Changer d'édition

Huit dispositifs obligatoires dans vos voitures d'ici 2022
Luxembourg 2 min. 17.04.2019

Huit dispositifs obligatoires dans vos voitures d'ici 2022

Huit dispositifs obligatoires dans vos voitures d'ici 2022

Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 17.04.2019

Huit dispositifs obligatoires dans vos voitures d'ici 2022

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Freinage d'urgence automatisé, adaptation intelligente de la vitesse ou encore surveillance de la pression des pneus, tous les véhicules neufs dans l'UE devront être équipés de dispositifs de sécurité avancés d'ici trois ans.

Avec AFP - C'est un texte visant à réduire drastiquement le nombre de morts sur les routes au sein de l'Union européenne qui a été approuvé mardi soir par le Parlement, en session plénière à Strasbourg. Huit nouveautés, relatives aux dispositifs de sécurité avancés des véhicules ont ainsi été validées par les députés.

D'ici 2022, tous les nouveaux véhicules neufs au sein de l'UE devront donc être équipés:

  • d'un freinage d’urgence automatisé
  • d'une adaptation intelligente de la vitesse
  • d'une surveillance de la somnolence et de l’attention du conducteur
  • d'une reconnaissance de distraction
  • d'une détection des piétons et des cyclistes pour les camions
  • d'une facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage
  • d'une surveillance de la pression des pneus
  • d'un système d'urgence de maintien de la trajectoire

Pour les véhicules neufs de modèles déjà existants, ces nouvelles obligations destinées à améliorer la sécurité routière ne s'imposeront qu'à compter de 2024.

Réduire le nombre de morts sur les routes

«Cette législation va permettre de sauver des milliers de vies dans les années à venir», a estimé l'eurodéputé Roza Thun (PPE, droite), rapporteure de ce texte voté à une large majorité (578 voix pour, 30 contre, 25 abstentions).


Du changement dans vos voitures pour 2021
Un texte visant à réduire drastiquement le nombre de morts sur les routes au sein de l'Union européenne a été approuvé «à une très large majorité», jeudi au Parlement européen. Et présente des mesures phares.

En effet, la commission s'est engagée en 2010 à réduire de moitié le nombre de morts sur les routes de l'UE. Neuf ans plus tard, «même si ce nombre a considérablement baissé dans chaque pays de l'UE, nous n'allons pas assez vite», estime Emmanuel Foulon, en charge de la communication du Parlement européen.

Pas de hausse des prix

En 2018, environ 25.000 personnes ont perdu la vie lors d'accidents de la route dans l'Union européenne et environ 135.000 ont été gravement blessées, selon des chiffres cités par le Parlement européen.

La rapporteure de ce texte a assuré que l'installation de ces technologies ne provoquerait pas de hausse des prix. «La plupart de ces solutions sont numériques et une production en masse de ces solutions numériques ne rend pas les voitures plus chères», a dit Mme Thun lors d'une conférence de presse.

«Les marques automobiles ont été informées en temps voulu pour pouvoir s'adapter, cela ne tombe pas du ciel. Cela n'entraînera donc aucun coût pour les acheteurs», a encore précisé Emmanuel Foulon, ajoutant: «nous ferons en sorte qu'aucun contournement ne soit possible».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Du changement dans vos voitures pour 2021
Un texte visant à réduire drastiquement le nombre de morts sur les routes au sein de l'Union européenne a été approuvé «à une très large majorité», jeudi au Parlement européen. Et présente des mesures phares.