Changer d'édition

Index et climat dans le même panier
Luxembourg 2 min. 15.04.2020

Index et climat dans le même panier

La Chambre de commerce voit une incohérence dans la hausse annoncée des droits d'accise

Index et climat dans le même panier

La Chambre de commerce voit une incohérence dans la hausse annoncée des droits d'accise
Photo: Eberhard Wolf
Luxembourg 2 min. 15.04.2020

Index et climat dans le même panier

Si le gouvernement entend augmenter le prix des carburants, la Chambre de commerce demande de le retirer du panier du consommateur servant de base au calcul de l'indexation des salaires. Une question de cohérence écologique, estime le lobby patronal.

(ota) - Indexation des salaires et climat ne font pas bon ménage. C'est du moins la vision de la Chambre de commerce qui a publié mardi son avis sur le plan national intégré en matière d'énergie et de climat (PNEC). Un document qui, selon le lobby du patronat, contient une série de bonnes pistes de réflexion, mais contient également de «fausses bonnes idées». Au rang desquelles figure la hausse des droits d'accise sur le carburant.

Elle propose notamment de revoir la méthode de calcul de l'indexation des salaires avec la création d'un indice des prix à la consommation national durable. Celui-ci exclurait du panier du consommateur tous les produits fossiles et les produits nocifs pour la santé tels que les boissons alcoolisées et le tabac.


AUSPUFF 28.12.2004 PHOTO ANOUK ANTONY
Le secteur des transports toujours plus polluant
Le Mouvement écologiste rappelle son attachement au principe du pollueur payeur. L'association s'oppose ainsi fermement aux lobbies des automobilistes et des consommateurs qui s'insurgent notamment contre les nouvelles taxes prévues en matière d'émissions de CO2.

Le PNEC prévoit en effet une disparition du tourisme à la pompe. L'objectif affiché est bien de réduire les exportations de carburant en diminuant progressivement les écarts de prix avec les pays voisins. Ce qui n'est guère du goût de la Chambre de commerce. En effet, elle estime qu'il faut faire la différence entre usagers privés et professionnels. Car entre les prix affichés à la pompe et ceux réellement payés par le secteur des transports pour le diesel professionnel, un écart peut exister.

La Chambre de commerce rappelle en effet qu'en Belgique le prix de carburant est devenu moins cher qu'au Luxembourg en raison du remboursement d'une partie des droits d'accise. Ainsi, la réduction envisagée au Grand-Duché «risque de ne pas avoir d'impact significatif sur les émissions de gaz à effet de serre, mais d'entraîner purement et simplement une délocalisation des émissions couplée à un déchet fiscal très significatif», écrit-elle. En d'autres termes, il n'y aurait pas de diminution de la pollution mais des recettes en moins pour les caisses de l'Etat.


TOPSHOT - Protesters throw an earth-shaped ball during the "Global Strike For Future" demonstration in Stockholm on May 24, 2019, a global day of student protests aiming to spark world leaders into action on climate change. - In a shift since the last European Parliament elections, mainstream parties have adopted climate change as a rallying cry -- spurred in part by a wave of student strikes. A Eurobarometer poll shows climate change is now a leading concern for European Union voters, not far behind economic issues and rivalling worries about migration. (Photo by Jonathan NACKSTRAND / AFP)
De la crise sanitaire à l'urgence climatique
Selon Greenpeace, l'ampleur des mesures prises pour répondre à la pandémie de covid-19 montre la capacité de mobilisation financière de l'Etat. L'ONG aimerait que cela serve d'exemple dans la lutte face au changement climatique.

Cette hausse des droits d'accise pourrait avoir un impact direct sur l'indice des prix à la consommation et entraîner une indexation des salaires plus régulière craint la Chambre de commerce. Une absurdité pour l'institution qui estime qu'il faut «casser durablement le lien» entre les carburants et le système d'indexation automatique. «Il est incohérent d'annoncer un soutien à une économie "décarbonée", tout en continuant à compenser la hausse des prix via l'indexation des salaires, et donc de ne pas "désinciter" la consommation de produits fossiles». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

De la crise sanitaire à l'urgence climatique
Selon Greenpeace, l'ampleur des mesures prises pour répondre à la pandémie de covid-19 montre la capacité de mobilisation financière de l'Etat. L'ONG aimerait que cela serve d'exemple dans la lutte face au changement climatique.
TOPSHOT - Protesters throw an earth-shaped ball during the "Global Strike For Future" demonstration in Stockholm on May 24, 2019, a global day of student protests aiming to spark world leaders into action on climate change. - In a shift since the last European Parliament elections, mainstream parties have adopted climate change as a rallying cry -- spurred in part by a wave of student strikes. A Eurobarometer poll shows climate change is now a leading concern for European Union voters, not far behind economic issues and rivalling worries about migration. (Photo by Jonathan NACKSTRAND / AFP)
Les industriels imaginent une autre taxe carbone
Le secteur industriel reconnait, ce mardi, la nécessité des objectifs climatiques ambitieux voulus par le gouvernement. Mais la Fédération des industriels luxembourgeois (Fedil) n'applaudit toutefois pas le plan national intégré en matière d'énergie et de climat présenté début février.
Wirtschaft, Industrie, Belval, Strom, Energie,  Foto: Guy Wolff/TLuxemburger Wort
Le secteur des transports toujours plus polluant
Le Mouvement écologiste rappelle son attachement au principe du pollueur payeur. L'association s'oppose ainsi fermement aux lobbies des automobilistes et des consommateurs qui s'insurgent notamment contre les nouvelles taxes prévues en matière d'émissions de CO2.
AUSPUFF 28.12.2004 PHOTO ANOUK ANTONY