Changer d'édition

Hausse «inquiétante» des incidents antisémites
Luxembourg 01.07.2019

Hausse «inquiétante» des incidents antisémites

Au 1er juillet 2019, l'ASBL RIAL recense 30 cas d'incidents antisémites au Luxembourg

Hausse «inquiétante» des incidents antisémites

Au 1er juillet 2019, l'ASBL RIAL recense 30 cas d'incidents antisémites au Luxembourg
Photo: Shutterstock
Luxembourg 01.07.2019

Hausse «inquiétante» des incidents antisémites

Bien qu'épargné par les actes de violence, le Grand-Duché n'échappe pas à la recrudescence des actes visant la communauté juive. 30 cas ont été recensés depuis le début de l'année par l'ASBL Recherche et information sur l’antisémitisme au Luxembourg, contre 26 sur l'ensemble de 2018.

(Jmh) - 12 cas recensés sur l'ensemble de l'année 2017, 26 en 2018 et 30 au 1er juillet 2019. Le nombre d'incidents à caractère antisémite continue de croître au Luxembourg, selon les données de l'ASBL Recherche et information sur l’antisémitisme au Luxembourg (RIAL), présentées lundi en commission des Affaires étrangères et européennes. Une situation jugée «inquiétante» par Bernard Gottlieb, président de l’association, et François Moyse, représentant de la communauté juive du Luxembourg.

Si contrairement à d'autres pays, les incidents relevés ne font pas état d'attaque physique violente, la recrudescence constatée trouve principalement son origine dans des messages postés sur les réseaux sociaux. « Et surviennent souvent lorsqu’est abordé le conflit israélo-palestinien», précise le compte rendu de la Chambre des députés qui évoque également «une recrudescence des stéréotypes sur les Juifs qui se traduisent par des expressions antisémites dans des conversations courantes». Un phénomène qui aboutirait à «une libération de la parole raciste», mais qui ne serait «pas comparable» à ce qui s'est passé dans les années 1930.

Si Bernard Gottlieb et François Moyse plaident pour l'adoption d'une définition claire et commune de l'antisémitisme, sur base d'un document de travail établi par l'alliance internationale sur la mémoire de l'holocauste, ils affirment que l'ambiance générale en vigueur au Grand-Duché n'est pas de nature à l'essor d'un mouvement d'émigration massif vers Israël.  «Au contraire, la situation relativement calme au Luxembourg aurait poussé certains Juifs à vouloir s’installer dans le pays», indique le compte rendu de la Chambre.


Sur le même sujet

Forte hausse des actes antisémites en Allemagne
L'Allemagne a enregistré une hausse des actes antisémites en 2018 qui atteignent un sommet depuis une décennie, une résurgence qui inquiète le gouvernement, confronté à un essor de l'extrême droite.
Plusieurs affaire ont choqué l'Allemagne l'an passé, en particulier l'agression en avril à Berlin d'un Arabe israélien portant une kippa.