Changer d'édition

Franz Fayot sur orbite
Luxembourg 2 min. 04.02.2020 Cet article est archivé

Franz Fayot sur orbite

Avec Franz Fayot c'est un changement de style à la tête du ministère de l'Economie

Franz Fayot sur orbite

Avec Franz Fayot c'est un changement de style à la tête du ministère de l'Economie
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 04.02.2020 Cet article est archivé

Franz Fayot sur orbite

Le président du parti socialiste, le député Franz Fayot, reprend ce mardi les rênes du ministère de l'Economie. Il est perçu comme bien plus critique envers une économie libérale que ses prédécesseurs camarades du LSAP.

(ota) - Avec la démission d'Étienne Schneider, le ministère de l'Economie change de tête, mais reste dans le giron du parti socialiste. Pourtant, avec ce troisième remaniement ministériel depuis 2018, et la reprise en main du ministère aujourd'hui par Franz Fayot, le discours pourrait changer. 

Député, président du LSAP qui a commencé sa carrière d'avocat d'affaires en 2002 chez Elvinger, Hoss & Prussen, à bientôt 48 ans, il se décrit lui-même comme un critique de l'économie libérale. Il souligne qu'«on ne peut pas faire une politique où il n'y a que des gagnants». Le Luxemburger Wort demande «qui seront les perdants? Les héritiers? Les riches? Les propriétaires de SUV?»


Etienne Schneider
La succession d'Etienne Schneider officialisée
Dan Kersch, Franz Fayot et Paulette Lenert héritent des portefeuilles du ténor du LSAP, qui quittera le gouvernement le 4 février.

Les prédécesseurs socialistes de Franz Fayot à l'Economie – Robert Goebbels, Jeannot Krecké et Étienne Schneider – ont tous été suspectés de ne pas être suffisamment à gauche. A priori, cela ne semble pas être le cas pour le nouveau locataire du boulevard Royal. 

Pour autant, Franz Fayot ne fait pas partie du courant le plus à gauche du LSAP dont le nouveau vice-Premier ministre Dan Kersch est le premier représentant. Mais Fayot ne fait pas non plus partie de l'entourage réputé «business friendly» d'Étienne Schneider.

Moins dépendre de la Place  

Quelle ligne adoptera le nouveau ministre de l'Économie? Les représentants du patronat semblent sereins et disent ne pas avoir d'a priori. Ils entendent laisser une chance à Franz Fayot de présenter les priorités qu'il donnera à l'économie du pays. Si celui-ci estime que certaines structures fiscales agressives n'ont pas d'avenir, il ne déviera sûrement pas radicalement du programme gouvernemental. 

Il s'agira notamment de continuer à booster la productivité grâce aux nouvelles technologies ou encore de poursuivre la fameuse diversification de l'économie afin de réduire sa dépendance du secteur financier. Et évidemment de reprendre le flambeau de celui qui a présidé aux affaires économiques pendant huit années à la mise sur orbite d'un secteur spatial pérenne.

Ce troisième remaniement ne concerne pas seulement l'Économie mais aussi le portefeuille de la Santé repris par Paulette Lenert (LSAP) désormais aussi ministre déléguée à la Sécurité sociale alors que Dan Kersch (LSAP) devient vice-Premier ministre. 



Sur le même sujet

Le ministre de l'Economie en quarantaine
Franz Fayot (LSAP) a annoncé devoir se retirer de la vie publique pour 14 jours au moins. Il a croisé la route d'une personne contrôlée positive au coronavirus en début de semaine, d'où sa décision.
Politik, Franz Fayot, Wirtschaftsminister, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Franz Fayot, l'«ami des entreprises»
Assermenté ce mardi le nouveau ministre de l'Economie et de la Coopération livre ses premières impressions. Il entend s'inscrire dans le chemin tracé par son prédécesseur tout en imposant sa marque.
Politik, Ministère de l'économie, passation des pouvoirs, Rücktritt Etienne Schneider und Vereidigung Franz Fayot  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
LSAP appose sa marque au gouvernement
Avant de passer la main, le président des socialistes n'a pas manqué de saluer le rôle de ses camarades de parti au gouvernement. Il est vrai qu'il va les rejoindre dès le 4 février.
«Je n'ai pas encore la date de mon départ»
Etienne Schneider (LSAP) a démenti les informations selon lesquelles il quitterait ses fonctions gouvernementales au 3 février 2020 et assure également ne «pas négocier de poste». Référence à un transfert potentiel vers un poste d'administrateur d'ArcelorMittal.
Politik, Sommerinterview Etienne Schneider, Minister für Wirtschaft und Gesundheit, Vizepremierminister. Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Un centre de recherches spatiales européen au Luxembourg
C'est un signe fort envoyé à l'industrie spatiale européenne. L'accord signé mercredi entre l'Agence spatiale européenne et le Grand-Duché donne naissance au «Centre européen d'innovation pour les ressources spatiales» qui s'implantera au Luxembourg.