Changer d'édition

Greenpeace veut des retraites plus vertes
Luxembourg 18.12.2019 Cet article est archivé

Greenpeace veut des retraites plus vertes

L'ONG verte mène une offensive juridique pour pousser le ministre de la Sécurité sociale à préciser les investissements du FDC.

Greenpeace veut des retraites plus vertes

L'ONG verte mène une offensive juridique pour pousser le ministre de la Sécurité sociale à préciser les investissements du FDC.
Photo : Guy Wolff
Luxembourg 18.12.2019 Cet article est archivé

Greenpeace veut des retraites plus vertes

Alexander ABDELILAH
Alexander ABDELILAH
L'ONG a obtenu en partie gain de cause, mardi, dans son combat contre les investissements «climaticides» du Fonds de compensation commun au régime général de pension (FDC). L'organisation appelle Romain Schneider (LSAP), le ministre compétent, à plus de transparence.

C'est une «victoire relative» que revendique Greenpeace, mardi, dans son bras de fer avec Romain Schneider (LSAP), ministre de la Sécurité sociale. Le recours en référé de l'organisation, qui visait à obliger le ministère de la Sécurité à révéler la nature précise des investissements menés avec le FDC, a en effet été déclaré recevable. Par contre, le tribunal précise que rien n'oblige le ministre à verdir les placements du fonds censé couvrir les dépenses liées aux pensions au Luxembourg.


20 Jahre Servior, Luxembourg, le 18 Septembre 2018. Photo: Chris Karaba
Maisons de retraite trop chères pour petites retraites
CIPA, maisons de soins ou logements encadrés,... c'est le flou le plus complet pour connaître les vrais prix. La Chambre des salariés a mené l'enquête et dénonce le sort réservé aux plus modestes retraités. Les chiffres publiés par le ministère de la Famille «sont sous-estimés».

Le butin ciblé par les militants du climat est de taille : le FDC affiche une réserve globale de près de 19 milliards d'euros, fin 2018. Dont 40% placés en actions, et 50% en obligations. Si le rapport annuel du FDC pour 2018 promet une «prise en compte de critères de développement durable et d’investissement socialement responsable», aucune information précise quant aux placements n'est disponible.

C'est ce flou que dénonce l'ONG, qui accuse le ministère de sciemment «investir dans les énergies fossiles», en contradiction avec les objectifs climatiques du gouvernement. Pour rester dans les clous de l'accord de Paris, le Luxembourg ambitionne en effet de réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.


Ursula von der Leyen, ancienne ministre du gouvernement d'Angela Merkel, sait qu'elle est attendue sur la question climatique.
Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat
L'argent devra provenir de fonds publics mais également privés, a précisé la nouvelle patronne de l'exécutif européen, mercredi. Un objectif annoncé en pleine COP25, et alors que le Grand-Duché a rehaussé ses objectifs climatiques.

Alors que le dernier épisode du feuilleton judiciaire opposant l'organisation de protection de la planète au ministre tourne à l'avantage de la première, rien n'est encore joué. L'objectif principal de Greenpeace étant de forcer le ministère de la Sécurité sociale à prendre davantage en compte la pollution que génèrent les bénéficiaires de ses investissements. 

Sur ce point, l'ONG a été renvoyée dans les cordes par l'autorité judiciaire, qui rappelle que les préconisations de l'accord de Paris ne sont pas «contraignantes». Greenpeace assure vouloir «étudier en détail le jugement» avant de poursuivre, ou non, le combat.


Sur le même sujet

CIPA, maisons de soins ou logements encadrés,... c'est le flou le plus complet pour connaître les vrais prix. La Chambre des salariés a mené l'enquête et dénonce le sort réservé aux plus modestes retraités. Les chiffres publiés par le ministère de la Famille «sont sous-estimés».
20 Jahre Servior, Luxembourg, le 18 Septembre 2018. Photo: Chris Karaba
Records de chaleur, multiplication des catastrophes météo, fonte des glaces, déclin de la nature: les preuves de l'impact dévastateur des activités humaines sur la planète s'accumulent, attestant de l'urgence à agir, en particulier contre le dérèglement climatique.
Les signataires de l'accord de Paris sur le climat se réunissent à partir de lundi à Madrid pour la COP25