Changer d'édition

Le vaccin fait son retour dans le secteur des soins
Luxembourg 3 min. 27.07.2021
Immunisation collective

Le vaccin fait son retour dans le secteur des soins

Dans les établissements hospitaliers, le vaccin utilisé sera le Johnson&Johnson et le Pfizer dans les structures relevant du secteur COPAS et FEDAS.
Immunisation collective

Le vaccin fait son retour dans le secteur des soins

Dans les établissements hospitaliers, le vaccin utilisé sera le Johnson&Johnson et le Pfizer dans les structures relevant du secteur COPAS et FEDAS.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 27.07.2021
Immunisation collective

Le vaccin fait son retour dans le secteur des soins

Jusqu'au 10 août, des équipes mobiles seront envoyées dans les hôpitaux et maisons de soins pour proposer une vaccination anti-covid aux professionnels en contact avec des personnes vulnérables qui n'auraient pas encore reçu une injection.

Les centres de vaccination s'apprêtent à fermer début août, le nombre de doses administrées dépassera les 700.000 cette semaine mais reste toujours des personnes à convaincre de l'utilité des injections anti-covid. A commencer par de nombreux salariés employés dans les hôpitaux luxembourgeois ou dans les structures de soins du pays. A l'intention de ces professionnels, une nouvelle campagne de vaccination débutera ce mercredi 28 juillet.


WO fr , Bettel et Hansen visitent le CTIE , envoi lettres Large Scale Testing et Flyers Covid , Corona , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Toutes les invitations pour la vaccination expédiées
Sept mois d'envoi auront permis au ministère de la Santé d'adresser à l'ensemble des habitants de plus de 12 ans un courrier pour prendre rendez-vous pour recevoir leur injection anti-covid.

L'idée des ministères de la Santé et de la Famille est de reproposer à ces professionnels en contact avec des personnes vulnérables un accès au vaccin. Pfizer en l'occurence. De quoi renforcer le «bouclier sanitaire» parmi les soignants et les aidants, groupe dont le gouvernement avait fait sa priorité au lancement de la campagne vaccinale en décembre dernier. 

Mais sept mois plus tard, force est de constater que les blouses blanches et les intervenants dans le secteur de la santé n'ont pas forcément été les plus motivés pour les piqûres anti-covid. Y compris alors que les clusters se multipliaient notamment dans les maisons pour seniors. Cela a été notamment mis en lumière lors du récent rapport Waringo sur la gestion de la crise sanitaire en maisons de repos... 

Alors plutôt que de jouer au père moralisateur, le gouvernement se montre plus volontariste dans cette campagne de ''rattrapage'' qui durera jusqu'au 10 août. Pas de slogan pour motiver les uns ou les autres à se rapprocher des équipes mobiles qui feront le tour des établissements. Le volontariat reste la règle. Mais entre l'utilité ''administrative" d'une vaccination en règle pour voyager notamment, la protection de soi ou de la santé de son entourage et de meilleures connaissances sur l'efficacité et les effets secondaires des vaccins, l'initiative devrait permettre d'administrer le sérum à quelques centaines de personnes en plus.


WO fr , Rehazenter , Long Covid , ITV Dr Schütz , Directeur , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Quand le covid implique un traitement au long cours
Passée l'infection virale, certains patients gardent des séquelles du passage du virus dans leur organisme. CHL, Rehazenter et le domaine thermal de Mondorf ont décidé de faire cause commune pour accompagner ces malades.

Et la tournée ciblera large, concernant aussi bien le personnel interne aux établissements que les extérieurs, les salariés permanents comme les occasionnels, résidents comme frontaliers, stagiaires ou étudiants en job d'été. «Même les médecins libéraux traitant avec les hôpitaux», pourront accéder à ces séances, indiquent les ministères de Paulette Lenert (LSAP) et Corine Cahen (DP).

Plus encore

Et pour cette campagne qualifiée de «complémentaire», aucune inscription préalable ne sera demandée. L'idée étant de faire au plus pratique : l'équipe mobile est là, venez. Sachant que la tournée d'infirmières et médecins aura comme étapes non seulement les hôpitaux du pays mais également les établissements de séjours continus (ESC), les centres intégrés pour personnes âgées (CIPA), les structures pour personnes handicapées (résidences intermittentes comme services d'activités de jour, ateliers protégés ou centres de pré-emploi professionnels) mais également les réseaux d'aide et de soins (RAS).

En fin d'après-midi, l'initiative a même été complétée et ouverte, notamment, aux personnels du Domaine thermal, du Rehazenter (notamment dans le cadre du traitement des cas de covid long auquel ces deux sites participent) ou encore le Centre de réhabilitation du château de Colpach.   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Quitte à facturer maintenant le dépistage PCR payant, le gouvernement veut voir encore progresser le nombre de citoyens vaccinés contre le coronavirus. Histoire de gagner la course contre-la-montre face au virus.
Politik, briefing Lenert/Bettel, Xavier Bettel, Paulette Lenert Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Depuis mars 2020 et l'apparition du covid, une frange de la population réfute en bloc les effets de la pandémie. Un «mécanisme de protection» auquel n'échappe pas le Luxembourg, explique Claus Vögele, professeur en psychologie au sein de l'Uni.
Messages clairs pour ces contestataires venus s'exprimer une nouvelle fois au centre de la capitale.
Le ministère de la Santé indique que le taux d'infectiosité au sein des établissements de santé ne dépassait pas les 1,2% entre le 15 mars et le 18 avril. Ce qui représente un risque inférieur à celui d'autres maladies nosocomiales.
07.01.2021, Großbritannien, London: Krankenschwestern arbeiten auf einem Korridor einer Akut-Station im St. Georges Krankenhaus. Wegen der rasant steigenden Zahl von Corona-Patienten geraten Krankenhäuser in Großbritannien immer stärker unter Druck. (zu dpa: "Britische Kliniken wegen Corona zunehmend unter Druck") Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Pour l'institution de santé, l'ancien ministre Henri Grethen a bien bénéficié d'une «vaccination précoce». Mais la direction entend faire savoir que son intention n'était en aucun cas de «priver ni les résidents ni d'autres de leur droit à la vaccination».
A medical worker fills a syringe from a vial of the British-Swedish AstraZeneca/Oxford vaccine during a vaccination campaign on March 9, 2021 at the National Museum of Science and Technology Leonardo Da Vinci, which is currently hosting the anti-Covid vaccination campaign with Multimedica in Milan. (Photo by Miguel MEDINA / AFP)