichend mit Nährstoffen versorgen. Dadurch verfärben sich die Kronen  rotbraun - nach wenigen Wochen stirbt der Baum ab.
La forêt luxembourgeoise en état d'urgence
Le manque de précipitations met les forêts sous pression. Les arbres perdent leurs feuilles et leurs aiguilles et le fléau des bostryches typographes, ravageurs des forêts d'épicéas, est de retour.

Cette fois les craintes de dégâts d'échelle se sont transformées en vérité chiffrée: 

  • 13,4 % des arbres ne présentent pas de dommages (classe de dégâts 0),   
  • 36,6 % des arbres sont légèrement endommagés (classe de dégâts 1),    
  • 50 % des arbres sont nettement endommagés (des arbres moyennement endommagés), fortement endommagés ou arbres morts (classes de dégâts  2, 3 et 4).

De mi-juillet à mi-août 2019, quatre experts forestiers ont analysé 1.176 arbres afin de déterminer l'état du feuillage, la coloration des feuilles et aiguilles et de repérer les parasites comme les insectes et les champignons. 

Cet inventaire phytosanitaire des forêts, effectué tous les ans depuis 1984, montre que la moitié de nos forêts se trouvent fortement endommagées. «C'est le pire état sanitaire qu'on ait jamais eu», assure Frank Wolter. Le directeur de l'Administration de la nature et des forêts rappelle que «dans les années 1990 on était arrivé à environ 40% d'arbres moyennement endommagés, fortement endommagés ou morts. Là on est à 50% !»

un feuillu qui a perdu 50% de son feuillage peut récupérer.

Frank Wolter, directeur de l'Administration de la nature et des forêts


Mais «il faut relativiser» une situation exceptionnelle, «vu les deux étés successifs que nous avons eus». Au-delà des chiffres, le spécialiste de la forêt estime que «les arbres ont bien réagi. Tout dépend à présent de la météo estivale qui va venir. Ça va être difficile si nous avons encore un ou deux étés comme le dernier».


Die Insekten und ihre Larven hinterlassen unter der Baumrinde Fressspuren, die eine typische Maserung haben.
L'avenir des forêts d'épicéas menacé par les scolytes
Les foyers d'infection d'insectes sous l'écorce des résineux «ont continué à progresser de façon alarmante cette année», confesse lundi la ministre de l'Environnement. Si les étés continuent à être aussi chauds que celui de 2019, les épicéas pourraient bien disparaître du sud du pays.

Si les conditions climatiques redeviennent normales, «c'est récupérable», selon lui. Même si «les arbres sont plus exposés à certaines pathologies» (insectes, champignons, bactéries). Fait est qu' «un feuillu qui a perdu 50% de son feuillage peut récupérer. Ce qui nous inquiète, en revanche, ce sont les épicéas. Ils sont en train de dépérir.

Carole Dieschbourg dévoile le «Klima-Bonus» 

En réaction à une situation alarmante, Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement, a présenté mercredi les principales mesures du programme «Klima-Bonus» pour la forêt. L'objectif étant de soutenir les gestionnaires forestiers pour qu’ils puissent mettre en œuvre une gestion durable des forêts dans le cadre des enjeux du changement climatique. 


Lok , Wie geht es dem Wald in Luxemburg , Stand der Dinge , Borkenkäfer usw , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
La météo assèche les revenus des propriétaires forestiers
Un peu plus de la moitié des bois du Luxembourg appartient à près de 13.000 privés. Ceux qui ont misé sur l'épicéa, attaqué par les scolytes, auront des aides doublées pour replanter d'autres variétés mais aussi d'énormes difficultés à vendre leur bois.

La ministre a rappelé les nombreux services rendus par les écosystèmes forestiers à la société comme la protection du sol, la filtration de l'eau et de l'air, la préservation de la biodiversité et d'un milieu de récréation pour tous, le captage du CO2 et la fourniture de bois évidemment.

En résumé, le programme prévoit trois grandes mesures: 

  • Renforcer les structures de conseil, de formation et d’aide technique,  pour les propriétaires forestiers privés qui possèdent 50% de la forêt luxembourgeoise et 80% des résineux, fortement impactés. Une des clefs résidant dans la conversion des monocultures d'épicéas, en peuplements mélangés.
  • Adapter les aides financières pour les propriétaires forestiers pour les aider à restaurer les écosystèmes forestiers endommagés par les effets du changement climatique. Le règlement grand-ducal d'aides financières doit être adapté à l'urgence de la situation actuelle et permettre, dès cette saison de plantation, une prise en charge financière totale par l'État des travaux de restauration.
  • Mettre en œuvre un système d'aide à la décision pour le choix des essences adaptées après la destruction d'un grand nombre d'épicéas par les scolytes. En 2020, le gouvernement veut mettre à la disposition des propriétaires  un «fichier écologique des essences», sur le site du Géoportail national.

Sur le même sujet

La météo assèche les revenus des propriétaires forestiers
Un peu plus de la moitié des bois du Luxembourg appartient à près de 13.000 privés. Ceux qui ont misé sur l'épicéa, attaqué par les scolytes, auront des aides doublées pour replanter d'autres variétés mais aussi d'énormes difficultés à vendre leur bois.
Lok , Wie geht es dem Wald in Luxemburg , Stand der Dinge , Borkenkäfer usw , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
La forêt luxembourgeoise en état d'urgence
Le manque de précipitations met les forêts sous pression. Les arbres perdent leurs feuilles et leurs aiguilles et le fléau des bostryches typographes, ravageurs des forêts d'épicéas, est de retour.
Bei einem Befall durch Borkenkäfer kann die Fichte sich nicht mehr ausreichend mit Nährstoffen versorgen. Dadurch verfärben sich die Kronen  rotbraun - nach wenigen Wochen stirbt der Baum ab.