Changer d'édition

«Il faut traiter le mal à la racine»
Luxembourg 09.09.2022
Economie

«Il faut traiter le mal à la racine»

Claude Turmes veut obtenir des «informations plus fiables» de la part de l'UE.
Economie

«Il faut traiter le mal à la racine»

Claude Turmes veut obtenir des «informations plus fiables» de la part de l'UE.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 09.09.2022
Economie

«Il faut traiter le mal à la racine»

Charles MICHEL
Charles MICHEL
À la sortie de la réunion extraordinaire des ministres européens de l'Energie, Claude Turmes s'interroge sur la capacité de production électrique des membres de l'UE en vue de l'hiver.

La réunion extraordinaire du Conseil des ministres de l'Énergie de l'UE s'est tenue ce vendredi 9 septembre. Convoquée par la présidence tchèque, elle avait pour but d'évoquer les mesures d'urgence à adopter au niveau européen pour endiguer la hausse des prix de l'énergie, mais aussi de dresser un état des lieux en vue de l'hiver prochain.


Le torchage de gaz naturel est «très mauvais pour l'environnement», rappelle Kadri Simson.
Taxe sur les superprofits, question inflammable
Les ministres européens de l'Energie se retrouvent ce vendredi 9 septembre à Bruxelles pour évoquer l'épineuse question de la taxation de ces gains exceptionnels réalisés par les géants du secteur.

Présent en sa qualité de ministre luxembourgeois de l'Energie, Claude Turmes affirme que lui et ses homologues ont exprimé leur soutien aux mesures envisagées par la Commission européenne. Celles-ci devraient être publiées la semaine prochaine.

Claude Turmes souhaite que soient prises des initiatives européennes fortes et rapides afin de faire des économies d'énergie et de «réduire les factures qui pèsent sur les consommateurs et risquent d’affecter la compétitivité des entreprises».

Quant à la question de l'approvisionnement de gaz naturel, à l'approche de l’hiver, l'UE se trouverait, à en croire le communiqué de presse gouvernemental, «dans une position plus favorable qu'il y a quelques mois grâce aux mesures déjà mises en œuvre comme la réduction de la consommation de gaz et le remplissage des installations de stockage de gaz».

L'état du parc électronucléaire français en question

Cela étant, dans la déclaration de Claude Turmes se trouvant dans le communiqué, on peut lire ceci: «En ce qui concerne l'électricité, l'Union européenne doit fournir des prévisions plus fiables d'ici fin septembre sur la production dont nous pourrons disposer au cœur de l'hiver, au vu notamment de l'état du parc électronucléaire français. Ces prévisions européennes sont nécessaires pour pouvoir agir en conséquence et prendre les mesures nécessaires. Les prix de l'électricité sont causés par le prix élevé du gaz. Il faut donc traiter le mal à la racine et plafonner le prix du gaz importé.»

Le ministre luxembourgeois de l'Energie appelle «la Commission à accélérer la mise en place de la plateforme d'achats conjoints de gaz naturel. À long terme, la solution réside dans un déploiement accéléré des énergies renouvelables».    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une hausse historique
Pour la première fois depuis sa création, la Banque centrale européenne a annoncé la hausse de ses taux de 75 points de base d'un seul coup.
The President of the European Central Bank (ECB) Christine Lagarde arrives to address a press conference on eurozone monetary policy following the meeting of the governing council of the ECB in Frankfurt am Main, western Germany, on September 8, 2022. - The ECB made its biggest ever interest rate hike on September 8, 2022 as policymakers seek to tame record eurozone inflation. The ECB lifted its key rates by 75 basis points, leaving them sitting in a range of between 0.75 and 1.5 percent. It came after the bank hiked rates by 50 basis points in July, its first increase in more than a decade. (Photo by Daniel ROLAND / AFP)
Lancement d'une campagne nationale
Afin de suivre les objectifs fixés début août par l'Union européenne, l'exécutif luxembourgeois lance une campagne nationale de réduction de la demande d'énergie.
Politik, PK , zesummen spueren ,  Turmes Claude Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Une étude publiée selon les salaires
La Confédération européenne des syndicats met en garde contre des dépenses inabordables. Comparé aux autres pays de l'UE, le Luxembourg a encore peu de raisons de se plaindre.
European power plug Type C and euro banknotes on the calendar. The concept of payment of accounts, tariff increase, the date of payment for electricity
En France, la piste d'une réduction du nombre de trains en cas de sérieuse pénurie d'énergie a été évoquée. Au Luxembourg, les CFL excluent cette hypothèse. L'entreprise explique déjà agir sur d'autres leviers pour faire des économies.
Illustration, Bahnhof, CFL, Zug, Züge, Tourismus Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony