Changer d'édition

Hesperange tire ses premières leçons
Luxembourg 18.10.2019

Hesperange tire ses premières leçons

Le collège communal va faire appel à un audit dans l'optique de détecter d'éventuelles failles.

Hesperange tire ses premières leçons

Le collège communal va faire appel à un audit dans l'optique de détecter d'éventuelles failles.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 18.10.2019

Hesperange tire ses premières leçons

Victime d'une vaste escroquerie à la fin du mois de juin, le collège communal a pris des décisions pour éviter à l'avenir toute mauvaise surprise.

(ER) - Après la mise en détention préventive des deux fonctionnaires inculpés de détournement de fonds publics au sein de la commune, les responsables hesperangeois ont pris de nouvelles mesures préventives ce vendredi après-midi. 


Les fonctionnaires auraient détourné de l'argent de la commune pendant près de vingt ans.
Deux fonctionnaires de Hesperange en détention provisoire
Deux employés de la commune sont accusés de détournement de fonds publics. Il est question de grosses sommes d'argent. Ils avaient déjà été suspendus de leur fonction à la mi-juin. Maintenant ils sont en prison.

Dans un communiqué, la commune précise que chaque nouveau fournisseur ne pourra être encodé dans l'application GESCOM que par le service des finances. Les comptes bancaires du nouveau fournisseur ne peuvent être ajoutés que par les fonctionnaires des recettes communales. 

En ce qui concerne les achats de plus de 10.000 euros, ils devront être contresignés par un membre du collège des bourgmestre et échevins. De plus, les bons de commande devront être à l'avenir encodés dans le système GESCOM. 

Par ailleurs, Marc Lies (CSV) et le collège ont pris la décision de procéder à un audit en vue de détecter d'éventuelles failles.


Sur le même sujet

À Hesperange, le détournement porte sur des millions
Il y a trois semaines, annonce était faite que la commune d'Hesperange avait vu une partie de ses fonds communaux disparaître. Les deux fonctionnaires municipaux impliqués auraient réussi, pendant des années, à soustraire de l'argent public via des sociétés factices et des faux comptes.
Hesperingen conseil communal du 15.07.2019 / Foto: Charlot KUHN