Changer d'édition

Huit salariés sur dix pour le maintien du télétravail
Luxembourg 2 min. 30.03.2021 Cet article est archivé

Huit salariés sur dix pour le maintien du télétravail

Les télétravailleurs disent apprécier l'autonomie, la participation ou encore la possibilité de faire des feedbacks.

Huit salariés sur dix pour le maintien du télétravail

Les télétravailleurs disent apprécier l'autonomie, la participation ou encore la possibilité de faire des feedbacks.
Photo: Licence CC
Luxembourg 2 min. 30.03.2021 Cet article est archivé

Huit salariés sur dix pour le maintien du télétravail

Imposé par le confinement et maintenu dans une partie des secteurs d'activité, le travail à domicile séduirait ceux qui le pratiquent. Les avantages seraient ainsi plus importants que ses inconvénients, révèle l'étude de la Chambre des salariés de Luxembourg publiée ce mardi.

(ASdN) - La pandémie a donné un coup de pouce inattendu au développement du télétravail. Du jour au lendemain, le travail à domicile est passé d'une exception à la norme. Et pourrait bien rester dans les mœurs. Selon une étude de la Chambre des salariés (CSL) publiée ce mardi, 33% des salariés ont conservé ce mode de travail après le confinement, entre juin et septembre 2020.  


Homeoffice
«Ce qui manque reste le contact avec les collègues»
S'il possède un certain nombre d’avantages, le télétravail a aussi son revers de la médaille. Pascal Recchia, psychologue du travail, revient sur ces nouveaux obstacles que rencontrent depuis près d'un an celles et ceux qui travaillent à distance.

Un travail à domicile qui semble donc séduire les travailleurs, confirmant ainsi le constat du dernier «Quality of work index 2020» publié en janvier dernier. Sur les 2.364 répondants de cette nouvelle enquête, plus de six télétravailleurs sur dix disent ainsi éprouver une satisfaction au travail. Parmi les points positifs relevés, l'autonomie (56,5%), la participation (43,3%) et la possibilité de faire des feedbacks (55,2%).  

Malgré ces atouts, le télétravail dispose aussi de son revers de la médaille. Les semaines sont ainsi plus longues pour les télétravailleurs que pour les autres. En moyenne, ils font ainsi 43,5 heures hebdomadaires contre 42,9 pour les autres.


Foto beautiful-woman-working-on-laptop-450w-1304969941
Des télétravailleurs plus nombreux, plus soucieux
45% des salariés qui ont dû travailler à la maison plutôt qu'au bureau ont rencontré des difficultés. Des doléances relevées par le Statec qui pourraient refréner la volonté de passer à plus de home-office.

Malgré la question du droit à la déconnexion - qui doit d'ailleurs être étudiée par le Conseil économique et social - plus de la moitié des télétravailleurs s'attendent à devoir être joignables, que ce soit occasionnellement (23%) ou souvent (37%). Ces derniers font ainsi état d'une frontière floue entre la vie professionnelle et la vie privée, d'une charge mentale ou encore d'une pression temporelle. 

Malgré ces points noirs, le télétravail reste apprécié des salariés. Ils sont ainsi huit sur dix à soutenir l'idée de maintenir ce système une fois la crise sanitaire passée.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après la fin de l'exemption de la double imposition, les travailleurs résidant de l'autre côté des frontières sont à nouveau menacés de pertes financières s'ils veulent travailler à domicile plus d'un jour par semaine.
Six jours avant la date butoir du 31 août, les frontaliers français peuvent à nouveau s'organiser. Ils savent désormais qu'ils pourront continuer à travailler chez eux, quatre mois supplémentaires.
Le Conseil économique et social s'est choisi un nouveau président. Et d'ici quelques semaines, c'est à ce titre que Tom Dominique présentera le nouvel avis du CES sur la meilleure façon de gérer la disponibilité des salariés dans leur seul temps de travail.
online.fr, director IGSS, Tomas dit Tom Dominique, inspection générale de la sécurité sociale,  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
S'il possède un certain nombre d’avantages, le télétravail a aussi son revers de la médaille. Pascal Recchia, psychologue du travail, revient sur ces nouveaux obstacles que rencontrent depuis près d'un an celles et ceux qui travaillent à distance.
Homeoffice
Imposé par le confinement et maintenu dans une partie des secteurs d'activité, le recours au télétravail fournirait aux salariés qui le pratiquent un «avantage», selon le «Quality of work index 2020», publié mercredi par la Chambre des salariés. Notamment en termes de satisfaction au travail.
Group of businessmen and businesswomen smart working from home. View from side of woman talking to her colleagues about business plan over a video conference.
Beaucoup d'employés le souhaitaient, beaucoup d'employeurs le craignaient, mais voilà la pratique devenue réalité avec la pandémie. Accélérant de fait les discussions et la mise en place d'un cadre légal, à plus long terme, dans plusieurs entreprises.