Changer d'édition

«J'ai l'impression d'être dans un mauvais film»
Luxembourg 2 min. 09.06.2020 Cet article est archivé

«J'ai l'impression d'être dans un mauvais film»

Pour Xavier Bettel, le traçage informatique ne constitue pas la voie privilégiée par le gouvernement à l'heure actuelle.

«J'ai l'impression d'être dans un mauvais film»

Pour Xavier Bettel, le traçage informatique ne constitue pas la voie privilégiée par le gouvernement à l'heure actuelle.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 09.06.2020 Cet article est archivé

«J'ai l'impression d'être dans un mauvais film»

Alors que les députés se penchaient avec passion sur l'avenir de SES après l'annonce d'un plan social et la question du traçage informatique pour lutter contre le covid-19, le Premier ministre a défendu ses positions et le ministre de l'Economie une restructuration de Post Group.

(Jmh avec Marc Hobscheid) - Après des semaines d'échanges centrés pratiquement uniquement autour de la pandémie de covid-19 et de ses conséquences, les débats à la Chambre ont abordé d'autres thématiques ce mardi. L'avenir de SES et la restructuration envisagée de Post Group notamment. 

Interrogé par le CSV sur la possible suppression de 60 à 75 postes chez SES et la division de l'entreprise vers une branche vidéos et une autre réseau, Xavier Bettel (DP), ministre des Médias, a indiqué que SES était une entreprise privée, bien que l'Etat en soit un actionnaire historiquement important, soumise à la concurrence. Face au changement du marché de la télévision et des habitudes de consommation, une restructuration apparaissait comme «nécessaire pour réduire les coûts». Selon les chiffres avancés par le Premier ministre, entre «10 et 15%» des 600 salariés seront concernés. Le siège restera pour sa part à Betzdorf.


Mit dem Satellitenfernsehen wurde SES groß - doch der Markt wächst nicht mehr.
SES prête à scinder ses activités
L'opérateur de satellites fermera des sites en Europe et le personnel luxembourgeois n'est pas épargné par ce plan social. L'entreprise envisage de se diviser en deux sociétés dédiées à l'activité réseaux pour l'une, à la partie vidéo pour l'autre.

La restructuration de Post Group  s'est également retrouvée au centre du débat politique. Ou plutôt une bataille de chiffres. Si David Wagner (déi Lénk) a avancé les données sur le nombre d'agences locales fermées et le développement d'une alliance avec les supermarchés Cactus, Franz Fayot (LSAP), ministre de l'Economie, a répliqué avec les chiffres de disponibilité. En 2015, les 119 points de vente de Post offraient une ouverture de 3.959 heures. Cinq ans plus tard, les 111 points disponibles permettaient de garantir un service de 6.446 heures, a assuré le nouveau locataire du ministère du Boulevard Royal. Interrogé sur l'avenir de l'ancien Hôtel des Postes à Hamilius, Franz Fayot a réitéré le fait que le bâtiment resterait la propriété de Post Group et que divers magasins y seront installés.

La pandémie de covid-19 n'a toutefois pas été absente des débats, puisque la question du traçage informatique a été abordée. Questionné par le CSV sur la position du gouvernement après que le Conseil national d'éthique a donné son feu vert à son utilisation, Xavier Bettel a indiqué avoir «l'impression d'être dans un mauvais film». Référence au fait qu'«il y a tout juste un mois, le Parlement a voté, avec les voix de tous les partis sauf l'ADR, une motion demandant au gouvernement de recourir au traçage analogique aussi longtemps que possible, mais maintenant c'est le contraire qui est exigé.» Et le Premier ministre d'indiquer qu'il était prêt à faire évoluer sa position, mais à condition «que le Parlement sache ce qu'il veut». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans un avis rendu lundi, la commission nationale d'éthique indique avoir conseillé au gouvernement d'envisager la mise en place d'une application pour smartphone destinée à suivre les patients infectés par le covid-19. Mais avec plusieurs réserves.
L'opérateur de satellites fermera des sites en Europe et le personnel luxembourgeois n'est pas épargné par ce plan social. L'entreprise envisage de se diviser en deux sociétés dédiées à l'activité réseaux pour l'une, à la partie vidéo pour l'autre.
Mit dem Satellitenfernsehen wurde SES groß - doch der Markt wächst nicht mehr.
Xavier Bettel a avoué mardi lors du débat d’actualité à la Chambre des députés avoir commis une faute. Alors faut-il lui pardonner ou plutôt insister sur son erreur d’appréciation ?
Xavier Bettel lors de la visite de travail de Habib Essid, Chef du Gouvernement Tunisien, le 04 Mars 2016.Photo: Chris Karaba