Changer d'édition

Il y a 65 ans s’arrêtait «Chareli»
Le train «Chareli» sur le pont Adolphe

Il y a 65 ans s’arrêtait «Chareli»

©Collection Fernand Gonderinger
Le train «Chareli» sur le pont Adolphe
Luxembourg 6 4 min. 12.06.2019

Il y a 65 ans s’arrêtait «Chareli»

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Du nom du ministre des Travaux publics de l'époque, la ligne ferroviaire Luxembourg-Echternach inaugurée en 1904 est rentrée définitivement en gare le 12 juin 1954. Des vestiges rappellent encore l'existence de l’ancien parcours de 46 km.

Il est des objets qui continuent à marquer la mémoire collective d’un pays. La France avait la «Micheline», un autorail léger du nom d’André Michelin exploité de 1933 à 1952 par la SNCF. Le Luxembourg a lui eu le «Chareli» ou «Charly»: une ligne de chemin de fer de 45,85 km et sa locomotive à vapeur éponyme, qui ont relié Luxembourg à Echternach pendant une cinquantaine d’années, jusqu’à leur arrêt définitif il y a 65 ans. Tirant son nom de Charles Rischard, le ministre des Travaux publics de l’époque, inaugurée le 19 avril 1904 devant une foule de spectateurs, et exploitée par la Société des Chemins de fer vicinaux (CV), la desserte sera reprise en 1946 par les CFL jusqu’à son dernier voyage le 12 juin 1954.

Le matériel roulant des débuts comptait quatre locomotives-tenders, six voitures à voyageurs, deux fourgons et vingt wagons de marchandises. Le tout reliait la capitale à Echternach en 2h10 via 21 stations, conformément à la loi du 26 juin 1897, qui en décrit le parcours: «Partant de la gare de Luxembourg, passant par ou près de la ville-haute, Septfontaines, Eich, Weimerskirch, Dommeldange, Hostert, Rameldange, Ernster, Junglinster, Beidweiler, Rippig, Zittig, Bech, Consdorf et Scheidgen et aboutissant à la ligne des chemins de fer Prince-Henri en gare d'Echternach». 

À la suite des travaux d’électrification du tronçon entre la gare centrale et Dommeldange, les lignes du tramway de la capitale et celles de «Chareli» fusionnent en 1928. L’essor de la circulation automobile entraîne bientôt la disparition de nombreuses lignes et parfois des accidents spectaculaires, comme la collision entre une rame et une voiture américaine en février 1919, ou avec un tramway de la Ville de Luxembourg, le 6 juin de cette même année.


La retraite à 50 ans


Un demi-siècle après ses débuts, la ligne est progressivement abandonnée avec le développement du réseau routier du pays. En décembre 1952, les CFL substituent progressivement les trains de voyageurs par des autobus de marque Chausson.


Ancienne gare de Junglinster avec autobus de la marque Chausson.
Ancienne gare de Junglinster avec autobus de la marque Chausson.
Photo: Pol Aschman, © Photothèque de la ville de Luxembourg

 

Un an plus tard, seule une rame de passagers persiste, qui s’arrêtera définitivement le 6 juin 1954. Le trafic fret sera lui suspendu une semaine plus tard. Tandis que la desserte de Villeroy & Boch sera maintenue jusqu'en décembre 1954, faute d'installations adéquates pour le chargement des camions. 

La ligne sera officiellement fermée et déclassée par l'arrêté grand-ducal du 27 avril 1957 portant «suppression du service ferroviaire sur les lignes à voie étroite de Luxembourg à Echternach (…) et autorisation des CFL à effectuer la desserte de la ligne par un service routier à exploiter en régie». 

Des infrastructures de cette époque persistent encore aujourd'hui, comme des tunnels ou la pile de pont de Dommeldange. Une grande partie du parcours sera intégrée au réseau national de pistes cyclables. Par ailleurs, six décennies après sa mise à l’arrêt, des bâtiments, arrêts de bus et noms de rue font encore référence à la ligne de chemins de fer, comme les «Charly's gare» de Luxembourg-Ville, de Senningeberg ou encore d'Hostert.

Au panthéon ferroviaire luxembourgeois, outre «Chareli», d’autres locomotives porteront également des prénoms, tels que «Jhangeli», «Benni»  Pierli» ou encore Josi».


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Aucun train entre Bettembourg et Luxembourg: comment s'organiser?
Du 10 au 18 février prochain, des travaux auront lieu sur les voies ferroviaires entre Bettembourg et Luxembourg, entraînant la fermeture totale de cette portion pour la semaine. Quelles alternatives s'offrent pour les voyageurs afin de rejoindre la capitale? Nous avons fait le point.
Les voyageurs ne disposent que de très peu de trains entre Metz et Luxembourg depuis maintenant une semaine.
Tram, trains, funiculaire et bus chamboulent Luxembourg
«Good Morning Mobilitéit» et bienvenue dans la nouvelle réalité des transports urbains! Le dimanche 10 décembre, la Ville de Luxembourg inaugurera deux nouvelles gares, son tram, le premier funiculaire du pays, une vraie piste cyclable et deux pôles d'échange au Kirchberg. Zoom sur les grands changements à venir et leurs conséquences pour les voyageurs.