Changer d'édition

Galère en vue pour les frontaliers belges ce mercredi
Luxembourg 03.10.2022
Mouvement de grève

Galère en vue pour les frontaliers belges ce mercredi

La SNCB a conçu un service alternatif «dans les provinces où cela est possible».
Mouvement de grève

Galère en vue pour les frontaliers belges ce mercredi

La SNCB a conçu un service alternatif «dans les provinces où cela est possible».
Photo: Shutterstock
Luxembourg 03.10.2022
Mouvement de grève

Galère en vue pour les frontaliers belges ce mercredi

La SNCB invite les frontaliers belges à opter pour le télétravail.

Des perturbations sont attendues dès ce mardi à 22h et tout au long de la journée de mercredi avec un retour à la normale prévu jeudi. C'est ce qu'annonce la SNCB dans un communiqué de presse publié ce lundi. En cause? la grève annoncée par le front commun syndical impliquant les travailleurs de la SCNB, mais aussi ceux d'Infrabel, l'entreprise responsable des cabines de signalisation du chemin de fer. 


«Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles»
Ce jeudi, la France vit au rythme d'une grève nationale. À Metz, le coup d'envoi est prévu à 13h30 devant la gare. Bruno Henry, secrétaire du SNES-FSU, évoque les raisons de la colère.

Ainsi, dans certaines provinces, comme à Namur et dans la province de Luxembourg, frontalière au Grand-Duché, il n'y aura pas de personnel pour assurer le bon fonctionnement du rail, le trafic sera donc complètement à l'arrêt ce jour-là. La SNCB invite donc les frontaliers belges à opter pour le télétravail.

Un quart des trains en circulation

Dans les autres régions du pays où les cabines fonctionnent, des trains circuleront, mais le service sera seulement garanti par un quart des trains par rapport à la capacité habituelle de la SCNB. En outre, seuls deux des cinq trains IC (intercity) reliant les principales villes du pays circuleront. En revanche, les trains P, qui assurent les heures de pointe du matin et du soir, ne fonctionneront pratiquement pas. Certaines stations du pays auront un service réduit ou inexistant. 


Le retour à la normale de la circulation des trains sur les lignes TER de la région Grand Est est prévu pour le mois de juin.
«Tout est fait pour que les usagers s'énervent»
Après une soirée de mardi cauchemardesque, les usagers du TER Metz-Luxembourg doivent composer, ce mercredi, avec une grève nationale. Jean Riconneau, secrétaire général CGT cheminots de Metz, tape du poing sur la table.

La SNCB a conçu un service alternatif «dans les provinces où cela est possible», qu'elle rendra disponible dès mardi matin sur le site web et l'application de la société, ainsi que sur les médias sociaux Twitter et Facebook, et sur les écrans et panneaux dans les gares. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet