Changer d'édition

Hôteliers et restaurateurs tirent la sonnette
Luxembourg 2 min. 13.03.2020 Cet article est archivé

Hôteliers et restaurateurs tirent la sonnette

Hôteliers et restaurateurs tirent la sonnette

Photo: Marc Wilwert
Luxembourg 2 min. 13.03.2020 Cet article est archivé

Hôteliers et restaurateurs tirent la sonnette

Maurice FICK
Maurice FICK
La fréquentation des hôtels, des restaurants et des cafés est en chute libre au Luxembourg. L'Horesca tire la sonnette d'alarme! La fédération demande que les taxes locales soient suspendues et les délais de paiement prolongés pour éviter l'asphyxie des entreprises les plus touchées.

Hôteliers, restaurateurs et gérants de bars, comme de cafés, ont besoin d'oxygène. Certains de manière urgente. Touché de plein fouet par le coronavirus qui a fait sa première victime ce vendredi, le Luxembourg voit de plus en plus d'entreprises subir les conséquences de cette crise. 


Wi.Corona. Mesures de soutien pour lrs entreprises.Luc Frieden.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des garanties de prêt pour les entreprises en difficulté
Alors que le report de paiement des cotisations sociales est encore en phase de discussions, les entreprises impactées par la crise du coronavirus peuvent désormais compter sur le soutien de la Chambre de commerce. Cette dernière, via la mutualité de cautionnement, apportera sa garantie auprès des banques.

Celles du secteur Horesca sont particulièrement exposées puisque désormais tout tourne au ralenti. Parmi les mesures drastiques annoncées ce vendredi à Luxembourg-Ville, la bourgmestre, Lydie Polfer (DP) a suspendu les autorisations de nuits blanches pour les cafés et les discothèques.

La fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers demande «la suspension de taxes locales ainsi que des délais de paiement adaptés face à la situation financière difficile des entreprises car, certaines, n'ont plus de rentrées d'argent !», explique François Koepp. Le secrétaire général de l'Horesca - secteur qui compte 2.800 entreprises et 20.200 salariés - est témoin des sérieux problèmes de trésorerie dont plusieurs entreprises ont déjà fait état.

Taux d'activité en forte baisse dans l'hôtellerie

«Rien que ce vendredi 13 mars, 144 entreprises nous ont contactés. Jeudi, il y en avait plus de 200. Les trois quarts des demandes concernent le recours au chômage partiel afin de mettre l'entreprise en sécurité», raconte François Koepp.

La crainte provoquée par le coronavirus a incité de nombreux touristes à annuler leurs séjours hôteliers et fait chuter les sorties au restaurant. S'il faut encore «attendre une bonne semaine avant de pouvoir quantifier» les dégâts du côté de la restauration, les chiffres sont déjà sur la table pour l'hôtellerie. Et montrent la progression de l'effet coronavirus: «Jeudi passé le taux d'activité moyen avait baissé de 43% dans les hôtels du pays. Nous en sommes à -65% et la semaine prochaine sera encore pire», annonce le secrétaire général de l'Horesca. 


Les Belges privés d'écoles, cafés et restaurants
Même les discothèques recevront l'ordre de fermer en Belgique afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Par ailleurs tous les rassemblements sont annulés «peu importe leur taille et leur nature».

Le chiffre d'affaires chute mais les hôtels continuent de devoir payer la taxe de séjour appliquée principalement à Luxembourg-Ville. Pour les restaurants et les cafés «qui font face à de nombreuses annulations d'événements»,  la fédération sollicite la suspension des taxes communales comme celles collectées pour les terrasses, les poubelles, etc. L'Horesca demande aussi «un délai de paiement de toutes les factures communales». 


Sur le même sujet

Premier décès lié au coronavirus au Luxembourg
Pour la première fois depuis le 29 février, date de signalement d'un cas d'infection de covid-19 au Grand-Duché, une personne de 94 ans est décédée en lien direct avec le virus. Au total, 34 personnes ont été infectées au Grand-Duché, selon le décompte dévoilé vendredi soir par le gouvernement.
Mesures drastiques annoncées dans la capitale
Luxembourg-Ville suit les recommandations du gouvernement et annonce une série de décisions dans l'optique de freiner la propagation du coronavirus. L'Emaischen est annulée et les autorisations de nuits blanches pour cafés et discothèques sont suspendues.
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'armée se protège face à l'ennemi invisible
Au centre militaire de Diekirch mais aussi à l'état-major à Luxembourg, la lutte proactive contre le coronavirus entraîne des changements qui touchent l'hygiène et l'organisation du travail en interne et limite au maximum les interactions avec l'extérieur.
Dévoilement d’une plaque commémorative en mémoire des personnels de l’armée décédés dans l’exécution du service  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les Belges privés d'écoles, cafés et restaurants
Même les discothèques recevront l'ordre de fermer en Belgique afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Par ailleurs tous les rassemblements sont annulés «peu importe leur taille et leur nature».
Le coronavirus bouleverse votre quotidien
Alors que désormais 26 personnes sont infectées par le covid-19, le gouvernement a listé, jeudi, toute une série de mesures destinées à freiner l'épidémie virale. Et ça commence tout de suite...
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Hopitaux Robert Schuman, HRS, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort