Changer d'édition

Grande Région: Deux fois plus de frontaliers français en 15 ans
La frontière près de Sterpenich (Arlon). 43.000 frontaliers belges travaillent aujourd'hui au Grand-Duché.

Grande Région: Deux fois plus de frontaliers français en 15 ans

Archives LW/Guy Jallay
La frontière près de Sterpenich (Arlon). 43.000 frontaliers belges travaillent aujourd'hui au Grand-Duché.
Luxembourg 29.12.2016

Grande Région: Deux fois plus de frontaliers français en 15 ans

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Leur nombre a doublé en 15 ans côté français, presque triplé côté allemand: le Luxembourg emploie aujourd'hui 177.110 frontaliers. La population résidente a doublé en 20 ans.

(AF) - Le nombre de travailleurs frontaliers n'a cessé de croître au Luxembourg. Il n'a connu qu'une légère baisse au 2e trimestre 2009. On remarque cette même année une diminution passagère du nombre de résidents étrangers. Des conséquences du krach boursier de 2008. Par ailleurs, plus de 70% des chômeurs enregistrés au Grand-Duché sont des étrangers.

Aujourd'hui, le Luxembourg emploie 177.110 frontaliers contre 88.631 en 2000.

Au 3e trimestre 2016, les frontaliers français étaient près de 90.000 à travailler au Luxembourg. Un chiffre qui a doublé en 15 ans (ils étaient environ 46.000 en 2000).

Les frontaliers belges, dont le nombre en 2000 était de 25.000 environ, sont aujourd'hui près de 43.000 à être salariés au Grand-Duché.

Quant aux frontaliers allemands, s'ils étaient environ 16.000 en 2000, ils sont aujourd'hui 43.000 à travailler au Luxembourg. C'est la plus forte augmentation en 16 ans, comparée aux autres pays voisins.


Peu de frontaliers depuis le Luxembourg

En 2015, on comptait 250 résidents luxembourgeois qui se déplaçaient quotidiennement en Allemagne (Sarre et Rhénanie-Palatinat) pour aller travailler, 350 vers la Lorraine et 300 vers la Wallonie. Soit environ 900 résidents luxembourgeois en tout.

Population et emploi dans la Grande Région

Dans les régions frontalières du Luxembourg, comme au Grand-Duché, les femmes représentent la majeure partie des chômeurs, avec un taux allant de 45,1% en Sarre à 48,2% au Luxembourg. Les moins de 25 ans sont nombreux à ne pas trouver de travail en Lorraine et en Wallonie (respectivement 15,8% et 20,3%).

Les résidents étrangers représentent plus de 70% des chômeurs enregistrés au Luxembourg.

Niveau de vie

Les salaires les plus élevés sont… au Luxembourg. Le niveau de vie le plus coûteux se situe cependant en Wallonie. Le Grand-Duché arrive juste après.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet