Changer d'édition

Frank Engel s'excuse et conserve la présidence du CSV
Luxembourg 2 min. 26.08.2020 Cet article est archivé

Frank Engel s'excuse et conserve la présidence du CSV

Le mandat de Frank Engel à la tête du CSV court jusqu'au printemps 2021.

Frank Engel s'excuse et conserve la présidence du CSV

Le mandat de Frank Engel à la tête du CSV court jusqu'au printemps 2021.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 26.08.2020 Cet article est archivé

Frank Engel s'excuse et conserve la présidence du CSV

Les déclarations de son président au sujet de l'impôt sur la fortune et des droits de succession ont plongé le principal parti de l'opposition dans la tourmente. Mais suite à une longue réunion mardi, l'ex-eurodéputé ne demandera pas de vote de confiance lors du prochain congrès du parti.

(DH) - Frank Engel a fait son mea culpa. L'ancien conseiller de Jacques Santer, dont le mandat de président court jusqu'au printemps prochain, demeure à la tête du CSV et ne demandera pas de vote de confiance lors du prochain congrès (numérique) du principal parti d'opposition, le 17 octobre. Voici les principaux enseignements de la réunion de trois heures, en visioconférence ce mardi soir, qui a réuni les 37 membres du comité national du CSV. Tour à tour, tous se sont exprimés - «sans coup de gueule majeur», selon Le Quotidien – avec la volonté d'étouffer la polémique qui a agité tout le week-end des chrétiens-sociaux.

«Oui je suis désolé. J'ai dit que je suis désolé que le parti se soit retrouvé dans cette situation. Mes excuses ont été acceptées», a déclaré Frank Engel sur les ondes de RTL, ce mercredi. Tout en précisant que les membres du parti devaient  intensifier les échanges au sujet des questions qui ont fait débat. 


Politik, Interview Frank Engel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le faux pas de Frank Engel sur l'impôt sur la fortune
Quand le président du CSV fait une annonce contraire à la ligne de son parti, voilà qui trouble un peu plus la principale formation d'opposition. Qui croire? Qui dirige? Quelle est la ligne?

Pour rappel, les propos du président du CSV, recueillis par reporter.lu, faisaient état de la réintroduction de l'impôt sur la fortune, de la création d'une taxe sur les transactions financières et éventuellement d'une réforme de l'imposition sur la succession en ligne directe. Des propos concernant le chapitre justice sociale et lutte contre le coronavirus qui ne correspondaient pas à la ligne du parti. D'où les empoignades avec le comité du CSV et sa branche cadette, le CSJ, qui l'a accusé de décrédibiliser le parti.

Frank Engel pourra-t-il continuer à incarner la figure de proue du parti lors des prochains mois? La question reste ouverte, lui-même a indiqué qu'il ne pouvait pas répondre positivement à cette question. «En tant que président, vous devez non seulement 'danser', mais aussi faire ce que les membres veulent», a-t-il encore indiqué en mentionnant que les débats étaient tout à fait «normaux au sein d'un parti populaire».

Le CSV semble désormais décidé à passer à autre chose et notamment se pencher sur l'agenda social avec le soutien de groupes de travail. Lors du prochain comité national, le 14 septembre, Frank Engel et d'autres membres du comité souhaitent présenter leurs propositions à ce sujet. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Frank Engel au cœur d'un nouveau scandale
L'actuel président du CSV, candidat à sa propre succession lors du congrès des chrétiens-sociaux le 24 avril prochain, est accusé d'abus de biens sociaux pour avoir perçu 40.000 euros sans contrepartie.
Politik, Interview Frank Engel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le CSV se réunit en toute urgence
Le parti chrétien-social vient de lancer une invitation pour un comité national express, mardi soir. Après la prise de parole de son président Frank Engel, favorable au retour de l'impôt sur la fortune, l'heure est aux explications de texte.
IPO , Niederanven , am Sand , Neujahrsempfang CSV , Pot Nouvel An , Ansprache Frank Engel Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Si Martine Hansen prenait les rênes politiques
Dans l'opposition, ça tire à hue et à dia du côté du CSV. Le parti chrétien-social a plusieurs meneurs qui ne semblent pas toujours vouloir aller dans le même sens. A la tête de la fraction à la Chambre, Martine Hansen poursuit sa route au petit trot.
IPO,Interviewserie Unterwegs mit: Martine Hansen, Munshausen,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le CSV siffle la fin de l'union nationale
Le principal parti de l'opposition regrette l'attitude du gouvernement mais surtout l'absence de dialogue durant la crise du covid-19. «Le travail constructif de l'opposition n'est pas souhaité par la majorité», déplore la cheffe de groupe Martine Hansen.
Politik, CSV Bilan parlementaire, Martine Hansen, Gilles Roth, Léon Gloden, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'opposition unie pour réclamer plus d'informations
Après s'être plainte que le gouvernement était sourd à ses propositions, voilà l'opposition (tous bords confondus) regrettant le mutisme des ministres sur l'étendue de la crise sanitaire. Des données capitales pourtant pour que les parlementaires CSV, ADR, Pirate ou Déi Lenk puissent agir.
IPO.Oppositionsbriefing.Cercle City. Martine Hansen,Sven Clement ,Marc Baum,Gast Gybérien. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort