Changer d'édition

Grève dans les maisons de soins: une solution bientôt en vue?

Grève dans les maisons de soins: une solution bientôt en vue?

Photo: Guy Jallay / Archives LW
Luxembourg 2 min. 14.06.2018

Grève dans les maisons de soins: une solution bientôt en vue?

Maurice FICK
Maurice FICK
Le mouvement de grève dans le secteur des aides et des soins s'étend sous la pression de l'OGBL. En coulisses, ministères et directions des établissements touchés se sont retrouvés. La COPAS annonce avoir «proposé des solutions au gouvernement». Le LCGB exige d'ores et déjà «une solution nationale et durable». C'est au Conseil de gouvernement de trancher, ce vendredi.

Tout indique qu'une solution pourrait être imminente dans le conflit du secteur des aides et des soins qui a pris la forme d'une grève dans plusieurs établissements. Et depuis neuf jours à la maison de soins «An de Wisen» à Bettembourg où le conflit entre grévistes et direction a pris une tournure rocambolesque, mercredi. C'est précisément le jour où le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider et des représentants des ministères de la Famille et des Finances ont eu une entrevue avec les trois directions des établissements gérant les maisons de soins touchées par la grève.

La COPAS révèle dans un communiqué daté de ce jeudi matin avoir «proposé des solutions au gouvernement». La fédération patronale du secteur des soins au Luxembourg dit avoir «formulé plusieurs propositions qui pourraient résoudre la problématique résultant du différentiel qui existe depuis des années entre les conventions collectives FHL et SAS».

Le secteur des aides et de soins est régi par la convention collective SAS et seuls quelque 600 salariés sur plus de 11.000 salariés bénéficient d'avantages extralégaux issus de l'ancienne convention collective EHL, devenue FHL. La COPAS  précise que «les membres concernés ne sont pas signataires de la nouvelle convention collective FHL et ne sont dès lors pas dans l'obligation légale d'appliquer cette dernière». C'est le nœud du conflit en cours.

La COPAS assure que Romain Schneider «s'est engagé à soumettre les différentes solutions proposées au Conseil de gouvernement» de ce vendredi 15 juin 2018 , dans le but de «trouver une solution financière pérenne et structurelle». Ce qui mettrait fin à la grève et ramènerait le calme dans les maisons de soins. 

Le LCGB revendique «une solution nationale et durable»

«Le gouvernement travaille actuellement sur une solution de financement censée résoudre le litige de manière satisfaisante pour les salariés concernés», annonce le LCGB, de son côté.

Rappelant au passage que la recherche d'une solution pour la maison de soins « An de Wisen »  à Bettembourg «avait déjà été annoncée en février 2017» par le même ministre. Mais aucune solution n'avait été trouvée.«Une responsabilité particulière revient à l'Etat en tant que financeur direct du secteur», souligne le syndicat chrétien.

Le LCGB dit aussi avoir transmis récemment une «position par écrit au ministre de la Sécurité Sociale. Une solution de caractère national et durable est la seule piste défendable dans ce contexte et doit être négociée entre tous les acteurs concernés. Ceci est le seul garant pour permettre un financement intégral du surcoût occasionné de la Convention collective de travail FHL par rapport à la Convention collective de Travail SAS et ce de manière commune et équitable pour tous les salariés», pose le LCGB.

Une solution qui «doit intervenir au plus vite» pour éviter que le conflit social «se fasse sur le dos des résidents des maisons de soins concernées».


Sur le même sujet

Grève stoppée après 11 jours dans les maisons de soins: un accord trouvé
La grève qui touche plusieurs maisons de soins au Luxembourg et qui dure depuis 11 jours à Bettembourg, est terminée! L'OGBL et la fédération patronale, la COPAS, Sodexo et Zitha Senior, ont fini par s'entendre samedi, peu après 14 heures. L'Etat mettra la main à la poche. Les 350 grévistes sous convention FHL toucheront rétroactivement tout ce qui leur est dû en juillet.
Entrevue du Gouvernement avec les acteurs du secteur Social, Xavier Bettel, Pierre Gramegna, Romain Schneider, delegation OGBL, André Roeltgen, le 16 Juin 2018. Photo: Chris Karaba
Victoire pour les grévistes de la maison de soins à Bertrange
En grève ce jeudi matin, plus de la moitié des salariés des «Parcs du 3e Age» à Bertrange ont fini par faire plier la direction de la maison de soins. «L'accord a été signé. Nous avons obtenu tout ce que nous revendiquions», assure Pitt Bach de l'OGBL. La direction dit avoir été «contrainte d'accepter les revendications» par souci pour la sécurité des pensionnaires. La grève est finie depuis 16h30 à Bertrange. Elle se poursuit à Bettembourg. Et sera lancée vendredi matin chez Zitha Senior à Pétange.
Maison de soins de Bettembourg: les grévistes «ne lâcheront rien», Sodexo non plus
Des salariés de la maison de soins «An de Wisen» à Bettembourg ont entamé une grève illimitée mercredi. C'est un «crève-cœur» d'être sur le trottoir au lieu de s'occuper des pensionnaires, «mais on est là pour défendre nos droits», assure un délégué du personnel. Le directeur des activités seniors chez Sodexo assure que la grève ne gêne «pas du tout» le fonctionnement interne de la maison et qu'il ne «cédera en aucun cas».
Maisons de soins: une grève illimitée démarre chez Sodexo à Bettembourg
«99% des salariés ont voté pour la grève! Nous commencerons donc une grève à durée indéterminée mercredi matin devant la maison de soins de Bettembourg. Suivront Bertrange et les établissements de Zitha Senior», annonce Nora Back de l'OGBL. La coupe déborde pour 350 salariés du secteurs d'aides et de soins qui passent à l'action.