Changer d'édition

Hausse de 30% des personnes testées positives au covid
Luxembourg 4 min. 26.01.2022
Covid-19 au Luxembourg

Hausse de 30% des personnes testées positives au covid

42.151 tests ont été réalisés durant la semaine du 17 au 23 janvier.
Covid-19 au Luxembourg

Hausse de 30% des personnes testées positives au covid

42.151 tests ont été réalisés durant la semaine du 17 au 23 janvier.
Photo: Uwe Anspach/dpa
Luxembourg 4 min. 26.01.2022
Covid-19 au Luxembourg

Hausse de 30% des personnes testées positives au covid

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
La Santé fait le point sur la semaine écoulée en termes de chiffres liés à l'épidémie de covid-19. Tous les indicateurs sont en hausse, dont les contaminations, qui ont fortement augmenté.

Cela fait maintenant quatre semaines que le variant Omicron est majoritaire dans le pays. Et ce variant est particulièrement contagieux, comme viennent encore le confirmer les chiffres de la dernière rétrospective. Le virus circule activement et rapidement dans la population.  Ainsi, pour la semaine du 17 au 23 janvier, le nombre de personnes testées positives au virus a augmenté de 30%, passant de 11.734 à 15.293. La moyenne d'âge des personnes testées positives reste autour des 28 ans (28,1).


Les nouvelles contaminations passent en dessous des 1.000 cas
Le nombre de nouvelles contaminations continue de baisser ainsi que le taux de positivité, selon le dernier rapport transmis par la Santé.

Parmi les 15.293 infections détectées durant cette semaine, le taux d’incidence est de 3.769 pour 100.000 personnes non vaccinées et de 1.831 pour 100.000 personnes avec un schéma vaccinal complet. Preuve une fois de plus que les vaccins sont efficaces, alors que le gouvernement a suivi l'avis des experts la semaine dernière, en décidant de la vaccination obligatoire des plus de 50 ans et du personnel soignant.

58 nouvelles admissions à l'hôpital

Les hospitalisations sont un indicateur déterminant dans la lutte anti-covid. 58 nouvelles admissions de patients COVID-19 positif confirmés ont eu lieu durant la semaine du 17 au 23 janvier dans l’unité des soins normaux, contre 48 la semaine précédente. Par contre, la pression se fait moins forte sur les services de soins intensifs, où le nombre de lits occupés a diminué de 19 à 14. La moyenne d’âge des patients hospitalisés est désormais de 47 ans. Cette moyenne diminue de semaine en semaine, ce qui est quelque peu inquiétant.

Parmi les hospitalisations, 20 patients sur 58 hospitalisés en soins normaux n’étaient pas vaccinés, alors que 10 patients sur 14 en soins intensifs n’étaient pas vaccinés. 


Le joueurs de tennis sont autorisés à reprendre leur raquette, mais pas en double.
568 cas de covid-19 liés au sport depuis mars 2020
56 clusters avec au moins trois cas de covid ont aussi été découverts lors de la recherche de contacts.

Quant au nombre de tests PCR, il continue logiquement d'augmenter, au vu de l'explosion de cas constatée. Ce nombre est passé de  37.818 à 42.151 durant la semaine du 17 au 23 janvier.  Le taux de positivité des tests est lui aussi en hausse (il passe de 31,03% à 36,28%). Cette augmentation se marque aussi dans le nombre de tests antigéniques rapides (TAR) positifs, qui sont deux fois plus nombreux que la semaine précédente. 

Sept nouveaux décès

On déplore par ailleurs 7 nouveaux décès en lien avec le covid-19 durant la semaine du 17 au 23 janvier. L’âge moyen des personnes décédées est de 75 ans.

Avec l'explosion du nombre de cas, celui des personnes en isolement et en quarantaine augmente lui aussi.  Pendant la semaine du 17 au 23 janvier, 29.701 personnes se trouvaient en isolement (+31%) et 14.999 en quarantaine (+71%).

L'augmentation importante du nombre de nouvelles infections rend difficile le contact avec tous les cas déclarés de la semaine et donc, il est compliqué de déterminer la source probable de contamination, indique le ministère de la Santé.  Le cercle familial est la source la plus fréquente (42,8%), suivi du travail (7,8%) le secteur d’aide et soins (4,6%) et les voyages à l’étranger (3,8%). La part des sources indéterminées diminue (29,7%).

Des niveaux de contamination très hauts dans les eaux usées


A nurse prepares a Covid-19 booster dose
Le LCGB souhaite la vaccination obligatoire au plus vite
Le syndicat préconise la mise en œuvre rapide des recommandations du groupe d’experts.

Cette contagiosité du virus se reflète aussi dans le niveau de contamination des 13 stations d’épuration analysées au cours de la troisième semaine de 2022. L'analyse révèle  une prévalence toujours très élevée du SARS-CoV-2 dans les eaux usées au niveau national. Le niveau actuel a maintenant dépassé celui observé en octobre 2020, qui était jusqu'à présent le niveau le plus élevé mesuré depuis le début de la pandémie. Globalement, la tendance générale sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, est toujours à la hausse.

68 classes touchées 

Le virus a frappé aussi dans les écoles.  Au cours de la semaine du 17 au 23 janvier 2022, 68 classes réparties sur 43 écoles fondamentales et 8 lycées ont été touchées par un scénario 4 avec plus de 5 cas positifs dans la classe. L’Inspection sanitaire a mis en quarantaine les élèves ni vaccinés ni rétablis.

76,2% de la population vaccinée

En parallèle, la vaccination continue de progresser. 40.658 doses ont été administrées au total entre le 17 et le 23 janvier.  2.114 personnes ont reçu une 1re dose, 3.080 une 2e et 35.464 personnes ont reçu une dose complémentaire par rapport à un schéma complet, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 25 janvier à 1.212.952.  

457.643 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 76,2% par rapport à la population vaccinable des 5 ans et plus.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans son rapport sur l'état de la conjoncture du pays, le Statec estime que le variant Omicron a un impact modéré sur l'économie. Pour les activités économiques, le problème serait surtout l'inflation et la pénurie de certains matériaux.
Les chiffres ont considérablement augmenté ces dernières semaines avec l'arrivée du variant Omicron, qui se transmet plus rapidement que les variants précédents.
A health worker takes a nasal sample from a person for a PCR test for the novel coronavirus disease COVID-19 offered for free in the streets of Santiago, on January 19, 2022. - Due to the Omicron variant, the infection rate in Chile continues to rise sharply. (Photo by Javier TORRES / AFP)
Entre le 27 décembre et le 2 janvier, 5.641 personnes ont été testées positives au covid-19 au Luxembourg. Un chiffre record, qui représente une augmentation de 110% par rapport à la semaine précédente.
A health worker gets ready to take a COVID-19 nasal sample from an elderly lady for a PCR test, following an increase in Covid-19 infections, inside a tent at the IESS Quito Sur General Hospital, in Quito, on January 4, 2022. (Photo by Cristina Vega RHOR / AFP)