Changer d'édition

«Il faut séparer Omicron de l'obligation vaccinale»
Luxembourg 3 min. 09.02.2022
Pandémie au Luxembourg

«Il faut séparer Omicron de l'obligation vaccinale»

Les équipes de Xavier Bettel ont transmis au parquet la vidéo montrant les slogans appelant à le pendre lors de la manifestation anti-mesures sanitaires samedi dernier.
Pandémie au Luxembourg

«Il faut séparer Omicron de l'obligation vaccinale»

Les équipes de Xavier Bettel ont transmis au parquet la vidéo montrant les slogans appelant à le pendre lors de la manifestation anti-mesures sanitaires samedi dernier.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 09.02.2022
Pandémie au Luxembourg

«Il faut séparer Omicron de l'obligation vaccinale»

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Le Premier ministre Xavier Bettel a justifié ce mercredi sur les ondes de 100,7 l'assouplissement des mesures sanitaires, alors que le texte sur l'obligation vaccinale doit être prêt «dans les prochaines semaines».

Pourquoi alléger les mesures sanitaires, alors que le gouvernement compte toujours mettre en place une obligation vaccinale pour les personnes de plus de 50 ans ? Au micro de 100,7 ce mercredi, le Premier ministre Xavier Bettel (DP) a expliqué qu'il faut «séparer Omicron de l'obligation vaccinale». Le chef du gouvernement a souligné que cette mesure est prévue pour anticiper la prochaine vague.


Prof. Dr. Stefan Braum warnt vor einem Zustand der Intransparenz und Undurchdringlichkeit der Gesetze. „Ein demokratischer Rechtsstaat muss handlungsleitend sein.“
L'obligation de vaccination, une question d'État de droit
Le professeur Stefan Braum examine les aspects constitutionnels de la vaccination obligatoire.

Il a reconnu avoir déjà cru plusieurs fois atteindre la ligne d'arrivée: «Cette mesure est une assurance de mieux traverser l'automne et l'hiver prochain par rapport aux deux dernières années.»

Il a également rappelé que ce dispositif doit permettre d'éviter la déprogrammation des opérations à cause d'une saturation des hôpitaux. Le texte de l'obligation vaccinale doit être «prêt dans les prochaines semaines». Celui-ci, basé sur les conseils d'un groupe scientifique derrière lesquels l'ensemble du gouvernement a décidé de se retrancher, doit en effet être conforme juridiquement. Pour lui, ce n'est que lorsque l'impact sur le système hospitalier sera considéré comme acceptable qu'il pourra être question d'«endémie».

«C'est au parquet de décider des poursuites»

Le remplacement du système «2G» par le «3G» doit permettre «un retour à une vie plus normale», a assuré Xavier Bettel, estimant qu'il n'était pas possible de priver les personnes de faire du sport, se rendre dans des lieux culturels ou cafés jusqu'à ce que tout le monde soit vacciné. Les nouvelles mesures covid doivent être votées ce vendredi par les députés. Comme le secrétaire général de l'Horesca François Koepp, le Premier ministre souhaite aussi une application rapide de la nouvelle loi covid, une fois le texte voté.


An elderly man receives a BioNtech Pfizer Covid-19 jab as a booster, in Santiago, on February 7, 2022. - Chile began vaccination on Monday with the fourth dose against covid-19, for  people over 55 years of age, in the midst of a wave of infections. (Photo by JAVIER TORRES / AFP)
Une infection au covid équivalente à une dose de rappel?
La ministre de la Santé Paulette Lenert joue la carte de la prudence. Elle estime que la question nécessite une concertation européenne.

Sur les ondes de 100,7, Xavier Bettel a également annoncé que ses équipes ont transmis au parquet une vidéo montrant les slogans appelant à le pendre lors de la manifestation anti-mesures sanitaires samedi dernier: «C'est au parquet de décider si des poursuites doivent être menées, mais ce n'est ni génial, ni drôle.» Le Premier ministre a salué que la majorité des manifestants se sont désolidarisés des débordements de décembre dernier et respectent désormais le périmètre prévu pour manifester

Il a ajouté qu'il comprenait la «frustration» du mouvement féministe d'être cantonné au même zoning pour la manifestation du 8 mars, mais que dans la situation actuelle, s'il était encore bourgmestre de la capitale, il aurait pris la même décision: «Nous ne pouvons pas dire telle manifestation est autorisée à se tenir ici et une autre ailleurs. Pour le moment, les manifestants anti-covid ne sont pas non plus violents, peut-être verbalement, mais pas dans la destruction de matériel. Ce dispositif est prévu pour garantir la sécurité des autres et des gens en ville le weekend, ça doit donc compter pour tout le monde.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Qu'ils soient proposés par l'armée luxembourgeoise ou par les pharmacies, les tests antigéniques de dépistage du covid-19 peuvent voir la fiabilité de leur résultat altérée en fonction de la température.
22.11.2021, Bayern, Heimstetten: Ein Mitarbeiter führt im Büro des Produktionsleiters in einem Produktionsgebäude der Bäckerei- und Konditoreikette Traublinger ein Stäbchen für einen Corona-Schnelltest in seine Nase ein. Foto: Matthias Balk/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le variant Omicron, majoritaire au Luxembourg depuis fin décembre, change aussi la donne pour le dépistage avec des tests rapides selon le professeur Dirk Brenner.
Das Zeitfenster, in dem Antigen-Schnelltests eine Infektion erkennen können, hat sich durch die Omikron-Variante verkleinert.
Silencieux depuis plus d'une dizaine de jours, c'est sur les réseaux sociaux que le Premier ministre a fini par dévoiler, vendredi, sa vision sur l'avancement de la pandémie au Luxembourg. Un texte où il indique que «la lutte contre le covid n'est pas un sprint, mais un marathon».
Politik, online, Paulette Lenert,Xavier Bettel besuchten die Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort