Changer d'édition

Frontaliers: Retards au travail: l'ALEBA demande l'indulgence
Luxembourg 27.11.2015

Frontaliers: Retards au travail: l'ALEBA demande l'indulgence

La situation est très problématique sur les routes et sur les rails

Frontaliers: Retards au travail: l'ALEBA demande l'indulgence

La situation est très problématique sur les routes et sur les rails
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 27.11.2015

Frontaliers: Retards au travail: l'ALEBA demande l'indulgence

Depuis le 16 novembre et la mise en place des contrôles renforcés aux frontières, les travailleurs frontaliers sont nombreux à arriver en retard au travail: le syndicat des employés de banque et assurance réclame l'indulgence des patrons.

(CR) - Depuis le 16 novembre et la mise en place des contrôles renforcés aux frontières, les trajets quotidiens des travailleurs frontaliers sont devenus cauchemardesques, avec de multiples retards. 

Ce vendredi, l'ALEBA, syndicat des employés de banque et assurance au Luxembourg, réclame l'indulgence des employeurs dans un communiqué:

"L'ALEBA encourage les employeurs à tenir compte du contexte actuel, à faire preuve de flexibilité et adapter l'organisation du travail, en permettant par exemple une prestation décalée des heures non prestées suite au retard, de manière à ce que les salariés ne soient pas financièrement pénalisés."

Comme nous l'écrivions le 23 novembre dans cet article,  selon la loi, il est clair que ces contrôles routiers faisant désormais partie du quotidien, le salarié est censé prendre ses dispositions pour pouvoir arriver à l'heure à son poste de travail.

Le site public guichet.lu donne tous les détails nécessaires à ce sujet.      


Sur le même sujet