Changer d'édition

Polfer et Halsdorf auraient été trop indemnisés
Luxembourg 11.06.2021
Indemnités parlementaires

Polfer et Halsdorf auraient été trop indemnisés

Jean-Marie Halsdorf (CSV), ancien ministre de l'Intérieur, se trouve au centre d'une enquête juridique du bureau de la Chambre. Tout comme Lydie Polfer.
Indemnités parlementaires

Polfer et Halsdorf auraient été trop indemnisés

Jean-Marie Halsdorf (CSV), ancien ministre de l'Intérieur, se trouve au centre d'une enquête juridique du bureau de la Chambre. Tout comme Lydie Polfer.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 11.06.2021
Indemnités parlementaires

Polfer et Halsdorf auraient été trop indemnisés

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
La bourgmestre libérale de la capitale et l'échevin chrétien-social de Pétange, tous deux également députés, se trouvent sous le coup d'une analyse juridique de la Chambre pour des soupçons autour de la perception indue d'indemnités parlementaires.

Deux anciens ministres se trouvent sur le gril. Selon nos confrères du Land, Lydie Polfer (DP) et Jean-Marie Halsdorf (CSV) se trouvent au centre d'une enquête menée par le bureau de la Chambre des députés pour avoir perçu des indemnités indues. En l'occurrence un congé politique pour leur permettre de mener à bien leur mandat de député et une pension vieillesse.

Lydie Polfer, 68 ans, ancienne ministre des Affaires étrangères et ancienne eurodéputée, toucherait depuis 2013 une pension pour ces deux fonctions et une dispense d'avocate de 40 heures pour endosser sa casquette de bourgmestre de la capitale et députée. Jean-Marie Halsdorf, lui, a perçu jusqu'en mars dernier une pension pour ses fonctions d'ancien ministre de l'Intérieur notamment et bénéficie d'un congé politique. Des indemnités qui posent question au vu de la décision du tribunal d'administratif de décembre 2017 qui interdit le cumul de ces deux indemnités.

Interrogés par nos confrères, les deux élus assurent «ne pas se sentir coupables» et précisent ne pas avoir agi «avec une mauvaise intention». Outre l'enquête de l'organe en charge des questions financières et d'organisation concernant les députés, le ministère de l'Intérieur annonce également vouloir se pencher sur ces dossiers, car la problématique pourrait concerner d'autres députés. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.