Changer d'édition

Grippe: le point culminant de l'épidémie est passé
Luxembourg 2 min. 17.03.2016 Cet article est archivé
Santé

Grippe: le point culminant de l'épidémie est passé

La grippe laisse encore beaucoup de personnes alitées avec de la fièvre, cette semaine.
Santé

Grippe: le point culminant de l'épidémie est passé

La grippe laisse encore beaucoup de personnes alitées avec de la fièvre, cette semaine.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 17.03.2016 Cet article est archivé
Santé

Grippe: le point culminant de l'épidémie est passé

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
L'épidémie de grippe a amorcé une baisse, mais laisse encore de nombreuses personnes alitées avec de la fièvre. Le point sur ce virus saisonnier et redouté.

L'épidémie de grippe est sur le déclin. Elle a atteint son point culminant de la saison et laisse de nombreuses personnes alitées avec de la fièvre. La diminution des cas du virus va tout juste commencer. D'après les données communiquées par les laboratoires nationaux, le nombre de nouveaux cas, pendant la semaine du 7 au 13 mars, reste élevé.

L'épidémie de grippe de cette année reste cependant moins virulente qu'en 2015: «Nous avons enregistré seulement la moitié des cas comparé à la même période l'année dernière», indique le docteur Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé. «L'épidémie a démarré quelques semaines plus tard que l'an passé, ce qui peut s'expliquer par l'hiver relativement doux que nous avons eu cette année.»

55 nouveaux cas de grippe ont été diagnostiqués cette semaine, parmi lesquels 45 virus de type B et 10 de type A (H1N1), autrement connu sous le nom de grippe porcine. 56% des patients ont d'abord déclaré des symptômes d'affection respiratoire.

Le virus de type B est dominant

A l'inverse des années précédentes, c'est le virus de type B qui est dominant en cette saison. Les virus A et B étaient aussi présents l'un que l'autre, il y a 12 mois. Ces deux types de virus sont toutefois identifiés par notre système immunitaire qui organise alors sa lutte. Le vaccin contre la grippe préserve lui aussi de ces deux types de virus, affirme le docteur Schmit.

L'an passé, le virus de la grippe a muté peu avant la fin de la saison, rendant le vaccin inefficace. «Nous avons eu des cas mortels de grippe l'an passé, ce que nous n'avons pas cette saison-ci», rassure Jean-Claude Schmit.

Trop tard pour le vaccin cette année

Il est aujourd'hui trop tard pour se faire vacciner contre la grippe, car le point culminant de l'épidémie est passé. Dans les deux à trois semaines, la saison de la grippe sera finie.

Les symptômes typiques de la grippe sont la toux, une forte fièvre, mal de tête, courbatures. Les patients se sentent très fatigués. Le virus de la grippe est à prendre très au sérieux. Il ne s'agit pas d'une affection bénigne et elle peut avoir des effets variables selon l'état de santé global du patient, et selon l'âge.

Elle peut aussi avoir des répercussions sur le cœur ou le système respiratoire si elle n'est pas soignée correctement. La grippe tue chaque année en Europe, affectant aussi des personnes en bonne santé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Epidémiologiste au sein de la direction de la Santé, Joël Mossong est spécialiste de la propagation des virus. Il explique pourquoi cette année l'épidémie a été aussi tardive au Grand-Duché et sur l'importance générale de la vaccination.
La banale grippe saisonnière a déjà fait des victimes côté français. Au Grand-Duché, l'épidémie vient de passer à la vitesse supérieure. Près de 7% des patients consultant un généraliste ou un pédiatre souffrent du virus.
Recommandation de la Direction de la Santé
Chaque hiver, la grippe saisonnière touche des millions de personnes en Europe, et peut entraîner des complications graves chez les personnes fragiles. La Direction de la santé appelle les personnes à risque à se protéger en se vaccinant.
La Direction de la santé recommande aux personnes âgées de plus de 65 ans et à toutes les personnes à risque de se protéger contre la grippe saisonnière par la vaccination.
Le point sur l'épidémie au Luxembourg
Êtes-vous exposé? Avez-vous commencé à tousser, avez-vous de la fièvre, mal à la tête? Le docteur Françoise Berthet répond à nos questions et nous explique comment se présente le virus et ce qu'il faut faire si l'on est atteint.
La Direction de la santé recommande aux personnes âgées de plus de 65 ans et à toutes les personnes à risque de se protéger contre la grippe saisonnière. Les mois d'octobre et de novembre sont les meilleurs moments pour se faire vacciner.
La vaccination consiste en une seule injection. Mais elle doit être répétée chaque année, car le virus de la grippe subit des variations saisonnières constantes.