Changer d'édition

Des précipitations «historiques»
Luxembourg 2 min. 19.07.2021
Intempéries

Des précipitations «historiques»

A Echternach, le niveau d'eau est monté au-dessus des dispositifs anti-crues, rapporte l'administration de la gestion de l'eau.
Intempéries

Des précipitations «historiques»

A Echternach, le niveau d'eau est monté au-dessus des dispositifs anti-crues, rapporte l'administration de la gestion de l'eau.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 19.07.2021
Intempéries

Des précipitations «historiques»

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Revenant sur les inondations des 14 et 15 juillet, l'administration de la gestion de l'eau indique que des crues centennales ont été observées sur dix des 41 stations hydrométriques du pays. Au Findel, le record de précipitations de 1854 a même été battu.

Alors que 250 ménages étaient toujours privés d'électricité ce lundi midi, le ministère de l'Environnement et l'administration de la gestion de l'eau ont dressé un premier état des lieux des inondations de la semaine dernière. Il en ressort que les précipitations des 14 et 15 juillet étaient bien «historiques».


Des pluies sans aucun bénéfice
Les fortes précipitations de mercredi et jeudi n'auront même pas servi à reconstituer les réserves souterraines d'eau potable du pays. Trop d'eau, trop vite sur un sol déjà gorgé.

Ainsi, sur les 41 stations hydrométriques du pays, «dix ont enregistré la valeur d'une crue centennale», a souligné Christine Bastian, responsable du service hydrologie de l'administration de la gestion de l'eau. «Dans 15 stations nous avons des niveaux de précipitations historiques, c'est-à-dire que nous avons mesuré un niveau d'eau qu'il n'y avait jamais eu auparavant au Luxembourg», complète l'experte en hydrologie. 

La Sûre est la rivière qui est la plus sortie de son lit, causant d'impressionnant dégâts matériels à Echternach «où l'eau a dépassé les protections anti-crues», mais aussi à Rosport ou Vianden. Les communes comme Mersch «où confluent l'Alzette, la Mamer et l'Eisch n'ont pas non plus été épargnées», relève Christine Bastian. 

Le record de précipitations a été enregistré dans la station ASTA de Godbringen, avec 105,7 litres de pluie par mètre carré en 24 heures, soit «le plus haut niveau depuis 1854» rapporte l'administration de la gestion de l'eau.


Hochwasser nach Starkregen , Larochette , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Sans doute la deuxième catastrophe majeure du pays»
Deux ans après la tornade sur Pétange, les inondations de cette mi-juillet vont coûter cher aux assureurs luxembourgeois. Car cette fois il ne s'agit plus d'un épisode localisé mais bien généralisé à l'ensemble du pays.

Une situation qui a causé des dégâts considérables, estimés mercredi dernier à plus 50 millions d'euros par l'association des compagnies d'assurances, et qui n'aura même pas permis de reconstituer les réserves souterraines d'eau potable du pays. «Comme nous avons eu une fin de printemps plutôt humide, ces averses puissantes sont tombées sur un sol déjà saturé en eau plus capable d'absorber la moindre goutte», expliquait Brigitte Lambert de l'administration de la gestion de l'eau.

«Il faut garder en tête qu'avec le changement climatique, des épisodes de pluie beaucoup plus intenses sont prévus», prévient Christine Bastian, craignant également qu'ils ne se multiplient «les prochaines années». Le ministère de l'Environnement a d'ailleurs indiqué être «en pleine consultation publique du nouveau plan de gestion des inondations» en ce sens.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Trois jours après les inondations qui ont frappé une partie du Luxembourg, les opérations de nettoyage se poursuivent. Des opérations de grande ampleur qui visent à permettre aux centaines de personnes évacuées de retrouver rapidement leur domicile, selon le président du Syvicol.
Lokales,grossherzog besucht Echternach nach der !uberschwemmungskatastrophe. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les fortes précipitations de mercredi et jeudi n'auront même pas servi à reconstituer les réserves souterraines d'eau potable du pays. Trop d'eau, trop vite sur un sol déjà gorgé.
L'épisode 2021 aura effacé des tablettes les précédents records d'inondations au Luxembourg. Et plus particulièrement, les deux montées des eaux qu'avait connues le pays voilà 28 ans.
Die Rue du Pont in Echternach - das Bild sollte sich elf Monate später wiederholen.
Parmi les communes les plus touchées par les récentes inondations, Vianden figure en haut de liste. L'impressionnante montée de l'Our, dans la nuit de mercredi à jeudi, n'a laissé aucune chance aux riverains. Maintenant, place au nettoyage et aux souvenirs.
Evacués à partir de jeudi après-midi, les résidents ont pu être hébergés aux frais de la commune ou chez leurs proches. Ce vendredi, ils doivent encore attendre le feu vert des autorités pour regagner leur domicile.
Hochwasser nach Starkregen , Echternach , Fussgängerzone  Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Deux ans après la tornade sur Pétange, les inondations de cette mi-juillet vont coûter cher aux assureurs luxembourgeois. Car cette fois il ne s'agit plus d'un épisode localisé mais bien généralisé à l'ensemble du pays.
Hochwasser nach Starkregen , Larochette , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort