Changer d'édition

Google continue de garder le silence
Luxembourg 2 min. 29.09.2022
Centre de données à Bissen

Google continue de garder le silence

Le nouveau centre de données de Google doit être construit sur ce site à Bissen.
Centre de données à Bissen

Google continue de garder le silence

Le nouveau centre de données de Google doit être construit sur ce site à Bissen.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 29.09.2022
Centre de données à Bissen

Google continue de garder le silence

Uwe HENTSCHEL
Uwe HENTSCHEL
Le géant américain ne sait pas encore s'il maintiendra son projet de construction au Luxembourg.

La réponse est rapide, mais courte. Elle n'aurait probablement pas été différente si Google avait répondu à nos questions quelques jours plus tard. En effet, jusqu'à présent, le géant américain s'est montré assez réticent à fournir des informations dans cette affaire. Et cette fois encore, il ne dévie pas de sa politique de communication. 


Baugrundstück für Google Niederlassung in Bissen.
«Comment assurer l'approvisionnement en eau potable?»
Le Mouvement écologique réitère ses critiques à l'encontre du projet du datacenter à Bissen, après une pique du ministre de l'Economie.

«De notre côté, il n'y a rien à signaler. Bonne journée», telle est la réponse de Google à la question de savoir où en est la construction prévue du centre de données à Bissen. Récemment, la réponse à une question parlementaire du CSV portant également sur l'état d'avancement du projet de Google au Luxembourg était un peu plus complète, mais tout aussi peu concrète. «Le gouvernement ne dispose pas d'informations qui indiqueraient que l'objectif de Google d'installer un centre de données à Bissen serait remis en question», fait savoir le ministre de l'Économie Franz Fayot (LSAP). 

Investissements sur d'autres sites 

Google exploite actuellement 23 centres de données dans le monde, dont 14 aux États-Unis et six autres en Europe, dont deux aux Pays-Bas et un autre en Belgique. Selon Google, plus de quatre milliards de dollars américains ont ainsi été investis au Benelux depuis 2007. Quant à savoir si Google s'attaquera à cet autre pays du Benelux, le Luxembourg, c'est encore un secret bien gardé par Google. 


31.03.2022 Erklärung des Premierminister Xavier Bettel bezüglich des Scheitern der Verhandlungen der Tripartite , Abgeordnetenkammer , chambre des députés , Debatte , Stellungnahme , hier : Xavier Bettel , hier : Fayot , Paulette Lenert , Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
«La balle est désormais dans le camp de Google»
Interpellé sur le dossier de l'installation d'un datacenter à Bissen, le ministre Franz Fayot a indiqué que tous les recours juridiques étaient désormais épuisés contre ce projet. Désormais, le géant américain a la voie libre pour agir.

Mais le fait est que depuis l'annonce du projet prévu à Bissen, il y a plus de cinq ans, le deuxième centre de données a été construit aux Pays-Bas et que des investissements importants ont été réalisés dans des extensions sur les deux autres sites. De telles mesures d'extension présentent généralement l'avantage pour les grandes entreprises que l'intérêt public et donc, le cas échéant, l'opposition sont moindres que pour une nouvelle implantation. 

L'impact environnemental n'a pas encore été évalué 

Dans ce contexte, les démarches juridiques engagées par le Mouvement Ecologique contre les projets de Google au Luxembourg pourraient avoir conduit le groupe à revoir sa stratégie européenne. Fayot l'avait déjà laissé entendre il y a six mois à la Chambre des députés. Avant de pouvoir agir, Google doit d'abord présenter une étude d'impact sur l'environnement. Or, selon Fayot, cela n'a pas encore été fait jusqu'à présent. Le ministre de l'Économie indique toutefois dans ce contexte «que l'avis de l'autorité compétente est valable pour une période de cinq ans, qui peut être prolongée de deux ans au maximum sur demande écrite et dûment motivée du promoteur». 

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Datacenter à Bissen
Le ministre de l'Economie Franz Fayot a fait un point ce jeudi sur le projet de datacenter de Google à Bissen lors d'une commission parlementaire. Mais selon le député Laurent Mosar, cette installation ne verra jamais le jour.
The site of the planned Google data centre in central Luxembourg near the town of Bissen
Installation d'un datacenter à Bissen
Interpellé sur le dossier de l'installation d'un datacenter à Bissen, le ministre Franz Fayot a indiqué que tous les recours juridiques étaient désormais épuisés contre ce projet. Désormais, le géant américain a la voie libre pour agir.
31.03.2022 Erklärung des Premierminister Xavier Bettel bezüglich des Scheitern der Verhandlungen der Tripartite , Abgeordnetenkammer , chambre des députés , Debatte , Stellungnahme , hier : Xavier Bettel , hier : Fayot , Paulette Lenert , Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Voilà plusieurs années qu'un datacenter de Google est attendu à Bissen. Dans une récente réponse parlementaire, le ministre de l'Economie Franz Fayot a rappelé que ce dossier restait une priorité du gouvernement.
Baugrundstück für Google Filiale in Bissen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le scepticisme prévaut chez les citoyens de Bissen, conviés jeudi soir par le géant américain de l'internet à une séance d'information sur le projet d'implantation d'un centre de données. Google n'avait pas toutes les réponses à leurs questions.
Le Centre culturel Frounert a fait le plein de citoyens inquiets de l'implantation d'un centre données de Google à Bissen
Datacenter de Bissen
L'annonce qu'une quinzaine de propriétaires terriens se sont engagés par écrit à céder leur terrain à Google ne signifie pas que le géant américain va effectivement en profiter. Même si la situation semble désormais presque idéale.