Changer d'édition

L'aide d'urgence s'organise pour les sinistrés
Luxembourg 3 3 min. 16.07.2021
Inondations

L'aide d'urgence s'organise pour les sinistrés

Les particuliers en difficulté peuvent également faire appel à certaines ONG, comme Caritas et la Croix-Rouge.
Inondations

L'aide d'urgence s'organise pour les sinistrés

Les particuliers en difficulté peuvent également faire appel à certaines ONG, comme Caritas et la Croix-Rouge.
Photo: Sibila Lind
Luxembourg 3 3 min. 16.07.2021
Inondations

L'aide d'urgence s'organise pour les sinistrés

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Après le déblocage par le gouvernement d'une enveloppe de 50 millions d'euros, les différentes administrations détaillent progressivement les modalités d'accès à ces fonds. Lesquels concernent aussi bien les particuliers que les entreprises.

Depuis jeudi soir, le ton est donné: les inondations qui ont frappé le Luxembourg sont classées comme catastrophe naturelle. Un état qui permet aux différentes administrations de débloquer un certains nombre d'aides pour les résidents et professionnels touchés par les intempéries. 


Lokales,Hocvhwasser,Überschwemmung Steinheim..Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
50 millions pour tenter de refermer la parenthèse
En déclarant jeudi soir le Grand-Duché en état de catastrophe naturelle, le gouvernement a ouvert la voie à un remboursement rapide des résidents impactés. Des dégâts par ailleurs uniquement matériels puisque le pays ne compte officiellement aucune victime, ni aucun blessé lié aux inondations.

En tout, une enveloppe de 50 millions d'euros a été débloquée par le gouvernement. Lors de cette annonce, le Premier ministre a toutefois rappelé que «l'Etat n'a pas à être l'assureur de tout un chacun» et que le dispositif devait avant tout «répondre aux besoins de première nécessité avant que les assurances ne prennent le relais». Les assurances feront ensuite leur travail d'indemnisation suite à ce qui semble être «la deuxième catastrophe naturelle majeure du siècle», selon  Marc Hengen, administrateur-délégué de l'ACA.

Les personnes sinistrées peuvent d'ores et déjà remplir un formulaire dédié, mis à leur disposition sur le site du ministère de la Famille, pour demander à bénéficier d'un apport financier. Réservé aux «ménages privés», celui-ci doit permettre aux résidents de couvrir «les réparations essentielles» comme les systèmes électriques ou d'évacuation des eaux usées, et à acheter «les produits de première nécessité», précise le ministère sur son site.

Les particuliers en difficulté peuvent également faire appel à différents fonds de solidarité, notamment ceux créés par Caritas et la Croix-Rouge. Dès jeudi après-midi, les deux ONG se sont mobilisées pour permettre aux résidents d'accéder aux produits de première nécessité. La Croix-Rouge a par ailleurs mis en place une helpline dédiée, et Caritas maintient «autant que possible» son système d'épicerie solidaire. 

Dans l'après-midi, certaines communes ont mis en place des lignes téléphoniques, dédiées à la fois aux sinistrés et aux bénévoles, qui voudraient porter main forte à leurs concitoyens. 

En ce qui concerne les entreprises sinistrées, le ministère de l'Economie a également mis en place des fonds exceptionnels ce vendredi. Qu'elles soient artisanales, touristiques ou industrielles, ces sociétés peuvent bénéficier d'une prise en charge partielle des dégâts matériels. Les dommages constatés sur les équipements, les machines, les stocks mais également les bâtiments eux-mêmes peuvent être pris en compte. 


Hochwasser nach Starkregen , Larochette , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Sans doute la deuxième catastrophe majeure du pays»
Deux ans après la tornade sur Pétange, les inondations de cette mi-juillet vont coûter cher aux assureurs luxembourgeois. Car cette fois il ne s'agit plus d'un épisode localisé mais bien généralisé à l'ensemble du pays.

Un apport complémentaire qui s'ajoute au chômage partiel «intempérie», instauré par le ministère du Travail pour les sociétés sinistrées. Il est accordé aux entreprises dans l'incapacité de travailler, à partir «de la 17e heure d'arrêt de travail», indiquait jeudi soir la ministre de l'Intérieur Taina Bofferding (LSAP). Les professionnels du secteur de l'Agriculture bénéficient eux aussi de certaines aides.

A noter qu'en instaurant ces soutiens financiers, le gouvernement entend agir «au plus près et aussi vite que possible», comme l'indiquait Xavier Bettel jeudi soir. Le ministère des Affaires étrangères devrait également contacter l'Union européenne pour connaître les conditions de versement de fonds complémentaires.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Evacués à partir de jeudi après-midi, les résidents ont pu être hébergés aux frais de la commune ou chez leurs proches. Ce vendredi, ils doivent encore attendre le feu vert des autorités pour regagner leur domicile.
Hochwasser nach Starkregen , Echternach , Fussgängerzone  Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Deux ans après la tornade sur Pétange, les inondations de cette mi-juillet vont coûter cher aux assureurs luxembourgeois. Car cette fois il ne s'agit plus d'un épisode localisé mais bien généralisé à l'ensemble du pays.
Hochwasser nach Starkregen , Larochette , Fiels , Aufräumarbeiten Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
En déclarant jeudi soir le Grand-Duché en état de catastrophe naturelle, le gouvernement a ouvert la voie à un remboursement rapide des résidents impactés. Des dégâts par ailleurs uniquement matériels puisque le pays ne compte officiellement aucune victime, ni aucun blessé lié aux inondations.
Lokales,Hocvhwasser,Überschwemmung Steinheim..Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort