Changer d'édition

Hesperange sur la piste des fraudeurs
Luxembourg 3 min. 19.07.2019

Hesperange sur la piste des fraudeurs

Hesperange sur la piste des fraudeurs

Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 19.07.2019

Hesperange sur la piste des fraudeurs

Pendant des années, deux fonctionnaires à Hesperange ont réussi à détourner des fonds destinés à l'action communale, malgré tous les contrôles. Maintenant, il faut savoir comment cela a pu se produire.

(PJ avec Sandra Schmit) «L'essentiel de l'argent a été détourné en 2006 et 2007. Il ne s'est pas passé grand-chose ces dernières années», déclare le bourgmestre Marc Lies (CSV) à propos de l'affaire «d'arnaque» récemment découverte dans sa commune d'Hesperange. Mais comment deux responsables municipaux ont-ils pu détourner de l'argent, en toute discrétion, pendant des années. 

Les dommages financiers qui résultent de ces manigances sont loin d'être négligeables. Lors de la récente réunion du conseil, l'élu Claude Lamberty (DP) a parlé de «millions». Plusieurs médias ont, eux, parlé d'«environ trois millions d'euros». Le bourgmestre ne cautionne pas ces chiffres, même si pour le moment il ne peut déterminer le préjudice total.


Hesperingen conseil communal du 15.07.2019 / Foto: Charlot KUHN
À Hesperange, le détournement porte sur des millions
Il y a trois semaines, annonce était faite que la commune d'Hesperange avait vu une partie de ses fonds communaux disparaître. Les deux fonctionnaires municipaux impliqués auraient réussi, pendant des années, à soustraire de l'argent public via des sociétés factices et des faux comptes.

Selon Marc Lies, les personnes en cause ont confié à des entreprises certains travaux, tels que le nettoyage des rues, le remplacement de fenêtres, ou acheter du matériel. Des missions facturées qu'a alors payées la commune.

Seulement, il apparaît que souvent seule une partie des paiements était effectivement versée aux sociétés; le reste allant dans les poches de deux entreprises factices. Certains chantiers financés n'ont sans doute même pas été effectués, et dans certains cas, un prix plus élevé que le devis initial a probablement été payé. La différence atterrissant, bien sûr, sur les comptes des sociétés fictives. 

Pour le bourgmestre Marc Lies, le renforcement du contrôle financier déjà renforcé doit encore être amélioré.
Pour le bourgmestre Marc Lies, le renforcement du contrôle financier déjà renforcé doit encore être amélioré.
Photo: Anouk Antony

L'enquête ouverte permettra de mieux comprendre le système mis en place. 

L'escroquerie aura finalement été dévoilée, mais par accident. Une histoire d'assurance qui a versé à la commune un dédommagement dont elle n'a jamais trouvé trace dans ses comptes. Et pour cause, le transfert avait été fait sur un compte bancaire sans lien avec la collectivité; l’argent avait été transféré à deux sociétés factices.

Les contrôles avaient calmé les fraudeurs

Il est clair que l’argent a été détourné, malgré tous les mécanismes de contrôle. Le bourgmestre lui-même vérifiait régulièrement les factures, au hasard. En outre, la responsabilité de la surveillance était partagée entre plusieurs personnes. Ces dernières années encore, il y a toujours eu des réunions internes avec les fonctionnaires municipaux, au cours desquelles il était précisé qui attribuait quel marché à quelle entreprise.

Rétrospectivement, Marc Lies note que les fraudeurs ont été moins actifs depuis l’introduction de ces mesures. «Nous avons fait de gros efforts dans le domaine du contrôle et nous devons maintenant analyser si d'autres procédures pourraient être plus efficaces.»

Le ministère de l'Intérieur muet

L'Inspection d'Etat du ministère de l'Intérieur n'a pas non plus remarqué l'escroquerie. La comptabilité de chaque commune est pourtant auditée au moins une fois par an, par deux agents . Ceux-ci se rendent sur place et vérifient les dépenses et les recettes dans les mairies pendant quatre jours. 

Hesperange a bien subi ces contrôles mais le ministère de l'Intérieur ne veut pas commenter l'affaire, en raison des procédures en cours.

L'affaire est «extrêmement décevante», affirme Marc Lies. Les deux responsables municipaux impliqués ont été suspendus du service et ne peuvent plus se rendre en mairie. La municipalité a déposé plainte, mi-juin, pour détournement de fonds et falsification.


Sur le même sujet

À Hesperange, le détournement porte sur des millions
Il y a trois semaines, annonce était faite que la commune d'Hesperange avait vu une partie de ses fonds communaux disparaître. Les deux fonctionnaires municipaux impliqués auraient réussi, pendant des années, à soustraire de l'argent public via des sociétés factices et des faux comptes.
Hesperingen conseil communal du 15.07.2019 / Foto: Charlot KUHN
Quatre personnes arrêtées après la fraude à la CNS
Le Parquet a informé ce vendredi matin que des perquisitions avaient eu lieu cette semaine dans deux communes du pays et mené à l'arrestation de plusieurs personnes, soupçonnées de vol et d'escroquerie au détriment de la Caisse nationale de Santé.
Assurances Sociales-CNS, Krankenkasse, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort