Changer d'édition

Henri Kox à la tête du ministère du Logement
Luxembourg 5 3 min. 02.10.2019

Henri Kox à la tête du ministère du Logement

Henri Kox à la tête du ministère du Logement

Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 5 3 min. 02.10.2019

Henri Kox à la tête du ministère du Logement

Déi Gréng confirme officiellement ce mercredi que le député de la circonscription Est succède à Sam Tanson, place de l'Europe. Il sera parallèlement le bras droit de François Bausch puisqu'il devient aussi ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Défense.

La nouvelle était attendue depuis l'annonce samedi de François Bausch. Elle est désormais officielle. L'ancien bourgmestre de Remich, Henri Kox, récupère le siège de Sam Tanson à la tête du ministère du Logement. Elle remplaçait depuis quelques semaines Félix Braz, victime d'un malaise cardiaque, au ministère de la Justice.


Henri Kox sitzt seit 2004 für die Grünen im Parlament.
Henri Kox «proposé» officiellement au ministère du Logement
L'annonce a été faite ce samedi matin par le tout récemment nommé vice-Premier ministre, François Bausch (Déi Gréng). L'ancien bourgmestre de Remich devrait récupérer le poste de Sam Tanson, qui elle, remplace Félix Braz au ministère de la Justice.

Henri Kox occupera également la fonction de ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Défense au côté de François Bausch, devenu vice-Premier ministre, il y a quelques jours.   

Pour Josée Lorsché, présidente de la fraction parlementaire Déi Gréng, le choix d'Henri Kox s'est imposé puisque ce dernier représentait «le candidat naturel» pour reprendre le ministère du Logement. 

Conséquence directe de ce jeu de chaises musicales au sein du gouvernement, de nouvelles têtes vont faire leur entrée à la Chambre. Chantal Gary (31 ans), originaire de Grevenmacher, devient nouvelle députée Déi Gréng pour la circonscription Est et succédera donc à Henri Kox au sein de la fraction à la Chambre des députés.   

Géographe de formation et employée au Verkéiersverband, elle avait glané 4.309 voix aux élections législatives de 2018 et était arrivée en troisième position sur la liste écologiste dans l'Est. Juste derrière Henri Kox (5.995 voix) et la ministre de l'Environnement, Carole Diechbourg (9.752 voix). Un score conséquent alors que la jeune femme a rejoint Déi Gréng au printemps 2018. Pour ses nouvelles fonctions, elle souhaite intégrer de préférence les commissions parlementaires dédiées à la Mobilité, à l'Agriculture et la Viticulture et enfin celle du Développement durable.   

Le départ de Henri Kox pour le gouvernement, propulse Chantal Gary (au centre de la photo) à la Chambre des députés pour prendre le siège laissé vide. A ses côtés, Semiray Ahmedova qui remplace Roberto Traversini à la Chambre.
Le départ de Henri Kox pour le gouvernement, propulse Chantal Gary (au centre de la photo) à la Chambre des députés pour prendre le siège laissé vide. A ses côtés, Semiray Ahmedova qui remplace Roberto Traversini à la Chambre.
Photo: Gerry Huberty

Autre annonce du jour, la nomination de Semiray Ahmedova en tant que députée. Une place laissée vacante après la démission de Roberto Traversini de tous ses mandats suite aux affaires qui secouent l'ancien bourgmestre de Differdange.  Âgée de 38 ans, cette architecte urbaniste au ministère de l'Energie et de l'Aménagement du territoire, remplacera Henri Kox à la commission du Logement. Et pourrait lui succéder au poste de président. 

Semiray Ahmedova, originaire de Dudelange, figure dans les rangs de Déi Gréng depuis les élections communales de 2017. Elle sera assermentée mardi prochain à la Chambre.

Cette dernière n'a eu que peu de temps pour se préparer à prendre sa nouvelle fonction, puisque si depuis vendredi elle savait qu'elle figurait sur la "short list", elle n'a eu la confirmation de sa nomination que dimanche en fin d'après-midi, de la voix de Josée Lorsché. Elle était arrivée en neuvième position de la liste écolo dans le Sud (10.581 voix) suite aux élections législatives. Juste derrière Georges Liesch (10.770 voix), pressenti un temps comme candidat potentiel au remplacement de Roberto Traversini au lendemain de sa démission en tant que bourgmestre.  Le poste reviendra à Christiane Brassel-Rausch.



Sur le même sujet

Semiray Ahmedova officiellement députée
L'ancienne architecte urbaniste au ministère de l'Energie et de l'Aménagement du territoire a prêté serment ce mardi après-midi à la Chambre des députés. Elle occupera désormais le siège de Roberto Traversini.
Josée Lorsché n'a pas voulu «lâcher ses engagements»
Longtemps, le nom de la cheffe de fraction Déi Gréng a bruissé pour entrer au gouvernement remanié. Au final, la parlementaire et élue de Bettembourg préfère mener à bien le travail mené auprès des députés verts, de la Chambre et dans sa commune.
Josée Lorsché Déi Gréng - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Roberto Traversini renonce à son poste de député
Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.
Lokales, Conference de presse Roberto Traversini, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Henri Kox «proposé» officiellement au ministère du Logement
L'annonce a été faite ce samedi matin par le tout récemment nommé vice-Premier ministre, François Bausch (Déi Gréng). L'ancien bourgmestre de Remich devrait récupérer le poste de Sam Tanson, qui elle, remplace Félix Braz au ministère de la Justice.
Henri Kox sitzt seit 2004 für die Grünen im Parlament.
«Une crise chez Déi Gréng? Où ça?»
Affaire Traversini, remaniement gouvernemental délicat, problème de santé d'un de ses piliers: le parti écologiste vit des heures sombres. Mais ses deux coprésidents veulent croire en des jours meilleurs. Rapidement si possible.
Déi Gréng, dei greng, Kongress, 19.03.2016 Foto: Luc Deflorenne
Les Verts marchent à l'ombre
Le parti gouvernemental Déi Gréng est sous les projecteurs depuis le coup dur qui a touché le ministre de la Justice, Félix Braz, cet été. Mais il reste à couvert. La question étant de savoir qui reprendra l'un des ressorts confiés à Sam Tanson ?
Les Verts lors de leur bilan parlementaire, début août.