Changer d'édition

50 millions pour tenter de refermer la parenthèse
Luxembourg 6 3 min. 15.07.2021
Intempéries au Luxembourg

50 millions pour tenter de refermer la parenthèse

Si Xavier Bettel estime que l'Etat n'a pas vocation à être «l'assureur de tout un chacun», le Premier ministre juge qu'une action rapide auprès des victimes est indispensable.
Intempéries au Luxembourg

50 millions pour tenter de refermer la parenthèse

Si Xavier Bettel estime que l'Etat n'a pas vocation à être «l'assureur de tout un chacun», le Premier ministre juge qu'une action rapide auprès des victimes est indispensable.
Photo: SIP
Luxembourg 6 3 min. 15.07.2021
Intempéries au Luxembourg

50 millions pour tenter de refermer la parenthèse

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
En déclarant jeudi soir le Grand-Duché en état de catastrophe naturelle, le gouvernement a ouvert la voie à un remboursement rapide des résidents impactés. Des dégâts par ailleurs uniquement matériels puisque le pays ne compte officiellement aucune victime, ni aucun blessé lié aux inondations.

Pour la troisième fois en l'espace de cinq ans, le Luxembourg se trouve frappé de plein fouet par une catastrophe naturelle. Mais si le pays a déjà connu des inondations dans le Mullerthal en 2016 et une tornade dans le sud du pays en 2019, les intempéries subies en 2021 se situeraient dans une autre catégorie. Qualifiées d'«inédites depuis 100 ans» par Xavier Bettel (DP), ces intempéries ont pu se traduire par la présence de 100 litres d'eau par m2 à certains endroits. Aussi, à ces pluies diluviennes doit s'appliquer, selon le Premier ministre, une réponse «adaptée».


Lokales,Hocvhwasser,Überschwemmung Steinheim.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le Luxembourg placé en état de catastrophe naturelle
Suite aux inondations qui ont ravagé le Grand-Duché ce jeudi, le Premier ministre annonce qu'une enveloppe de 50 millions d'euros sera débloquée pour couvrir les dégâts liés aux inondations. A suivre en direct.

Raison pour laquelle le pays a été officiellement placé «en état de catastrophe naturelle», afin d'«indemniser le plus rapidement possible les personnes qui ont été touchées», affirme jeudi soir le chef du gouvernement. Et d'annoncer la mise à disposition d'une enveloppe de 50 millions d'euros. Soit la somme avancée quelques heures plus tôt par l'Association des compagnies d'assurance dans sa première estimation du coût des dégâts.


Lokales,Hocvhwasser,Überschwemmung Steinheim.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des inondations aux quatre coins du pays
Dans la nuit de mercredi à jeudi, divers cours d'eau sont sortis de leur lit, envahissant parfois les rues. Depuis, les secours sont à pied d'œuvre pour mettre les résidents en sureté, tandis que dans certaines communes les habitants déblayent leur maison. Les images des intempéries.

Destinée aussi bien aux particuliers qu'aux communes, cette enveloppe «devrait être suffisante», estime Xavier Bettel. Le Premier ministre rappelle que «l'Etat n'a pas à être l'assureur de tout un chacun» mais que cette aide doit avant tout «répondre aux besoins de première nécessité avant que les assurances ne prennent le relais». Après 24 heures particulièrement compliquées, la situation «semble se stabiliser», à en croire Taina Bofferding (LSAP) qui estime qu'une décrue devrait intervenir dans le courant de la journée de vendredi.

Reprenant les propos du Premier ministre qui annonçait que ces intempéries n'avaient fait pour l'heure «aucune victime ni aucun blessé», la ministre de l'Intérieur n'a pu cacher certains défauts du système actuel d'intervention.

Car les services de secours ont géré «quelque 6.300 appels reçus par le 112», «soit plus de 1.200 interventions» et relogé «quelque 400 personnes». Ils étaient «à la limite» et «sans aucune réserve supplémentaire», selon Paul Schroeder, directeur général du CGDIS. Référence directe au besoin de recrutement des services de secours.


Lok , App GouvAlert , Infoapp für Notsituationen, Regierung Luxemburg, CGDIS , 112 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
GouvAlert peine à remplir sa mission
Initiée fin 2018 afin d'alerter la population en cas de situation d’urgence impactant la sécurité publique, l'application semble ne pas pleinement remplir sa mission puisque si un message a bel et bien été envoyé, il l'a été vers 23h mercredi et à un nombre restreint de personnes.

Interrogée sur les dysfonctionnements de GouvAlert, dispositif national destiné à prévenir directement les citoyens en cas de situation d’urgence «ayant un impact sur la sécurité publique», Taina Bofferding s'est vue contrainte d'admettre le besoin de «mettre en place un système plus performant qui répond aux standards européens». Et cette dernière d'avancer l'idée de s'appuyer «sur les réseaux sociaux pour atteindre plus rapidement le grand public» et non plus uniquement une application nationale peu utilisée.


Héichwaasser am Gronn, Foto: Sibila Lind
«Il faut garder la tête haute»
Avant de tenir ce jeudi soir un Conseil de gouvernement extraordinaire, Xavier Bettel a réservé sa première sortie publique depuis son hospitalisation aux sinistrés du Grund dans la matinée, avant d'aller au-devant d'autres sites impactés par les crues.

En estimant que «le pire devrait être derrière nous», Luc Feller, haut-commissaire à la protection nationale, indique pour sa part que la phase d'urgence s'achèvera «dans les prochaines heures». Elle cédera alors sa place à une phase de déblayage et de nettoyage qui pourrait durer plusieurs jours.

Pour ce faire, les communes les plus impactées pourront recevoir le soutien de l'armée, mais aussi des 40 initiatives locales de réinsertion ou bien encore du «chômage technique intempéries», dispositif destiné à prendre en charge 80% du salaire des personnels. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Avant de tenir ce jeudi soir un Conseil de gouvernement extraordinaire, Xavier Bettel a réservé sa première sortie publique depuis son hospitalisation aux sinistrés du Grund dans la matinée, avant d'aller au-devant d'autres sites impactés par les crues.
Héichwaasser am Gronn, Foto: Sibila Lind
Dans la nuit de mercredi à jeudi, divers cours d'eau sont sortis de leur lit, envahissant parfois les rues. Depuis, les secours sont à pied d'œuvre pour mettre les résidents en sureté, tandis que dans certaines communes les habitants déblayent leur maison. Les images des intempéries.
Lokales,Hocvhwasser,Überschwemmung Steinheim.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Inondations au Luxembourg
Initiée fin 2018 afin d'alerter la population en cas de situation d’urgence impactant la sécurité publique, l'application semble ne pas pleinement remplir sa mission puisque si un message a bel et bien été envoyé, il l'a été vers 23h mercredi et à un nombre restreint de personnes.
Lok , App GouvAlert , Infoapp für Notsituationen, Regierung Luxemburg, CGDIS , 112 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Sans surprise, le septième discours sur l'état de la Nation prononcé par Xavier Bettel en tant que Premier ministre aura été largement marqué par l'impact de la pandémie de covid-19. Et, corollaire direct, les changements induits sur la fiscalité, le logement ou bien encore la mobilité au Grand-Duché.
Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort