Changer d'édition

Intentions de vote des Luxembourgeois: Le PolitMonitor annonce un retour des chrétiens-sociaux
Luxembourg 3 min. 12.01.2017

Intentions de vote des Luxembourgeois: Le PolitMonitor annonce un retour des chrétiens-sociaux

Intentions de vote des Luxembourgeois: Le PolitMonitor annonce un retour des chrétiens-sociaux

Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 12.01.2017

Intentions de vote des Luxembourgeois: Le PolitMonitor annonce un retour des chrétiens-sociaux

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Si les résultats du sondage réalisé courant 2016 sont identiques aux prochaines élections, le scénario sera tout autre qu'en 2013. L'actuel gouvernement perdrait les élections et le CSV reviendrait en force.

(VO) -Si les résultats du sondage réalisé courant 2016 sont identiques aux prochaines élections, le scénario sera tout autre qu'en 2013. L'actuel gouvernement perdrait les élections et le CSV reviendrait en force.

Quelles sont les intentions de vote des Luxembourgeois aux prochaines élections législatives? La question a été posée entre juin et décembre 2016 à un panel de 4.078 résidents ayant le droit de vote.

Ce sondage, réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres, concerne les quatre circonscriptions du pays et dresse, trois ans après les dernières élections, un aperçu des possibles résultats si les urnes étaient d'ores et déjà ouvertes.

Vous retrouvez dans notre dossier, les résultats des différentes circonscriptions, publiés au fur et à mesure. Aujourd'hui, le sondage porte sur la circonscription Sud.

Les résultats pour cette frange de population du pays sont à l'image des autres régions: l'actuelle coalition (DP/LSAP/Les Verts, ndlr) se trouvant à la tête du pays est en perte de vitesse au profit des Chrétiens sociaux (CSV).

Le principal parti d'opposition, le CSV, remporte 35,8% des intentions de vote alors qu'en 2013, celles-ci étaient de 32,2%.

Le sud est la région qui comporte le plus de personnes interrogées lors de ce sondage puisqu'elles étaient 1.542, soit 37,8% du panel. 

Le DP perdrait 3,7 points et le LSAP, 5 points. Des partis de la coalition, seul celui des écologistes limiterait la casse et passerait de 9,8% de votes en 2013 à 10,5% d'intentions de vote.

Dans cette simulation de votes, les autres partis de l'opposition auraient de meilleurs scores qu'en 2013: Déi Lénk remporterait 8% d'intentions de vote contre 5,7% de votes et l'ADR accéderait au score de 10,4% voix contre 7,5%.

Ces intentions de vote chambouleraient la répartition des sièges à la Chambre des députés. Le LSAP en perdrait deux et le CSV gagnerait deux sièges. Tandis que le DP en perdrait un et que Déi Lénk gagnerait un siège.

Cette simulation de votes montre que l'actuel gouvernement ne remporterait pas tous les suffrages. En 2013, 32 des députés LSAP, DP et Verts ont pris place à la Chambre et l'opposition s'est partagé les 28 sièges restants.

Si les résultats du sondage réalisé fin 2016 sont identiques aux prochaines élections qui devraient avoir lieu en 2018, le scénario sera tout autre et l'opposition aurait une majorité de sièges: 34 pour le CSV, l'ADR et Déi Lénk alors que le DP, le LSAP et Déi Gréng n'en auraient que 26.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

PolitMonitor Mai 2017: Le CSV est le parti numéro 1 dans le Nord et l'Est
Si les élections avaient lieu ce dimanche, le CSV sortirait grand vainqueur dans les circonscriptions Est et Nord du pays. C'est ce que révèle le nouveau sondage PolitMonitor réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres. C'est en substance le même constat que lors du précédent sondage dévoilé en janvier dernier. Le CSV sort encore une fois gagnant.
In den Bezirken Osten und Norden schafft das blau-rot-grüne Lager die Kehrtwende bislang nicht.