Changer d'édition

Frank Schneider peut être extradé vers les États-Unis
Luxembourg 19.01.2022
Justice

Frank Schneider peut être extradé vers les États-Unis

Frank Schneider, ici juste avant le procès du SREL en octobre 2020, a été interpellé en avril dernier à son domicile français.
Justice

Frank Schneider peut être extradé vers les États-Unis

Frank Schneider, ici juste avant le procès du SREL en octobre 2020, a été interpellé en avril dernier à son domicile français.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 19.01.2022
Justice

Frank Schneider peut être extradé vers les États-Unis

L'ex-agent des services secrets luxembourgeois est soupçonné de faire partie d'une fraude de plusieurs milliards de dollars liée à des crypto-monnaies.

(m. m. avec LW) - Selon plusieurs médias, la cour d'appel de Nancy a approuvé ce mercredi l'extradition de l'ancien agent de renseignement et homme d'affaires Frank Schneider. L'ex-espion luxembourgeois a été arrêté en avril dernier en France, non loin de la frontière luxembourgeoise, sur l'insistance des services d'enquête pénale américains. Il est soupçonné de faire partie d'une escroquerie de plusieurs milliards de dollars liée à des transactions cryptographiques. Escroquerie dont l'ampleur s'élèverait à au moins 3,5 milliards d'euros et qui aurait fait des milliers de victimes.


Lok , SREL Prozess ,  Ankunft Frank Schneider , ehem chef Operations SREL  Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'espion, la BEI et l'arnaque à la cryptomonnaie
La Banque européenne aurait employé Frank Schneider, un ancien agent de renseignement luxembourgeois. Hic : l'homme fait l'objet d'une demande d'extradition de la justice US qui lui reproche une escroquerie financière.

Selon le «Luxembourg Times», il risque jusqu'à 40 ans de prison aux Etats-Unis en cas de condamnation. Ses avocats auraient déjà annoncé leur intention de se pourvoir en cassation. 

L'éventuelle extradition du Luxembourgeois pourrait donc prendre encore un certain temps. Dans l'hypothèse où ce pourvoi en cassation serait rejeté, ce sera alors au gouvernement à donner son accord à l'extradition. Cette décision est susceptible elle aussi d'être contestée devant le Conseil d'Etat. 

Au Luxembourg, Frank Schneider a déjà eu affaire à la justice en octobre avec deux co-accusés - l'ancien directeur du SREL, Marco Mille, et l'ex-agent secret André Kemmer - dans le cadre de la procédure d'appel du procès du SREL. En raison de son incarcération, le procès a été reporté jusqu'à nouvel ordre. L'enjeu de celui-ci est de savoir si trois anciens collaborateurs des services secrets ont procédé à des écoutes illégales d'un informateur en janvier 2007 ou si ces actions ont été autorisées par le Premier ministre de l'époque, Jean-Claude Juncker. En première instance, les accusés avaient été acquittés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En attendant janvier 2022 et sa possible extradition vers les USA, l'homme d'affaires luxembourgeois (ancien des services secrets) ne sera pas retenu en cellule. Une assignation à résidence lui est par contre imposée d'ici là.
Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren
Frank Schneider, qui avait été impliqué dans une affaire d'écoutes au Grand-Duché, vient d'être interpellé à Audun-le-Tiche. Lui est reproché sa participation dans une fraude à la cryptomonnaie depuis les Etats-Unis cette fois.
Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren
Treize ans après une possible mise sur écoute illégale d'un informateur, l'ancien directeur du Service de renseignement de l'Etat du Luxembourg (SREL), son chef d'opérations et un espion viennent d'être disculpés. Le jugement avait été reporté à de multiples reprises.
Lok , SREL Prozess , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort