Changer d'édition

Galeries Lafayette d'abord, Decathlon ensuite
Luxembourg 6 2 min. 28.11.2019 Cet article est archivé

Galeries Lafayette d'abord, Decathlon ensuite

Les Galeries Lafayette avaient annoncé une ouverture pour le début de l'Avent : délai tenu.

Galeries Lafayette d'abord, Decathlon ensuite

Les Galeries Lafayette avaient annoncé une ouverture pour le début de l'Avent : délai tenu.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 6 2 min. 28.11.2019 Cet article est archivé

Galeries Lafayette d'abord, Decathlon ensuite

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Ce jeudi, le centre commercial Royal-Hamilius franchit un nouveau cap avec la présentation à la presse du grand magasin de mode et d'accessoires. Après FNAC et Delhaize, le prochain poids lourd attendu devrait être l'enseigne de sports.

«Les enseignes exclusives: voilà l'ADN première du Royal-Hamilius». La formule est de Rami al-Assouad, directeur commercial pour Codic, le constructeur aménageur du nouveau centre commercial du centre-ville. La venue de FNAC était un joli coup; l'arrivée des Galeries Lafayette (ouvert au public à compter du 30 novembre) un coup de maître; la prochaine annonce devrait donc faire office de… coup de poing avec l'arrivée de Decathlon en 2020. De l'inédit, une référence sur le marché : les amateurs de sports seront ravis de la nouvelle.

Côté Codic, «confidentialité des affaires oblige, aucune confirmation ne peut être apportée». Certes. Mais côté Decathlon, l'information ne relève plus de la rumeur puisque les salariés du magasin belge, situé à Sterpenich, ont été informés de cette ouverture «dans les mois à venir, avec possibilité de mutation éventuelle pour les salariés volontaires». D'ailleurs, d'après les informations du Luxemburger Wort, le contrat de bail pour l'installation devrait être signé au début de la semaine prochaine.

L'enseigne de sports qui voyait affluer de nombreux acheteurs luxembourgeois vers son magasin de la province de Luxembourg, ouvert en 2016, aura donc décidé de se rapprocher d'eux. Une stratégie offensive qui devrait trouver écho auprès des consommateurs de la capitale à l'heure où le concurrent Citabel s'installe, lui, dans les boutiques du centre Infinity Shopping au Kirchberg. Pour cette première implantation au Grand-Duché, Decathlon devrait occuper 630 m2 d'espaces d'exposition. 

Mais ce jeudi, l'actualité du centre commercial du boulevard Royal sera l'inauguration officielle des Galeries Lafayette. Le «grand magasin parisien» occupera plusieurs étages de l'édifice, et disposera de plus de 6.400 m2 de surface commerciale. Superficie à laquelle il convient d'ajouter les parties réservées à l'administration, le back-office et les réserves de la boutique.


Lokales,Centre Hamilius ,Lafayette. Aldringen,Grand-Rue. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Royal-Hamilius, nouvelle «locomotive du centre-ville»
L'ouverture du centre commercial en plein cœur de la capitale a suscité bien des réactions. Serge Wilmes, échevin en charge du commerce, veut y voir un pole d'attraction qui rejaillira sur tout le secteur.

Afin de disposer des effectifs suffisants et compétents pour tenir notamment les différents points de vente, le directeur du nouveau magasin Pierre Celerier s'était rapproché de l'ADEM. Avec les services de l'Agence pour le développement de l'emploi, les Galeries Lafayette -et les autres enseignes du centre comme Delhaize- avaient été partenaires d'un Jobday, en dernier. Manifestation qui s'était conclue par la signature de dix contrats


Sur le même sujet

Pourquoi le Kirchberg se doit d'ouvrir des boutiques
Dans deux mois, un nouveau centre commercial sera inauguré à l'ombre des tours du quartier des affaires. Une petite révolution pour son concurrent installé à l'autre bout du plateau, mais surtout un véritable signe du changement de destination de ce secteur visant les 25.800 habitants d'ici 20 ans.
Chantier Batiment Infinity Kirchberg - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«On gère un centre commercial comme un village»
Laurent Schonckert est arrivé à La Belle Étoile en 1984. A l'heure où le centre commercial fête ses 45 ans, celui qui le dirige parle des évolutions passées, à venir et de ce paysage commercial qui ne cesse de voir naître des mastodontes.
Laurent Schonckert, administrateur de La Belle Étoile, regrette que les nouveaux centres soient portés par des promoteurs immobiliers.
Et de dix pour le Royal-Hamilius
A l'issue du Jobday, organisé mercredi par l'Adem pour aider les enseignes du futur centre commercial de la capitale, les Galeries Lafayette ont directement concrétisé une dizaine de contrats de travail. Il reste donc des postes à pourvoir.
Pierre Celerier, directeur des Galeries Lafayette pour Luxembourg et Isabelle Schlesser, directrice de l’ADEM, entourés par les premières nouvelles recrues de la grande enseigne commerciale
Les enseignes du Royal-Hamilius recrutent
Mercredi 18 septembre, un Jobday dédié aux futurs magasins et restaurants du nouveau centre commercial de la capitale se tiendra. Près de 250 postes sont à pourvoir, préparez vos CV.