Changer d'édition

Gilles Feith entend rester aux commandes de Luxair
Luxembourg 2 min. 27.09.2022
Tripartite aviation

Gilles Feith entend rester aux commandes de Luxair

Gilles Feith a pris la succession du patron sortant Adrien Ney en juin 2020.
Tripartite aviation

Gilles Feith entend rester aux commandes de Luxair

Gilles Feith a pris la succession du patron sortant Adrien Ney en juin 2020.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 27.09.2022
Tripartite aviation

Gilles Feith entend rester aux commandes de Luxair

Si la rumeur le dit sur la sellette, le patron de Luxair voit l'arrivée d'un médiateur comme une «chose positive». Le CEO se considère en effet comme faisant partie de l'avenir de la compagnie aérienne.

(jt) - Gilles Feith quittera-t-il bientôt le navire? Si la rumeur du départ du patron de Luxair a été démentie par François Bausch (déi gréng), le manager controversé affirme de son côté ne rien savoir de ce remplacement. A la tête de la compagnie aérienne nationale, il entend d'ailleurs bien y rester, a déclaré le successeur d'Adrien Ney, mardi, au micro de  RTL Radio Lëtzebuerg. 

Si Luxair est actuellement confrontée à de «grands défis», sa mission consiste à «remettre la compagnie sur les rails», a-t-il ainsi affirmé sur les ondes, au lendemain de la tripartite aéronautique


IPO , Manif Luxair , Demo vom Glacis bis zum Hochhaus , LCGB , OGB-L , NGL-SNEP , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Luxair et le dégel des salaires
Lundi matin, dès la première réunion de la tripartite «aviation», les différentes parties ont annoncé la fin du gel des salaires à partir du 1er janvier. Encourageante, cette avancée va-t-elle se poursuivre au moment d'aborder l'épineuse question des conditions de travail?

Lundi, les représentants du gouvernement, les syndicats et Luxair se sont en effet réunis. Une réunion à l'issue de laquelle il a été décidé que la majeure partie de l'accord de crise s'achèverait à la fin de l'année

L'objectif de cet accord visait à préserver au maximum les emplois alors que la pandémie fragilisait le secteur. Les collaborateurs de Luxair avaient néanmoins récemment déploré l'énorme charge de travail, alors que la direction continuait de s'en tenir aux mesures d'économie liées à la pandémie. Le style de direction de Feith a également fait l'objet de critiques.

Nombreux départs

Le patron controversé voit néanmoins d'un bon œil la nomination de l'ancien procureur général, Robert Biever, en tant que médiateur. Gilles Feith s'est ainsi dit «content» de la mise en place de cette médiation. Si tous les partis étaient d'accord sur la nécessaire modernisation de la compagnie, le CEO estime de son côté qu'il serait également important d'investir davantage dans l'efficacité des avions et infrastructures en raison des coûts élevés de l'énergie

Enfin, le président du conseil d'administration a confirmé que de nombreux collaborateurs avaient quitté la société au cours des derniers mois. Des départs néanmoins compensés par des embauches. Gilles Feith a reconnu que le secteur aérien avait souffert des restrictions liées à la pandémie. La convention collective de Luxair reste toutefois l'une des plus attractives du pays.

Cet article a été publié pour la première fois sur www.wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Lundi matin, dès la première réunion de la tripartite «aviation», les différentes parties ont annoncé la fin du gel des salaires à partir du 1er janvier. Encourageante, cette avancée va-t-elle se poursuivre au moment d'aborder l'épineuse question des conditions de travail?
IPO , Manif Luxair , Demo vom Glacis bis zum Hochhaus , LCGB , OGB-L , NGL-SNEP , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les salariés de la compagnie aérienne se sont donné rendez-vous dans la rue ce lundi matin, au Kirchberg, en vue de la tripartite aviation, qui doit se tenir au ministère des Transports durant la matinée.
Le manager controversé, Gilles Feith, devrait quitter son poste de directeur général après à peine deux ans à la tête de la compagnie aérienne. Le Findel pourrait toutefois rester son lieu de travail.
Gilles Feith neuer CEO - Luxair - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«Je suis conscient de la charge de travail», explique le directeur général de la compagnie aérienne, Gilles Feith. Mais ce n'est qu'en remplissant les avions qu'il estime pouvoir sortir de la crise.
LUXAIR.PHOTO GUY WOLFF